En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 518.45 PTS
+0.16 %
5 524.0
+0.29 %
SBF 120 PTS
4 352.83
+0.17 %
DAX PTS
12 308.53
-0.19 %
Dowjones PTS
26 522.05
+0.21 %
7 662.93
+0.36 %
1.123
+0.30 %

Plan social chez GE: l'intersyndicale appelle le gouvernement à "stopper" un "carnage"

| AFP | 289 | Aucun vote sur cette news
Fabrication d'une turbine à gaz, à l'usine General Electric de Belfort, le 27 octobre 2015
Fabrication d'une turbine à gaz, à l'usine General Electric de Belfort, le 27 octobre 2015 ( SEBASTIEN BOZON / AFP/Archives )

L'intersyndicale de General Electric à Belfort a appelé mercredi le gouvernement à "stopper" un "scandale" et un "carnage", au lendemain de l'annonce par le groupe américain de sa volonté de supprimer plus de 1.000 postes en France.

"Nous demandons au gouvernement de stopper ce scandale, ce carnage qui n’a d'autre but que de délocaliser l'activité hors de France et qui n'est aucunement une adaptation au marché", a déclaré Philippe Petitcolin (CFE-CGC) lors d'une conférence de presse de l'intersyndicale à Belfort.

Dénonçant des propos du ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, qui avait affirmé la semaine dernière qu'il n'y avait "pas de débouché" pour la filière de production de turbines à gaz de Belfort, le syndicaliste a précisé que le site allait produire 7 à 9 turbines cette année, soit l'équivalent de "4 à 5 centrales nucléaires".

Il est "choquant et inacceptable qu'un ministre de l'industrie français relaie des informations trompeuses avec des conséquences aussi dramatiques pour les salariés de GE" et "la filière énergétique française, a ajouté M. Petitcolin, poursuivant la lecture d'un communiqué commun de la CGT, de la CFE-CGC et de Sud Industrie.

Selon l'intersyndicale, la filière de production des turbines à gaz de Belfort a "déjà atteint la taille critique" avec, depuis deux ans, une réduction de "près de 30% des effectifs".

Philippe Petitcolin a dénoncé "un vaste plan massif de délocalisation d'activités" avec l'ingénierie "délocalisée en Inde, en Pologne et au Mexique" et la production "en Hongrie et aux Etats-Unis".

Le groupe américain General Electric a annoncé mardi envisager jusqu'à 792 suppressions de postes dans l'entité gaz, et 252 dans celle dédiée aux fonctions supports.

A la suite de cette annonce, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire s'est engagé à préserver "l'avenir industriel de Belfort".

La secrétaire d'Etat Agnès Pannier-Runacher a souligné pour sa part mercredi que le gouvernement attendait de General Electric qu'il soit "exemplaire" à Belfort, assurant qu'il serait "très exigeant" sur l'accompagnement des salariés.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 08 juillet 2019

CODE OFFRE : EVASION19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : EVASION19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/06/2019

Safran Electronics & Defense, Hensoldt Optronics et Mades ont signé des accords de coopération pour développer ensemble l'Euroflir 610...

Publié le 19/06/2019

A nouveau, le Conseil d'administration de la société soumettra prochainement au vote des actionnaires réunis en assemblée générale ordinaire et extraordinaire, deux résolutions...

Publié le 19/06/2019

Publiés mardi soir après la clôture, les résultats du 2ème trimestre fiscal d'Adobe ont dépassé les attentes...

Publié le 19/06/2019

Pour accompagner la transformation digitale du secteur aérien

Publié le 19/06/2019

Capgemini signe avec Airbus le « Skywise Partners » Programme Agreement. Objectif : développer et proposer les services data de la plateforme Skywise aux compagnies aériennes. Aujourd'hui, plus de…