En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 539.08 PTS
-4.05 %
4 537.50
-4. %
SBF 120 PTS
3 602.69
-3.99 %
DAX PTS
11 539.76
-4.34 %
Dow Jones PTS
26 745.54
-2.61 %
11 233.67
-3.15 %
1.173
-0.47 %

Pétrole : le WTI rechute au plus bas depuis 2 mois

| Boursier | 620 | Aucun vote sur cette news

Les cours du pétrole ont perdu environ 2% jeudi, dans la crainte d'une baisse de la demande liée au coronavirus qui sévit actuellement en Chine. Le brut léger américain (WTI) est retombé au plus bas depuis 2 mois.

Pétrole : le WTI rechute au plus bas depuis 2 mois
Credits Reuters

La crise sanitaire qui sévit en Chine, où un mystérieux coronavirus a tué 17 personnes, rend nerveux les investisseurs sur les marchés pétroliers. Les cours du pétrole ont perdu environ 2% jeudi, dans la crainte que l'épidémie n'entraîne une baisse de la demande de pétrole de la part de la Chine, alors que le marché mondial souffre déjà d'une offre excédentaire de pétrole.

Le baril de brut léger américain (WTI) a perdu jeudi soir 2% à 55,59$ sur le Nymex (contrat à terme de mars), au plus bas depuis le 29 novembre, tandis que le Brent de la mer du Nord a abandonné 1,85% à 62,04$ (contrat à terme de mars), au plus bas depuis début décembre.

Léger recul des stocks pétroliers aux Etats-Unis

Le pétrole a cependant réduit ses pertes en fin de séance (il cédait plus tôt près de 3%), après la publication d'une légère baisse des stocks de brut aux Etats-Unis, et après l'annonce par l'OMS qu'il était "trop tôt" pour déclarer une "urgence de santé publique de portée internationale" au sujet du coronavirus. Cette décision a été prise en raison du "nombre de cas limités à l'étranger et des efforts faits par la Chine", a indiqué le professeur Didier Houssin président du comité d'urgence de l'OMS lors d'une conférence de presse à Genève.

Les stocks pétroliers hebdomadaires ont reculé aux Etats-Unis de 0,4 million de barils à 428,1 mb pour la semaine achevée le 17 janvier. Les marchés s'attendaient toutefois à un recul plus important, de l'ordre de 1,1 mb. Les stocks d'essence ont en revanche augmenté plus que prévu (+1,7 mb), alors que les stocks de produits distillés ont reculé de 1,2 mb.

Contrairement au pétrole, l'or a progressé jeudi, retrouvant son statut de valeur-refuge après plusieurs séances de baisse, avançant de 0,40% à 1.562,50$ l'once, pour le contrat à terme de février coté sur le Comex. Le métal jaune avait reculé ces derniers jours dans la crainte que le coronavirus chinois ne pèse sur les traditionnels achats d'or des Chinois à l'approche du Nouvel an lunaire, qui commence ce samedi.

La Chine prend des mesures drastiques pour contrer le coronavirus

La Chine a tenté de rassurer en annonçant jeudi des mesures fortes pour éviter la propagation du coronavirus, proche de celui du Sras en 2003. Ce virus provoque des maladies pulmonaires et a fait ces derniers jours 17 morts et plus de 600 malades.

La ville de Wuhan, où le virus est apparu, a été placée en quarantaine jeudi, coupant du monde les quelque 11 millions d'habitants. Des mesures similaires ont été prises à Huanggang (7 millions d'habitants) à environ 70 km de là. Les transports en commun (bus, trains, avions...) sont interrompus, et les habitants sont priés de ne pas quitter ces villes, sauf en cas de force majeure.

En outre, dans la capitale Pékin, les festivités prévues pour le Nouvel an lunaire ont été annulées, et la Cité interdite a fermé ses portes aux visiteurs. A l'étranger, les aéroports américains, britanniques et de certains pays d'Asie et du Moyen-Orient ont par ailleurs renforcé leur vigilance.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 28/10/2020

Sodexo publiera ses résultats annuels demain...

Publié le 28/10/2020

Violement secoué au cours des deux dernières séances, Maisons du Monde cède 2,5% à 11,2 euros au lendemain d'un point trimestriel très attendu...

Publié le 28/10/2020

La déception doit être bien grande pour Heathrow qui a perdu sa place d'aéroport le plus fréquenté en Europe au profit de Paris-Charles de Gaulle. L’aéroport londonien a reproché le peu de…

Publié le 28/10/2020

Dans le rouge en début de séance,Carrefour s'est retourné en milieu de matinée et affiche désormais un gain de 1,5% à euros sur la place parisienne...

Publié le 28/10/2020

General Electric a publié un bénéfice par action ajusté de 6 cents au troisième trimestre de son exercice 2020, au-dessus de la perte de 4 cents anticipée par le consensus FactSet. Les revenus…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne