En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 069.35 PTS
-0.39 %
6 072.50
-0.33 %
SBF 120 PTS
4 799.31
-0.26 %
DAX PTS
13 744.21
-0.01 %
Dow Jones PTS
29 398.08
-0.09 %
9 623.58
+0.29 %
1.083
+0.05 %

Pétrole : le WTI retombe sous 50$, l'Opep+ divisée sur sa stratégie

| Boursier | 263 | Aucun vote sur cette news

Le cours du pétrole WTI est retombé lundi sous le seuil des 50$ le baril, plombé par la baisse de la demande chinoise. La Russie refuse pour l'instant de réduire davantage la production de l'Opep+ malgré le coronavirus.

Pétrole : le WTI retombe sous 50$, l'Opep+ divisée sur sa stratégie
Credits Reuters

Les cours du pétrole ont repris le chemin de la baisse, lundi, face à la crainte du coronavirus et alors que l'Opep et ses alliés ne parviennent pas à s'entendre sur des coupes plus prononcées de leur production.

Lundi en séance, le cours du baril de brut léger américain (WTI) a perdu 1,5% à 49,57$ (contrat à terme de mars coté sur le Nymex), retombant sous le seuil des 50$ qu'il avait déjà testé lundi dernier. Le Brent de mer du Nord a cédé de son côté 2,2% à 53,27$ $ (contrat à terme d'avril).

La Russie refuse d'accroître les réductions de production de l'Opep+

La semaine dernière, les cours du WTI ont plongé de 2,4% et ceux du Brent ont chuté de 3,8%... Les deux variétés de pétrole sont tombées depuis une semaine dans un marché baissier ("bear market"), caractérisé par une chute supérieure à 20% depuis leurs pics de début janvier face à la crainte du coronavirus.

La semaine dernière, le comité technique conjoint (JTC) de l'Opep+ s'est réuni pendant 4 jours sans parvenir à un consensus sur les moyens de soutenir les cours sur fond de baisse de la demande chinoise. A l'issue de cette réunion extraordinaire, le JTC a recommandé une réduction additionnelle de production de 600.000 barils par jour jusqu'à la fin du deuxième trimestre 2020, mais la Russie ne s'y est pas montrée favorable et a demandé un temps de réflexion à ce sujet, selon des sources proches du dossier. Le JTC a par ailleurs recommandé de prolonger l'accord actuel de réduction de la production de pétrole jusqu'à fin 2020, alors qu'il est actuellement valable jusqu'à mars prochain.

L'Opep+ réunit les treize membres du cartel et dix autres puissances pétrolières, dont la Russie. Ces pays sont liés depuis fin 2016 par un accord de limitation de leur production destiné à soutenir les cours du brut face à une offre abondante. Leur stratégie a fonctionné partiellement, mais elle a été limitée par la hausse de la production américaine de pétrole de schiste et la persistance de stocks mondiaux élevés sur fond de demande molle.

La consommation chinoise aurait chuté de 3 millions de barils par jour

Dans ces circonstances, la crise du coronavirus est une menace supplémentaire sur le secteur pétrolier, la Chine étant le premier importateur et le deuxième consommateur mondial de pétrole. Le bilan de l'épidémie est monté lundi à plus de 40.000 malades et au moins 908 morts, davantage que le Sras, qui avait tué près de 800 personnes en 2002-2003.

L'épidémie de coronavirus a gelé l'activité de la 2e économie mondiale depuis la mi-janvier, et il est difficile à ce stade d'estimer si la situation sera passagère ou si elle débouchera sur un ralentissement économique de plus longue durée en Chine et dans le monde.

Certaines entreprises chinoises ont repris lundi leur production après 2 semaines d'arrêt, mais il s'agit d'un redémarrage souvent très partiel, et la chaîne d'approvisionnement reste perturbée par les risques de contagion du nouveau virus 2019-nCoV.

Selon des sources citées par l'agence 'Bloomberg", la demande chinoise de brut a reculé de 20% depuis les mesures de quarantaine décrétées par Pékin pour lutter contre l'épidémie, à partir du 20 janvier. La consommation actuelle du pays serait ainsi inférieure de 3 millions de barils par jour par rapport à la normale, selon ces sources, ce qui représente l'équivalent d'environ 3% de la demande mondiale. Il s'agirait du choc le plus important sur la demande mondiale depuis la crise financière de 2008-2009.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/02/2020

La baisse du prix de vente moyen et de la production influent sur le chiffre d'affaires de Total Gabon...

Publié le 14/02/2020

GECI International évoque des "divergences stratégiques"...

Publié le 14/02/2020

Le fabricant de puces graphiques a annoncé des résultats meilleurs que prévu au 4e trimestre 2019.

Publié le 14/02/2020

Après un 1er semestre contrasté en termes de performances, CS Group a su se mobiliser sur le 2e semestre...

Publié le 14/02/2020

FAURECIAL'équipementier automobile publiera ses résultats 2019ICADELe groupe immobilier publiera (avant-Bourse) ses résultats 2019LYSOGENELa biotech publiera son chiffre d'affaires annuelsource :…