Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 519.73 PTS
+1.7 %
6 489.0
+1.59 %
SBF 120 PTS
5 059.56
+1.48 %
DAX PTS
14 437.77
+1.45 %
Dow Jones PTS
32 943.09
+0.94 %
12 554.29
+2.26 %
1.071
-0.18 %

Pétrole : les 100$ en vue, l'AIE envisage "une nouvelle année de volatilité"

| Boursier | 637 | 3.33 par 3 internautes

La demande mondiale de brut devrait retrouver en 2022 des niveaux comparables à la période pré-Covid, selon l'Agence Internationale de l'Energie. Mais l'offre pourrait avoir du mal à suivre. Les cours du Brent ont encore grimpé mercredi.

Pétrole : les 100$ en vue, l'AIE envisage "une nouvelle année de volatilité"
Credits Reuters

Les cours du pétrole ont poursuivi leur ascension mercredi, après la publication du dernier rapport mensuel de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), qui a revu à la hausse ses prévisions de demande mondiale, alors que l'offre reste contrainte par des problèmes de production dans certains pays et des tensions géopolitiques.

Le baril de brut léger américain WTI a encore gagné 1,8% à 86,96$ (contrat à terme de février sur le Nymex), tandis que le Brent de Mer du nord a grimpé de 0,64% à 88,16$ (contrat de mars), au plus haut depuis novembre 2014.

Les cours du brut viennent d'enchaîner 4 semaines de hausse consécutive, l'offre mondiale de brut étant bridée par des problèmes dans de nombreux pays producteurs et la demande continuant de progresser malgré la vague du variant Omicron du coronavirus.

Une demande mondiale de retour aux niveaux pré-pandémique

L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a donc revu en hausse ses prévisions de la demande de pétrole, et prévenu que le marché pourrait vivre une "nouvelle année de volatilité" si l'offre s'avérait décevante. "Si la demande continue d'augmenter fortement ou si l'offre déçoit, le faible niveau des stocks et le rétrécissement des capacités de réserve (de production) signifient que les marchés pétroliers pourraient vivre une nouvelle année de volatilité en 2022", préviennent les auteurs du rapport.

L'estimation de la demande mondiale a été revue en hausse de 200.000 barils par jour pour 2021 et 2022, soit désormais une augmentation prévue respectivement de 5,5 millions de barils par jour (mb/j) puis 3,3 mb/j. La demande totale devrait ainsi atteindre 99,7 mb/j en 2022, des niveaux comparables à la période pré-Covid, note l'AIE. Mardi, l'Opep avait de son côté maintenu ses prévisions de hausse de la demande pour 2022, qui franchirait 100 millions de barils par jour (100,8), selon le cartel de pays producteurs, qui souligne l'impact moindre que prévu du variant Omicron du Covid-19 sur la demande.

Equilibre offre/demande plus serré qu'anticipé

L'AIE explique elle aussi que "le nombre de cas de Covid explose au niveau mondial, mais les mesures prises par les gouvernements pour contenir le virus sont moins sévères que lors des vagues précédentes et leurs effets sur l'activité économique et la demande pétrolière restent relativement contenus", ajoute l'agence.

Si l'offre doit augmenter nettement cette année, l'AIE relève des problèmes et limitations de production chez certains membres de l'alliance de producteurs Opep+, qui remet très progressivement des barils sur le marché. Au final, l'équilibre offre/demande s'avère donc plus serré qu'anticipé jusqu'à présent.

Lundi, une attaque de drones attribuée aux rebelles yéménites houthis visant les Emirats arabes unis est venue ajouter de l'huile sur le feu. L'attentat a visé le troisième plus grand producteur au sein de l'OPEP et a provoqué un incendie "près des réservoirs de stockage d'ADNOC", la compagnie pétrolière d'Abou Dhabi. D'autres membres de l'Opep+ ont des difficultés à produire davantage, dont la Libye et le Nigéria, tandis que les tensions autour de l'Ukraine font craindre des perturbations dans les exportations russes de gaz et de pétrole.

Les 100$ en ligne de mire

Dans ce contexte, les observateurs sont de plus en plus nombreux à voir le baril franchir la barre des 100$. Goldman Sachs estime notamment que ce niveau pourrait être atteint dès le troisième trimestre. Le marché reste dans une situation de déficit étonnamment importante car l'impact sur la demande d'Omicron est bien inférieur à celui de Delta, affirme la banque d'affaires.

L'excédent mondial au deuxième trimestre sera inférieur à la saisonnalité à 0,4 mb/j, la montée en puissance de l'offre iranienne n'étant pas attendue avant le deuxième trimestre 2023 compte tenu de l'absence de progrès dans les négociations. D'ici l'été, cela ramènera les stocks de l'OCDE au niveau le plus faible depuis 2000, parallèlement à une baisse de la capacité inutilisée de l'OPEP+ à des niveaux historiquement bas d'environ 1,2 mb/j, précise GS.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 3.33
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 mai 2022

CODE OFFRE : INVESTIR22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : INVESTIR22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/05/2022

Vente du Turbo Illimité Best CALL S&P 500 H197T à 3,7 EUR ( +80 %) Analyse :Le S&P 500 a rebondi une seconde fois depuis sa zone de support majeur à 3815 points. Il a ainsi…

Publié le 27/05/2022

Sur le capital...

Publié le 27/05/2022

Michael Dell connaît décidément une semaine bien favorable. Quelques heures après le rachat VMware, le spécialiste des solutions de virtualisation dont il détient 40% des parts, pour 61…

Publié le 27/05/2022

(Zonebourse.com) Nous soldons la position sur le turbo CALL Vontobel 8H90V portant sur le titre Compagnie de Saint-Gobain à 1.41 EUR. Ce produit dérivé a été…

Publié le 27/05/2022

Infotel est encore bien orienté en cette fin de semaine, sur un gain de 5,7% à 52,2 euros...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne