5 399.09 PTS
+0.28 %
5 408.00
+0.45 %
SBF 120 PTS
4 303.54
+0.28 %
DAX PTS
13 153.70
+0.83 %
Dowjones PTS
24 329.16
+0.49 %
6 344.57
+0.45 %
Nikkei PTS
22 855.70
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Plus bas historique pour la livre turque sur fonds de tension avec les États-Unis

| AFP | 248 | Aucun vote sur cette news
La livre turque ne cesse de perdre de sa valeur depuis plusieurs mois
La livre turque ne cesse de perdre de sa valeur depuis plusieurs mois ( OZAN KOSE / AFP/Archives )

La livre turque a atteint mardi un plus bas historique sur les marchés de change, sur fonds de tensions avec les États-Unis, liées à l'imminent procès d'un homme d'affaires et d'un banquier turcs à New York.

La monnaie turque a perdu plus de 1% de sa valeur dans la matinée, s'échangeant à 3,97 livres contre un dollar un peu avant 07H00 GMT, un nouveau record à la baisse, avant de se redresser très légèrement à 3,96 livres à 08H00 GMT.

Pour tenter d'endiguer cette dégringolade, la Banque centrale a décidé de réduire à zéro la limite d'emprunts des banques sur le marché interbancaire pour les transactions au jour le jour à partir de mercredi, ainsi que l'augmentation des facilités de liquidités au jour le jour.

Les tensions entre Washington et Ankara, déjà vives, sont montées d'un cran ces derniers jours avec l'approche du procès, qui doit s'ouvrir début décembre, de Reza Zarrab, un homme d'affaires turco-iranien arrêté l'an dernier aux États-Unis. Il est accusé, avec le banquier turc Mehmet Hakan Atilla d'avoir violé l'embargo américain contre l'Iran.

Ce procès fait craindre un éventuel impact sur le secteur bancaire turc, notamment sur la banque publique Halkbank où M. Atilla occupait au moment de son arrestation aux États-Unis les fonctions de directeur général adjoint en charge de la gestion bancaire internationale.

Si l'économie turque enregistre un taux de croissance supérieur à 5%, selon les chiffres officiels, l'inflation frôle 12% et la livre turque ne cesse de perdre de sa valeur depuis plusieurs mois.

Le président Recep Tayyip Erdogan s'est emporté contre la Banque centrale vendredi, la pressant de baisser ses taux afin d'encourager les emprunts dans l'espoir de soutenir la croissance par la consommation et les investissements, alors que le pays est déjà plongé dans une atmosphère électorale à deux ans d'élections importantes.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 08/12/2017

Le gouvernement aurait sélectionné la banque américaine Bank of America-Merrill Lynch pour préparer une cession de titres Aéroports de Paris, selon le site internet du 'Figaro'.

Publié le 08/12/2017

Ces nouvelles cessions s'ajoutent aux 949 ME (601 ME pdg) de ventes déjà sécurisées depuis le début de l'année...

Publié le 08/12/2017

Un communiqué du 13 octobre avait annoncé le dépôt d'une plainte par Colas Rail...

Publié le 08/12/2017

La journée a permis également de mettre en avant l'intense activité des équipes d'Eurazeo ces derniers mois en matière d'investissement et de recherche de croissance...

Publié le 08/12/2017

Genfit réalise un apport complémentaire de 250 kE au contrat de liquidité...

CONTENUS SPONSORISÉS