En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 258.32 PTS
+1.21 %
4 214.00
+0.23 %
SBF 120 PTS
3 313.08
+0.3 %
DAX PTS
9 523.75
-0.22 %
Dow Jones PTS
21 075.47
+0.63 %
7 534.59
+0.65 %

Pétrole : les cours rechutent, -20% pour la demande mondiale ?

| Boursier | 573 | 5 par 3 internautes

Selon l'Agence internationale de l'Energie, la demande mondiale de pétrole pourrait chuter de 20% cette année en raison de la multiplication des mesures de confinement liées au coronavirus.

Pétrole : les cours rechutent, -20% pour la demande mondiale ?
Credits Reuters

Après trois séances de vif rebond, les cours du pétrole ont replongé jeudi, suite à la publication d'une explosion du nombre de demandeurs d'emploi aux Etats-Unis, qui fait craindre le pire pour la future demande de pétrole. Ainsi, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) prévoit une chute de 20% de la demande mondiale de brut cette année en raison du coronavirus.

Le cours du brut léger américain WTI a plongé jeudi de 7,7% à 22,60$ (contrat à terme de mai sur le Nymex), tandis que le Brent de mer du Nord a abandonné 3,8% à 26,34$ (contrat de mai). Les deux variétés de pétrole ont abandonné respectivement 63% et 60% de leur valeur depuis le début de l'année.

Aux Etats-Unis, les inscriptions au chômage ont atteint un niveau record de 3,283 millions pour la semaine close au 21 mars, contre 282.000 la semaine précédente. Le consensus des économistes compilé par 'Bloomberg' était positionné à 1,64 million. Le précédent record datait de 1982, avec 695.000 inscriptions en une semaine...

L'AIE appelle l'Arabie saoudite à stabiliser le marché

Selon le directeur de l'AIE, Fatih Birol, la demande mondiale de pétrole pourrait chuter de 20% en raison de la multiplication des mesures de confinement, qui touchent désormais quelque trois milliards de personnes dans le monde.

"Aujourd'hui, trois milliards de personnes dans le monde sont confinées. En conséquence, on pourrait bien assister au cours de cette année à une chute de la demande d'environ 20 millions de barils par jour selon certains", a dit Fatih Birol, lors d'une téléconférence.

Le patron de l'AIE a appelé l'Arabie saoudite, le premier exportateur mondial, à favoriser une stabilisation du marché. "Puisqu'elle préside le G20 cette année, on pourrait s'attendre à ce que l'Arabie saoudite apporte une contribution positive à la stabilisation des marchés pétroliers mondiaux au vu de son comportement passé", a-t-il dit.

Vers une saturation des capacités de stockage

Depuis que l'accord de limitation de la production a volé en éclat, début mars, entre l'Opep (dont Riyad est le leader) et la Russie, l'Arabie saoudite s'est engagée dans une guerre des prix afin de gagner des parts de marché. La royaume prévoit d'augmenter fortement sa production de brut à partir d'avril, alors même que la demande mondiale s'effondre en raison de la pandémie de Covid-19.

Fatih Birol a précisé que la chute de la demande pourrait rapidement aboutir à une saturation des capacités mondiales de stockage de brut et a estimé que la reprise de la demande ne serait sans doute ni facile ni rapide.

En 2019, la demande pétrolière mondiale s'était élevée à environ 100 millions de barils par jour (bpj).

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 02/04/2020

Ose Immunotherapeutics bondit de 54% à 4,6 euros, soutenu par une information très encourageante pour la biotech comme pour les gens atteints d'un cancer du poumon non à petites cellules. L'étape…

Publié le 02/04/2020

Les actionnaires de SES ont approuvé toutes les résolutions de l’assemblée générale et le Conseil d’administration a élu Frank Esser comme président pour une période d'un an. Les…

Publié le 02/04/2020

Conformément à l’avis de l’Autorité des marchés financiers publié ce jour, Capgemini procédera le 15 avril 2020 au retrait obligatoire de toutes les actions Altran Technologies, qui n’ont…

Publié le 02/04/2020

Après avoir décroché de 11% hier, Vinci cède encore 3,6% à 64,7 euros en milieu d'après-midi à Paris...

Publié le 02/04/2020

Le chiffre d'affaires de l'ex Sabeton ressort à 81,5 ME et le bénéfice après impôt à 3,87 ME revenant intégralement au groupe...