En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 100.72 PTS
+1.02 %
6 101.50
+1.12 %
SBF 120 PTS
4 798.09
+0.9 %
DAX PTS
13 526.13
+0.72 %
Dow Jones PTS
29 348.10
+0.17 %
9 173.73
+0.53 %
1.109
0. %

Pétrole: le WTI plonge de 6,4% sur la semaine

| Boursier | 164 | Aucun vote sur cette news

Les cours du pétrole ont subi leur plus forte baisse hebdomadaire depuis l'été dernier, le WTI abandonnant plus de 6%, après des signes d'apaisement dans le conflit qui oppose les Etats-Unis à l'Iran.

Pétrole: le WTI plonge de 6,4% sur la semaine
Credits Reuters

Les cours du pétrole ont fini la semaine en baisse, vendredi, toujours plombés par le retour au calme au Moyen-Orient après les récentes frappes américaines et iraniennes en Irak, qui ont débouché sur un relatif apaisement de la part de Washington et Téhéran.

Le cours du baril de brut léger américain (WTI) a lâché vendredi 0,9% à 59,04$ sur le Nymex (contrat à terme de février), tandis que le Brent de la mer du Nord fléchit de 0,6% à 64,98$, la 4e séance de baisse pour les deux variétés de pétrole brut.

Sur l'ensemble de la semaine, le WTI a abandonné 6,4% et le Brent a cédé plus de 5% en 5 séances.

Vendredi, l'annonce d'une baisse du nombre de puits de pétrole en exploitation aux Etats-Unis n'a pas suffi à soutenir les cours. La firme Baker Hughes a indiqué que le nombre de forages actifs avait baissé de 11 pour revenir à 659 cette semaine outre-Atlantique.

La semaine précédente, les cours du pétrole s'étaient envolés après l'assassinat en Irak du puissant général iranien Qasem Soleimani sur ordre du président américain Donald Trump. En représailles, l'Iran a mené mercredi des attaques contre des bases américaines en Irak, et Washington a annoncé une nouvelle série de sanctions économiques contre Téhéran. Malgré cette série d'événements dramatiques, Washington et Téhéran semblent réticents à s'engager dans un conflit armé prolongé, ce qui a contribué à calmer les marchés pétroliers.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2020

Vinci Aéroport, filiale du groupe Vinci, a vu son trafic croître de 5,7% en 2019 dans les 46 aéroports qu'elle gère, à 255 millions de passagers. Les seuils de 50 millions de passagers, des 30…

Publié le 17/01/2020

Marie Brizard Wine & Spirits (MBWS) a annoncé la conclusion ce vendredi d'un accord tripartite portant sur la cession, par les prêteurs bancaires de MBWS, de la dette bancaire de la société à…

Publié le 17/01/2020

Vinci Airports annonce aborder avec confiance l'année 2020

Publié le 17/01/2020

Imerys a conclu un accord pour l'acquisition du premier producteur indien de panneaux à base de silicate de calcium pour des projets d'isolation thermique dans des industries telles que le ciment, la…

Publié le 17/01/2020

Marie Brizard Wine & Spirits annonce la conclusion d'un accord tripartite portant sur la cession, par les prêteurs bancaires de MBWS, de la dette...