En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 794.37 PTS
+0.00 %
4 812.00
+0.37 %
SBF 120 PTS
3 821.84
-
DAX PTS
10 918.62
-
Dowjones PTS
24 370.10
+0.67 %
6 718.45
+0.00 %
1.139
+0.01 %

Philippe précise les modalités de la prime de fin d'année

| AFP | 722 | 5 par 1 internautes
Le Premier ministre Edouard Philippe à l'Assemblée nationale,le 5 décembre 2018 à Paris
Le Premier ministre Edouard Philippe à l'Assemblée nationale,le 5 décembre 2018 à Paris ( Alain JOCARD / AFP )

Défiscalisées jusqu'à 1.000 euros, réservées aux salariés touchant jusqu'à 3.600 euros mensuels net: le Premier ministre Édouard Philippe a précisé vendredi les modalités d'application des primes exceptionnelles versées par les entreprises volontaires à leurs salariés.

"Ce sera une prime qui pourra aller jusqu'à un montant de 1.000 euros, qui sera totalement défiscalisée, exonérée de toute charge sociale", a déclaré le chef du gouvernement à Gonesse (Val d'Oise), à l'issue d'une réunion avec des entreprises qui "souhaitent s'inscrire dans ce dispositif" encouragé lundi dernier par le président Emmanuel Macron.

Accompagné de la ministre du Travail Muriel Pénicaud, Édouard Philippe a dit vouloir "réserver la défiscalisation de cette prime aux salariés qui touchent moins de 3.600 euros par mois, afin de pouvoir concentrer ces mesures sur ceux de nos concitoyens salariés qui ont les rémunérations les plus modestes".

La proposition sera présentée mercredi en Conseil des ministres, avant d'être débattue au Parlement "le plus rapidement possible", l'objectif étant d'adopter la mesure d'ici au 31 décembre.

Les entreprises désireuses de verser cette prime exceptionnelle à leurs salariés devront le faire avant le 31 mars.

"Bien entendu, si des entreprises veulent aller plus loin et verser une prime plus importante que 1.000 euros, tant mieux pour les salariés qui en bénéficieront. Mais l'exonération totale, elle, s'arrêtera à 1.000 euros", a développé Édouard Philippe.

La somme "ne peut pas se substituer à des dispositions qui existeraient déjà soit dans les contrats de travail des salariés soit dans le cadre d'accords collectifs", a encore précisé le Premier ministre.

"C'est un vrai geste de solidarité à faire", a réagi Étienne Bernard, le PDG de l'entreprise Bernard Controls, où se déroulait la réunion entre le gouvernement et plusieurs entreprises, pour la plupart implantées dans le Val d'Oise.

Bernard Controls emploie quelque 350 salariés en France et dit envisager de verser la prime à ceux-ci.

Parmi les autres entreprises présentes, Orange avait annoncé mardi soir qu'il verserait une prime de 1.000 euros à tous ses salariés en France dont le salaire annuel brut est inférieur à 25.000 euros, et de 500 euros à ceux gagnant "entre 25.000 et 30.000 euros".

Depuis l'allocution d'Emmanuel Macron lundi soir qui les y encourageait, plusieurs grandes entreprises dont Publicis, LVMH ou encore Altice ont annoncé qu'elles verseraient des primes exceptionnelles de fin d'année.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2019

Le comité consultatif de la FDA se prononce sur ZynquistaTM (sotagliflozin) dans le traitement du diabète de type 1 de l'adulte   PARIS et THE WOODLANDS (TEXAS) - Le…

Publié le 17/01/2019

Martha Bejar remplace Catherine Pourre...

Publié le 18/01/2019

WISeKey achève la vente des activités QuoVadis SSL/TLS, PKI à DigiCert pour 45 millions USD ZOUG (Suisse), le 17 janvier 2019 - WISeKey International Holding Ltd (SIX : WIHN),…

Publié le 17/01/2019

5 prix lors des European Contact Center & Customer Service Awards (ECCCSA) dans 4 pays européens...

Publié le 17/01/2019

Martha Bejar, experte américaine dans le domaine des logiciels, est nommée en tant qu'administratrice indépendante de Neopost Paris, le 17 janvier 2019 Neopost, leader…