5 349.30 PTS
-0.15 %
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Plan rénovation énergétique du gouvernement: les principaux chiffres

| AFP | 1137 | Aucun vote sur cette news
Le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot
Le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot ( ludovic MARIN / AFP/Archives )

Le plan rénovation énergétique des bâtiments annoncé vendredi par le gouvernement veut faire de la rénovation énergétique une "priorité nationale", grâce à des moyens en grande partie prévus dans le Grand plan d’investissement annoncé en septembre.

Rénover 500.000 logements par an

Le gouvernement veut réussir à rénover 500.000 logements chaque année, soit "presque deux fois plus" que ce qui est fait actuellement, selon le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot.

250.000 logements devront être rénovés dans le parc privé par les particuliers aidés par le crédit d'impôt transition énergétique (CITE), le prêt ECO-PTZ et les certificats d'économie d'énergie (CEE).

La France compte entre 7 et 8 millions de passoires thermiques, ces logements très énergivores (étiquetés F et G). L'objectif est de s'attaquer en priorité à ceux occupés par des ménages modestes avec 150.000 rénovations par an, dont au moins 75.000 via l'Agence nationale pour l'amélioration de l'habitat.

L'objectif de 100.000 logements HLM rénovés chaque année par les bailleurs sociaux est réitéré. Le parc social comprend 600.000 passoires thermiques sur 4,7 millions de logements. Cette année, les bailleurs prévoyaient déjà d'atteindre 150.000 rénovations, un résultat qui pourrait être compromis si certains renoncent aux travaux prévus après l'annonce du projet de loi de finances 2018 qui ampute leurs moyens de 1,7 milliard d'euros, a précisé à l'AFP l'Union sociale pour l'habitat (USH).

L'Etat s'engage à améliorer la performance énergétique d'un quart des bâtiments de son parc au cours du quinquennat. L'Etat et les collectivités détiennent près de 400 millions de m².

Mobiliser 14 milliards d'euros

Au total, le gouvernement prévoit que 14 milliards d'euros soient mobilisés sur le quinquennat, dont environ 9 milliards sont prévus par le Grand plan d'investissement de l'Etat.

Cinq milliards d'euros seront alloués au crédit d'impôt transition énergétique (CITE), transformé en prime en 2019 et recentré sur certaines aides.

L'Agence nationale pour l'amélioration de l'habitat (Anah) verra ses moyens augmenter de 1,2 milliard d'euros en 5 ans.

Pendant cette période, bailleurs sociaux et collectivités pourront compter chacun sur 3 milliards d'euros de prêts de la Caisse des dépôts.

L'Etat financera à hauteur de 1,8 milliard les travaux sur son propre parc immobilier, soit 1 milliard de plus que prévu.

Outre ces 14 milliards, le gouvernement compte sur le dispositif des certificats d'économies d'énergie (CEE) pour accompagner les ménages à hauteur de 6 milliards d'euros environ.

Ce dispositif, créé en 2006, oblige les fournisseurs d'énergie (EDF, Total, Engie, la grande distribution au titre des ventes de carburants, etc) à financer des actions d'économies : rénovation thermique des bâtiments, changement de chaudières, énergies renouvelables etc.

Il est ainsi in fine payé indirectement par les consommateurs sur leur facture d'énergie.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

Le conseil d'administration de SoLocal Group a pris acte de la démission de Monica Menghini et a décidé, sur proposition du comité des nominations, de coopter Marie-Christine Levet en qualité…

Publié le 15/12/2017

En prévision de son départ de Wendel le 31 décembre prochain, Frédéric Lemoine a présenté sa démission du conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 31 décembre 2017. En…

Publié le 15/12/2017

André François-Poncet remplace Frédéric Lemoine au Conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 1er janvier 2018   Neuilly-sur-Seine, le 15 décembre…

Publié le 15/12/2017

L'objectif d'Immobilière Dassault est de lancer un projet de restructuration de ce bâtiment

Publié le 15/12/2017

Immobilière Dassault a finalisé l'achat d'un immeuble situé au 16 rue de la Paix, Paris 2ème, dont elle avait annoncé avoir signé une promesse le 23 octobre dernier. Il est rappelé que cet…

CONTENUS SPONSORISÉS