En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 173.05 PTS
+0.00 %
5 178.50
+0.14 %
SBF 120 PTS
4 141.15
-
DAX PTS
11 776.55
-
Dowjones PTS
25 798.42
+2.17 %
7 276.43
+0.00 %
1.155
-0.17 %

Pétrolier en feu au large de la Chine: "risque d'explosion"

| AFP | 590 | Aucun vote sur cette news
Capture d'écran à partir d'images de la télévision d'Etat chinoise CCTV le 8 janvier 2018 montrant le pétrolier iranien Sanchi en feu, après une collision avec un navire de fret chinois au large de la Chine
Capture d'écran à partir d'images de la télévision d'Etat chinoise CCTV le 8 janvier 2018 montrant le pétrolier iranien Sanchi en feu, après une collision avec un navire de fret chinois au large de la Chine ( CCTV / CCTV/AFP )

Le pétrolier iranien en flammes au large de la Chine risque d'exploser ou de sombrer, ont averti les autorités lundi tandis que le corps d'un des 32 membres d'équipage disparus a été retrouvé.

Le tanker Sanchi, avec 136.000 tonnes d'hydrocarbures légers (condensats) à son bord, a pris feu samedi soir suite à sa collision avec un navire de fret chinois.

Le pétrolier est toujours en proie à un brasier d'où s'échappent des volutes de fumée noire, selon les dernières images diffusées par les autorités.

Les secouristes tentant de venir en aide à l'équipage, qui compte 30 Iraniens et deux Bangladais, ont été repoussés par les nuages toxiques, a indiqué lundi le ministère chinois des Transports.

Le pétrolier sous pavillon panaméen, long de 274 mètres, "risque d'exploser ou de sombrer", selon la même source.

Un premier corps non identifié a par ailleurs été retrouvé, a annoncé lundi Lu Kang, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

"L'environnement et les conditions en mer ne sont pas très propices aux opérations de recherche et de secours", a-t-il précisé lors d'une conférence de presse régulière.

"Nous sommes en train de voir comment éviter toute autre catastrophe", a-t-il également précisé en référence aux fuites d'hydrocarbures dans la mer.

L'accident est intervenu à environ 300 kilomètres au large de Shanghai (est).

Le tanker se dirigeait vers la Corée du Sud. Il appartient à la National Iranian Tanker Company (NITC), l'opérateur administrant la flotte de navires pétroliers de l'Iran, a indiqué le ministère iranien du Pétrole.

Selon lui, la cargaison était constituée de produits destinés à la firme sud-coréenne Hanwha Total (coentreprise entre le français Total et le conglomérat sud-coréen Hanwha). Le navire et son chargement étaient assurés, ont précisé les autorités iraniennes.

Le navire de fret chinois naviguait, lui, sous pavillon hongkongais et transportait 64.000 tonnes de céréales américaines vers la Chine, selon le ministère chinois des Transports.

Chine: un pétrolier en flammes après une collision
Chine: un pétrolier en flammes après une collision ( afp/jgd / AFP )

Les experts environnementaux s'inquiètent déjà d'une possible catastrophe écologique liée aux fuites d'hydrocarbures.

L'organisation de défense de l'environnement Greenpeace s'est déclarée "préoccupée par les potentiels dégâts environnementaux provoqués par le million de barils de pétrole brut à bord".

"Il est très probable que cela va détruire toute vie marine dans une vaste zone", a indiqué à l'AFP Wei Xianghua, spécialiste de l'environnement à l'université Tsinghua à Pékin.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/10/2018

Natixis confirme son "intérêt à explorer la logique d'un rapprochement industriel de ses activités de paiement avec celles du groupe Ingenico"...

Publié le 17/10/2018

Le chiffre d'affaires consolidé augmente de 7%[1] à taux de change constants et en francs suisses. Le chiffre d'affaires de la division Pharma est en hausse de…

Publié le 16/10/2018

L'opération de Thales devrait être réalisée peu de temps après l'obtention de toutes les Autorisations Règlementaires, ce qui est envisagé au 1er trimestre 2019.

Publié le 16/10/2018

La box Noviacare by Pharmagest est associée à des capteurs dont l'objectif est d'accompagner le senior dans son quotidien et de détecter les situations à risque éventuelles...