5 451.80 PTS
-0.91 %
5 446.50
-0.89 %
SBF 120 PTS
4 369.02
-0.82 %
DAX PTS
12 881.77
-0.99 %
Dowjones PTS
25 090.48
-0.34 %
7 255.76
+0.00 %
Nikkei PTS
22 680.33
-0.75 %

Pétrole : les 50$ franchis en séance par le WTI

| Boursier | 322 | Aucun vote sur cette news

Le cours du pétrole brut léger américain a retrouvé jeudi la barre des 50$ pour la première fois depuis la fin juillet.

Pétrole : les 50$ franchis en séance par le WTI
Credits Reuters

Les cours du pétrole ont enchaîné jeudi une 4ème séance de hausse, soutenus par les rapports mensuels de l'Agence Internationale de l'Energie (AIE), de l'Opep, et de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA). Ces trois synthèses ont toutes conclu à un renforcement de la demande mondiale d'or noir. En outre, selon des sources proches de l'Opep, le cartel pétrolier serait proche d'un accord pour prolonger de plus de 3 mois ses réductions de production, qui devaient arriver à échéance en mars 2018.

Jeudi soir, le cours du baril de pétrole léger américain (WTI ou light sweet crude) a progressé de 1,2% sur le Nymex, pour finir à 49,89$, après avoir évolué en séance au-dessus du seuil psychologique des 50$, qu'il n'a plus franchi depuis la fin juillet. Le Brent de la Mer du Nord a gagné 0,33% à 55,34$ le baril. Depuis le 30 août dernier, le WTI a repris 8%, notamment soutenu par les perturbations de la production au Texas après le passage de l'ouragan Harvey.

La hausse semble désormais également soutenue par des éléments plus structurels. L'Agence internationale de l'énergie (AIE) estime ainsi que la hausse de la demande de pétrole devrait retrouver en 2017 son rythme de 2015, tandis que l'Opep a relevé ses projections de demande et de consommation pétrolière pour 2018, notamment en Europe et en Chine. L'AIE a revu la demande mondiale en hausse de 100.000 barils par jour (+1,7%) et s'attend désormais à une hausse de 1,6 mbj cette année. Le rééquilibrage du marché mondial, qui souffre de surproduction depuis plus de deux ans, se poursuit donc, estime l'AIE

Consommation d'hydrocarbures en hausse de 20% d'ici à 2040

Dans un rapport publié jeudi, l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) a confirmé cette tendance. La consommation mondiale de pétrole et autres carburants liquides augmentera de près de 20% d'ici 2040, grâce aux secteurs des transports et de l'industrie, estime l'agence américaine.

La consommation mondiale devrait ainsi passer de 95 millions de barils par jour (bpj) en 2015 à 104 millions de bpj en 2030 et 113 millions en 2040, selon les prévisions pour 2017 de l'EIA. Ce qui représente une hausse de 19% entre 2015 et 2040.

Dans le détail, le secteur de l'énergie renouvelable connaîtra la plus forte croissance, avec une consommation progressant en moyenne de 2,3% par an entre 2015 et 2040. Mais les énergies fossiles resteront dominantes, représentant encore 77% de la consommation en 2040.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/06/2018

Excès ?

Publié le 18/06/2018

La baisse s'est accélérée en fin de matinée

Publié le 18/06/2018

Le groupe aérien allemand Lufthansa est en contact avec la compagnie à bas coûts Norwegian Air Shuttle. « En Europe, tout le monde se parle et une nouvelle vague de consolidation approche, ce qui…

Publié le 18/06/2018

Déclaration des transactions sur actions propres   Paris, le 18 juin 2018   Déclaration des transactions sur actions propres réalisées du 11 au 15 juin 2018…

Publié le 18/06/2018

Le fonds détient 6,14% du capital...