Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 285.24 PTS
+0.2 %
6 252.5
+0.46 %
SBF 120 PTS
4 892.48
+0.27 %
DAX PTS
13 981.91
+0.72 %
Dow Jones PTS
31 261.90
+0.03 %
11 835.62
-0.34 %
1.056
+0. %

Pétrole : le Brent dépasse les 110$, la baisse de l'offre russe inquiète

| Boursier | 519 | 4 par 1 internautes

Selon le 'New York Times', les responsables de l'UE travaillent sur un projet de réduction progressive des importations de pétrole de Russie, afin de donner le temps aux pays membres de trouver des fournisseurs alternatifs.

Pétrole : le Brent dépasse les 110$, la baisse de l'offre russe inquiète
Credits Reuters

Les cours du pétrole ont progressé jeudi pour la 3e séance consécutive, les inquiétudes sur la baisse de l'offre russe s'étant renforcées ces derniers jours. Selon des informations de presse, jeudi, l'Union européenne prépare un plan pour mettre fin à ses importations de pétrole russe.

Le baril de brut léger américain WTI (contrat à terme de mai) a gagné jeudi soir 2,6% pour finir à 106,95$ sur le Nymex, tandis que le Brent de la mer du Nord a pris 2,7% à 111,70$ pour le contrat de juin. Les cours du Brent étaient tombés lundi sous 100$ pour la 1ère fois depuis le 16 mars, mais depuis, ils ont donc rapidement rebondi de plus de 10%. A noter que les marchés pétroliers seront fermés vendredi aux Etats-Unis et en Europe pour le week-end de Pâques.

L'UE cherche les moyens de se passer du pétrole russe

Selon le 'New York Times', les responsables de l'UE travaillent sur un projet de réduction progressive des importations de pétrole de Russie, afin de donner le temps aux pays membres de trouver des fournisseurs alternatifs. Des discussions plus détaillées sur cet embargo pétrolier seraient menées après le second tour de l'élection présidentielle française prévu le 24 avril, a précisé le 'NYT'.

La Russie fournit plus de 40% de la consommation totale de gaz de l'Union Européenne, 27% des importations européennes de pétrole et 46% des importations de charbon.

Les négociants en pétrole s'inquiètent aussi de l'application, à partir du 15 mai, d'un article "5 bis bis" d'un règlement de l'UE, qui interdit les transactions avec des entreprises publiques russes, parmi lesquelles les groupes énergétiques Rosneft et Gazprom Neft. Des exceptions sont acceptées, à condition que les opérations envisagées s'avèrent "strictement nécessaires" à l'achat de combustibles fossiles (gaz, pétrole et charbon) et contribuent ainsi à l'approvisionnement énergétique critique de l'Europe.

Le 8 avril dernier, les représentants des 27 membres de l'Union européenne s'étaient mis d'accord sur une nouvelle salve de sanctions contre la Russie, dont un embargo sur le charbon russe, mais n'avaient pas pris de décision sur le pétrole ni le gaz, dont l'UE est très dépendante.

Jeudi, la président de la BCE, Christine Lagarde, a estimé qu'un éventuel boycott brutal de l'énergie russe, aurait un impact énorme sur l'économie de la zone euro. L'impact de la guerre sur l'économie dépendra de l'évolution du conflit, de l'effet des sanctions actuelles et d'éventuelles mesures supplémentaires, a-t-elle souligné, ajoutant que l'inflation a fortement augmenté et restera élevée au cours des prochains mois, principalement en raison de la forte hausse des coûts de l'énergie.

3 millions de barils russes en moins sur le marché mondial en mai

L'Agence internationale de l'Energie (AIE) a estimé mercredi dans son dernier rapport mensuel que l'impact des sanctions contre la Russie et de la réticence des pays consommateurs à l'égard du pétrole russe se ferait pleinement sentir à partir de mai, avec près de 3 millions de barils par jour en moins sur le marché. De son côté, l'Opep a prévenu que le cartel ne serait pas en mesure de compenser la baisse de la production russe en cas d'embargo européen sur le brut russe dans le cadre du conflit ukrainien.

"La guerre menée par la Russie contre l'Ukraine augmente les risques de pénuries de produits pétroliers, malgré la décision de Joe Biden de libérer des réserves stratégiques de brut", a estimé Phil Flynn, analyste de marché senior chez The Price Futures Group. Dans une note publiée jeudi, il ajoute que "la pression croissante sur les négociants de pétrole russe pour cesser de financer la machine de guerre de (Vladimir) Poutine, représente un soutien fondamental" aux cours du pétrole, et ce malgré une révision à la baisse de la demande mondiale par l'AIE, en raison de la guerre en Ukraine et du rebond du Covid-19 en Chine.

La Russie cherche de nouveaux clients pour son gaz et son pétrole

Pendant ce temps, la Russie s'est mise à la recherche de nouveaux débouchés pour son énergie. Mardi, le ministre de l'Energie, Nikolai Choulguinov a indiqué que la Russie est "prête à vendre son pétrole et ses produits pétroliers aux pays amis dans n'importe quelle fourchette de prix", alors que les sanctions occidentales contraignent Moscou à réduire sa production.

Le lendemain, le président russe Vladimir Poutine a déclaré lors d'une réunion sur le développement de l'Arctique russe que "nous augmenterons également la fourniture de ressources énergétiques à d'autres régions du monde où elles sont vraiment nécessaires", a ajouté le président. C'est la première fois que Vladimir Poutine reconnaissait publiquement que son pays rencontre des problèmes avec ses exportations d'énergies, qui nécessitent une solution.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 mai 2022

CODE OFFRE : INVESTIR22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : INVESTIR22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/05/2022

Le cabinet Wavestone confirme respecter tous les critères d'éligibilité au PEA-PME précisés à l'article L.221 32-2 du Code monétaire et financier. En conséquence, les actions Wavestone peuvent…

Publié le 20/05/2022

L’assemblée générale mixte des actionnaires d'Elis, qui s’est tenue le 19 mai 2022, a approuvé le versement d’un dividende d’un montant de 0,37 euro par action au titre de l’exercice…

Publié le 20/05/2022

Applied Materials se replie de 1,88% à 108,66 dollars; l'équipementier pour le secteur des semi-conducteurs ayant présenté des comptes et des perspectives décevants. Dans ce secteur où la…

Publié le 20/05/2022

Date : 5/20/2022 Sous-jacent : Air France-KLM Produit : Turbo Illimité Best Call E650T (ISIN : DE000HB45X00). Echéance : Ouverte Barrière désactivante : 2,5200 Stratégie : Achat à 0,94…

Publié le 20/05/2022

Dans le cadre du projet d’acquisition de Cast par Financière Da Vinci, une société par actions simplifiée, contrôlée par Bridgepoint SAS à la date des présentes puis, ultérieurement, par…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne