En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 340.31 PTS
-0.60 %
5 345.00
-0.38 %
SBF 120 PTS
4 290.38
-0.46 %
DAX PTS
12 594.26
-0.79 %
Dowjones PTS
24 657.80
-0.17 %
7 280.70
+0.00 %
Nikkei PTS
22 693.04
+0.61 %

Pétrole : vers un marché en équilibre instable l'an prochain selon l'IEA

| Boursier | 102 | Aucun vote sur cette news

Le marché pétrolier devrait rester globalement équilibré l'an prochain malgré les fortes incertitudes pesant sur la production iranienne et vénézuélienne.

Pétrole : vers un marché en équilibre instable l'an prochain selon l'IEA
Credits Reuters

Le marché pétrolier devrait rester globalement équilibré l'an prochain malgré les fortes incertitudes pesant sur la production iranienne et vénézuélienne. La demande de brut augmentera à un rythme toujours soutenu en 2019, tandis que la "croissance exceptionnelle" des producteurs extérieurs à l'Opep, Etats-Unis en tête, fera plus que couvrir la croissance de la consommation, selon l'Agence internationale de l'énergie.

Une hausse de la demande identique à celle de 2018

Dans son rapport mensuel, l'agence basée à Paris estime que la consommation mondiale de pétrole augmentera de 1,4 million de barils par jour l'année prochaine (soit +1,4%), à 100,6 mbj, ce qui correspond au rythme de 2018. La croissance de l'offre, hors Opep, ralentira légèrement à 1,7 mbj par jour en 2019.

Le schiste américain continuera à doper la production mondiale

Les Etats-Unis continueront de tirer cette croissance, mais "les contraintes d'infrastructure et logistiques sont susceptibles de plafonner les gains", selon le rapport. Le rythme de production va également augmenter au Brésil, tandis que la Russie a la capacité d'accroître sa production si elle est libérée de l'accord-cadre conclu avec l'Opep pour limiter son exploitation. Compte tenu de cette progression attendue, l'Opep ne devrait avoir besoin de produire que 31,6 millions de barils par jour en 2019 (contre 31,9 mbj en 2018). Cependant, les pertes d'approvisionnement probables en Iran et au Venezuela signifient que d'autres membres du cartel pourraient devoir exploiter leurs capacités inutilisées, souligne l'IEA.

Vers un équilibre instable?

"Même si la perte d'approvisionnement en Iran et au Venezuela est comblée, le marché sera finement en équilibre instable l'année prochaine et vulnérable aux prix qui augmenteront en cas de nouvelles perturbations", précise l'IEA. "Une base économique solide et une hypothèse de prix plus stables sont des facteurs clés", affirme encore l'AIE. "Bien sûr, il y a des risques à la baisse", y compris la possibilité d'un protectionnisme commercial et un dollar plus fort.

L'Opep doit se réunir le 22 juin à Vienne pour discuter de ses quotas de production. Selon les dernières indications, le cartel ne semble pas presser d'assouplir son accord d'encadrement de l'offre en vigueur depuis janvier 2017.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/06/2018

Chanel vient de dévoiler ses résultats financiers annuels pour la toute première fois, ce qui ne précèderait en aucun cas une éventuelle opération ou...

Publié le 21/06/2018

A contre-courant désormais, Stef s'adjuge 2,6% à 109 euros sur la place parisienne...

Publié le 21/06/2018

AT&T va céder pour 1,1 milliard de dollars ses opérations liées aux datas centers et à la mise à disposition de capacités de stockages à des clients tiers. L'opérateur, qui va allouer le…

Publié le 21/06/2018

  Paris, le 21 juin 2018 - Atos, leader international de la transformation digitale, a remporté un nouveau contrat avec Supercomputing Wales, le centre national de recherche de…

Publié le 21/06/2018

Atos, leader mondial de la transformation digitale, annonce aujourd'hui que sa nouvelle plateforme d'observation de la Terre (EO), officiellement baptisée Mundi Web Services, est désormais en…