5 417.28 PTS
+1.27 %
5 406.0
+1.20 %
SBF 120 PTS
4 316.27
+1.15 %
DAX PTS
13 253.82
+1.15 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+0.00 %
Nikkei PTS
22 901.77
+1.55 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Pétrole : prises de bénéfices avant la réunion de l'Opep

| Boursier | 101 | Aucun vote sur cette news

Le cours du pétrole WTI, qui évoluait vendredi à son plus haut depuis deux ans, a subi des prises de bénéfices lundi. Les investisseurs s'interrogent sur l'issue de la réunion de l'Opep prévue jeudi à Vienne.

Pétrole : prises de bénéfices avant la réunion de l'Opep
Credits Reuters

Au plus haut depuis deux ans à la clôture de vendredi, le cours du pétrole WTI est reparti en baisse lundi à New York. Sur le Nymex, le cours du baril de brut léger américain WTI (contrat à terme de décembre) a reculé de 1,34% à 58,16$. Le Brent de la Mer du Nord résistait mieux en séance, cédant 0,14% à 63,77$.

La semaine dernière, le cour de l'or noir avait été soutenu par la perspective d'une prolongation de l'accord de l'Opep, ainsi que par la fermeture temporaire de l'oléoduc nord-américain Keystone, qui relie le Canada et les Etats-Unis, à la suite d'une fuite massive de brut dans l'Etat du Dakota du Sud.

Toutefois, lundi, les investisseurs ont affiché une certaine la prudence à l'approche de la réunion de l'Opep, jeudi à Vienne. Ils anticipent que cette rencontre débouchera sur une prolongation, de 6 ou de 9 mois, de l'accord de réduction de production conclu par l'Opep et des pays alliés, dont la Russie. Conformément à l'accord actuel, conclu fin 2016, et qui prend fin en mars 2018, le 13 pays membres de l'OPEP et 11 autres grands producteurs de pétrole, dont la Russie, ont réduit leur production cumulée de près de 1,8 million de barils par jour, dont 1,2 mb/j pour l'Opep.

Le niveau de la future production de l'Opep et ses alliés reste un mystère

Certains analystes craignent désormais que l'Opep se contente de faire une déclaration de principe, jeudi, sans apporter de précisions sur les niveaux de production prévus au-delà de mars 2018. Or, l'impact potentiel de l'accord sur le marché et les prix pétroliers dépendra davantage du niveau des coupes prévues, au moins que de la durée de la prolongation de l'accord.

Certains experts pensent même que la décision de prolonger ou non l'accord de réduction de la production pourrait être reportée à février prochain, faute d'accord suffisant entre pays producteurs, notamment la Russie...

La rechute du cours du pétrole a pesé lundi sur les cours de Bourse du secteur pétrolier. Parmi les plus fores baisse du secteur, figurent notamment Hess Corp (-2,1%), Marathon Oil (-3,4%), Chevron (-0,85%), ExxonMobil (-0,4%) et Transocean (-1,4%).

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2017

L'analyste reste acheteur...

Publié le 18/12/2017

Dans des volumes soutenus, Biom'Up bondit de 9% à 11,9 euros en matinée à Paris...

Publié le 18/12/2017

Après la fiction live et le documentaire, l'animation ? Mediawan est entré en négociation exclusive avec les actionnaires de ON kids & family, en vue...

Publié le 18/12/2017

Atos a renoncé à Gemalto. Pour mieux se consacrer à sa filiale ?

CONTENUS SPONSORISÉS