En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 385.35 PTS
-0.24 %
5 378.00
-0.33 %
SBF 120 PTS
4 305.05
-0.36 %
DAX PTS
12 558.47
-0.02 %
Dowjones PTS
25 036.29
-0.09 %
7 316.05
-0.47 %
1.170
-0.16 %

Pétrole : le brut rebondit à l'approche de la réunion de l'Opep

| Boursier | 244 | 4 par 1 internautes

Le cartel pétrolier et ses alliés pourraient finalement décider de hausses de production plus limitées que prévu lors de leur réunion des 22 et 23 juin.

Pétrole : le brut rebondit à l'approche de la réunion de l'Opep
Credits Reuters

Les cours du pétrole, qui ont chuté depuis 4 semaines dans la perspective d'un relèvement des quotas de production de l'Opep et de ses alliés, ont entamé un rebond lundi, à l'approche de la réunion de Vienne prévue vendredi et samedi.

Lundi soir, le cours du baril de brut léger américain (WTI) regagnait ainsi 1,3% à 65,89$ (contrat à terme de juillet), tandis que le Brent rebondissait de 2,4%, à 75,25$ le baril (contrat à terme d'août).

Vers une hausse de 300.000 à 600.000 barils par jour, et non de 1 à 1,5 million ?

Selon des sources proches du dossier, l'Opep, menée par l'Arabie saoudite, et les pays alliés dont la Russie, devraient décider comme prévu de relever leur production lors de leur réunion de la fin de semaine. Toutefois, la hausse pourrait être finalement moins forte que ce qui était redouté ces dernières semaines. Les pays producteurs pourraient ainsi se limiter à un coup de pouce 300.000 à 600.000 barils par jour, et non une hausse de 1 à 1,5 million de barils par jour, comme le laissait entendre de précédentes informations venues de Russie.

Si l'Arabie Saoudite et la Russie favorisaient une hausse importante d'au moins 1 million de barils par jour, l'Iran y est fermement opposé, de même que le Venezuela et l'Irak, selon des sources proches du dossier.

Face à la chute des cours du brut, l'Opep et ses alliés ont mis en oeuvre début 2017 un accord de limitation de leur production qui a atteint en grande partie ses objectifs, à savoir d'une part redresser les cours du pétrole et d'autre part réduire les excédents d'offre dont souffrait le marché mondial.

Les tensions commerciales, menace potentielle pour la demande pétrolière

Ces derniers mois, les perturbations de production intervenues notamment au Venezuela (dont la production s'est effondrée sur fond de crise politique et économique), ont fait craindre des problèmes d'offre et propulsé les cours du Brent à 80$ en mai dernier. Le retour des sanctions américaines contre l'Iran entraînent aussi des incertitudes sur la production de ce pays.

Par ailleurs, l'escalade des tension commerciales entre les Etats-Unis et la Chine pourrait aussi rebattre les cartes du marché pétrolier mondial. Si les barrières commerciales déjà annoncées (des taxes sur 50 Mds$ de part et d'autre) sont suivies d'autres vagues de taxes d'importation à travers le monde, la croissance mondiale pourrait en souffrir, et la demande pétrolière diminuer...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/07/2018

Remboursement anticipé d'une partie des OCA en circulation, avec Yorkville qui accepte de convertir le solde de ses OCA en actions (,5 E/action) et TxCell qui pourra acheter l'ensemble des bons et…

Publié le 23/07/2018

Dans des volumes limités, Vente-unique...

Publié le 23/07/2018

C’est désormais officiel. Alfredo Altavilla, le patron de Fiat Chrysler Automobiles (FCA) pour les régions Europe, Proche-Orient, Afrique va quitter le groupe fin août afin de « poursuivre…

Publié le 23/07/2018

Atos a dévoilé son projet d'acquisition de Syntel pour 3,4 milliards de dollars, soit 41 dollars par action, entièrement payables en numéraire. Ce prix représente une prime d'environ 14% sur…

Publié le 23/07/2018

Lundi 23 juillet 2018APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du…