En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 848.03 PTS
-
5 844.0
-
SBF 120 PTS
4 605.13
-
DAX PTS
13 070.72
-0.27 %
Dow Jones PTS
27 881.72
-0.1 %
8 354.29
-0.1 %
1.109
+0.01 %

Pétrole: Moscou et Kiev renouvellent leur contrat de transit pour dix ans

| AFP | 279 | 5 par 1 internautes
Moscou et Kiev renouvellent pour dix ans leur contrat de transit de pétrole russe pour l'Europe via l'Ukraine
Moscou et Kiev renouvellent pour dix ans leur contrat de transit de pétrole russe pour l'Europe via l'Ukraine ( MAXIM MALINOVSKY / ZERKALO/AFP/Archives )

Moscou et Kiev ont renouvelé pour dix ans leur contrat de transit de pétrole russe pour l'Europe via l'Ukraine, perturbé cette année par un incident d'envergure d'huile polluée, a annoncé la société de transport pétrolier ukrainienne.

Uktransnafta a annoncé mardi sur Facebook avoir conclu un contrat valable à partir du 1er janvier 2020 pour dix ans avec son homologue russe Transneft.

"Les principes de base de la coopération (...) restent inchangés", indique l'opérateur ukrainien.

Sans donner davantage de détail, Uktransnafta affirme néanmoins qu'un accord "additionnel" a été signé qui "garantit le fonctionnement sûr et durable du système de transport de pétrole en Ukraine (...) vers les pays européens et constitue une source de revenus stable à long terme" pour le groupe.

Contacté par l'AFP, Transneft a confirmé la signature.

Selon les analystes de S&P Global Platts, le transit de pétrole russe par l'Ukraine vers l'Europe a été en 2018 de 13,3 millions de mégatonnes, contre 13,9 en 2017, soit une baisse de 4,3%.

Entre janvier et septembre 2019, ce volume était en baisse de 5,1% sur un an, notamment à cause d'un incident de pétrole russe pollué transitant par l'important oléoduc "Droujba" ("Amitié" en russe) vers un certain nombre de pays européens.

Cet incident a provoqué une interruption du transit vers l'Europe sans précédent via cet oléoduc, du 25 avril au 11 mai puis encore du 17 au 21 mai.

Selon Ivan Koudinov, analyste de la société britannique Argus Media, spécialisée dans la publication d'informations sur l'énergie, le transit de pétrole "n'est pas aussi politisé que celui du gaz", et n'a connu "aucun incident d'approvisionnement" depuis 2014.

"Nous (l'Ukraine) n'achetons pas de pétrole de la Russie, nous le faisons simplement transiter. Nous achetons à l'Azerbaïdjan. Cette année, nous avons commencé à acheter du pétrole des États-Unis", précise cet analyste.

La Russie et l'Ukraine négocient actuellement, avec bien davantage de difficulté, un nouvel accord pour le transit du gaz, avec la médiation de l'Union européenne.

L'accord de transit entre la Russie et l'Ukraine arrive à son terme fin 2019 et les deux pays, à couteaux tirés, n'arrivent pas à se mettre d'accord pour la suite. L'arrivée au pouvoir à Kiev de Volodymyr Zelensky, en mai, a cependant facilité quelque peu les relations entre les deux pays.

Dans les prochains mois, deux gazoducs - le germano-russe Nord Stream 2 et le turco-russe Turkish Stream - contournant le territoire ukrainien sont censés entrer en service, ce qui priverait Kiev d'une manne financière conséquente et d'une arme de poids face à la Russie.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 10/12/2019

Theradiag renforce sa présence à l'international...

Publié le 10/12/2019

Deux mois après l'intervention, aucune complication n'est survenue et la patiente se porte bien. I.Ceram confirme sa volonté de se positionner en tant que leader mondial des implants en céramique…

Publié le 10/12/2019

Boeing a engrangé en novembre ses premières commandes de B-737 Max depuis que la flotte de cet l'appareil est clouée au sol, en mars dernier.

Publié le 10/12/2019

Le contrat est transféré à compter de 2020...

Publié le 10/12/2019

Les distributions afférentes à l'exercice 2019 sont donc de 0,43 euro par action...