En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-0.35 %
5 387.50
-0.51 %
SBF 120 PTS
4 320.54
-0.34 %
DAX PTS
12 561.42
-0.98 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
-0.03 %
1.172
+0.00 %

Pétrole : le baril WTI confirme le franchissement des 50$

| Boursier | 253 | Aucun vote sur cette news

Le pétrole a enchaîné une troisième séance de hausse mercredi, soutenu par le dernier rapport mensuel de l'Opep, qui a relevé ses prévisions de demande mondiale pour son pétrole.

Pétrole : le baril WTI confirme le franchissement des 50$
Credits Reuters

Le cours du baril de pétrole léger américain WTI parviendra-t-il à franchir durablement le seuil psychologique des 50$ le baril, qu'il teste depuis des mois ? Mercredi, l'or noir a en tout cas poursuivi son rebond pour la troisième séance consécutive, finissant à 51,30$, en hausse de 0,75% sur le Nymex, ce qui porte sa hausse à 4% depuis le début de la semaine. Au moment de la clôture du Nymex, le Brent de la Mer du Nord prenait 0,58% à 56,94$.

Pour rappel, la semaine dernière, le brut WTI avait chuté de 4,6%, victime de prises de bénéfices appuyées après un rebond de l'ordre de 9,5% au mois de septembre.

Mercredi, l'Opep a publié son dernier rapport mensuel, dans lequel l'organisation a relevé sa prévision de la demande pour son pétrole en 2018. C'est le troisième mois de suite que l'Opep relève ainsi ses prévisions de demande... Le cartel pétrolier, qui regroupe 14 pays dont l'Arabie saoudite, a en outre indiqué que l'accord d'encadrement de la production avait permis de réduire les excédents.

Vers une offre déficitaire en 2018 ?

Cette évolution est susceptible, selon l'organisation, de déboucher sur une offre déficitaire sur le marché mondial l'an prochain, ce qui serait de nature à soutenir les cours du brut.

Lundi déjà, le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo, avait redonné des arguments aux acheteurs, en estimant que le marché mondial du pétrole se rééquilibrait rapidement grâce aux efforts du cartel et de ses alliés. D'autre part, l'Arabie Saoudite a fait savoir tard lundi soir qu'elle comptait limiter ses exportations en novembre à 7,15 millions de barils par jour "malgré une très forte demande", qui dépasse les 7,7 millions de barils par jour, a annoncé le ministre saoudien de l'Energie.

Par ailleurs, la semaine dernière, le président russe Vladimir Poutine avait rencontré à Moscou le Roi Salmane d'Arabie saoudite, resserrant les liens entre les deux pays. Le président russe s'était prononcé en faveur d'une poursuite des efforts de réduction de production jusqu'à la fin 2018 afin de stabiliser durablement le marché pétrolier mondial.
L'Opep, la Russie et plusieurs autres pays producteurs ont mis en oeuvre depuis le début 2017 des coupes de production qui devaient en principe prendre fin en mars 2018, mais pourraient donc être prolongées si nécessaire.

Une hypothèse de prix entre 50$ et 55$ pour 2018

L'Opep, qui ne fait pas de prévisions de prix, a toutefois indiqué dans son rapport mensuel que "les prix du pétrole devraient se maintenir entre 50 et 55 dollars l'année prochaine". Le rapport reconnaît en outre qu'"une hausse au-dessus de ce niveau inciterait les producteurs de pétrole américains à étendre leurs activités de forage".

Cette fourchette de prix, mentionnée à la page 45 du rapport de 96 pages, est une hypothèse et non une prévision, précisent les sources de l'Opep car l'organisation ne donne pas de projections de prix.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du premier…

Publié le 20/07/2018

A 16h00 aux Etats-UnisReventes de logements en juin.source : AOF

Publié le 20/07/2018

Luxembourg, 20 juillet 2018 - Aperam annonce avoir mené à terme son programme de rachat d'actions annoncé le 30 janvier 2018 (ci-après le "Programme"). Au total,…

Publié le 20/07/2018

A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En…

Publié le 20/07/2018

Eurazeo annonce être entrée en négociations exclusives avec PAI Partners en vue de la cession de sa participation dans Asmodee, un leader international de l’édition et de la distribution de jeux…