En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 810.74 PTS
-
4 782.00
-0.59 %
SBF 120 PTS
3 832.83
+0.00 %
DAX PTS
10 931.24
-
Dowjones PTS
24 207.16
+0.59 %
6 668.56
+0.00 %
1.138
-0.09 %

Pétrole : le baril flirte avec les 80 dollars

| Boursier | 254 | Aucun vote sur cette news

Le pétrole tire son épingle du jeu ce mardi...

Pétrole : le baril flirte avec les 80 dollars
Credits Reuters

Le pétrole tire son épingle du jeu ce mardi. Alors que la plupart des actifs dits risqués sont orientés en nette baisse, actions en tête, l'or noir gagne du terrain à l'image du baril de Brent de la mer du Nord qui avance de 0,7% à 78,8 dollars. Le West Texas Intermediate pour livraison octobre gagne pour sa part 0,8% à 70,3$.

L'arrêt de la production, et l'évacuation de deux plates-formes du golfe du Mexique à l'approche d'une tempête tropical, fournit un soutien important au brut, qui affiche un gain d'environ 7% sur un mois. "La saison des ouragans aux États-Unis a été très calme jusqu'à présent, mais à l'approche du pic annuel, elle pourrait attirer davantage l'attention et, offrir un soutien sous-jacent au pétrole", explique à Bloomberg, Ole Sloth Hansen, responsable de la stratégie matières premières chez Saxo Bank.

Plus globalement, les investisseurs anticipent depuis plusieurs semaines une baisse de l'approvisionnement mondial d'or noir alors que les sanctions américaines contre l'Iran commencent à se faire sentir, que la production vénézuélienne diminue et que la situation en Libye reste pour le moins tendue.

Selon les données compilées par Bloomberg, la production de brut iranienne a reculé de 6,4% à 3,5 millions de barils par jour le mois dernier, soit la plus forte baisse parmi les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole. Même si les sanctions américaines ne prennent officiellement effet que le 4 novembre, certains clients se tournent déjà vers d'autres pays après que les États-Unis eurent indiqué qu'ils imposeraient de lourdes sanctions aux acheteurs de pétrole iranien suite à la sortie de Washington de l'accord sur le nucléaire.

Barclays estime que le baril de Brut pourrait atteindre et même dépasser les 80 dollars à court terme, tout en ajoutant que, malgré ces développements actuels, l'offre mondiale pourrait dépasser la demande l'an prochain.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2019

Au cours du troisième trimestre 2018/19 (du 1er octobre au 31 décembre 2018), Alstom a enregistré 3,4 milliards d'euros de commandes, contre 1,7 milliard d'euros sur la même période de l'exercice…

Publié le 17/01/2019

Nicox a révélé ce matin que sa trésorerie atteignait au 31 décembre 22 millions d'euros comparés à 25,7 millions d'euros au 30 septembre 2018 et à 41,4 millions d'euros au 31 décembre 2017.…

Publié le 17/01/2019

CGG a signé un protocole d'accord de partenariat stratégique entre sa filiale Sercel et la société française de services Apave pour la fourniture d'une solution de surveillance de structures (SHM…