En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 535.35 PTS
-0.65 %
5 541.50
-0.54 %
SBF 120 PTS
4 391.03
-
DAX PTS
12 341.03
-
Dowjones PTS
27 219.85
-0.42 %
7 888.76
+0.00 %
1.123
+0.08 %

Pétrole : le baril en forte hausse

| Boursier | 433 | Aucun vote sur cette news

Le baril de pétrole pointe en nette hausse dans les échanges électroniques à New York, dopés par la publication des chiffres hebdomadaires de...

Pétrole : le baril en forte hausse
Credits Reuters

Le baril de pétrole pointe en nette hausse dans les échanges électroniques à New York, dopé par la publication des chiffres hebdomadaires de l'American Petroleum Institute montrant une baisse plus forte qu'anticipé des stocks de brut aux Etats-Unis. Selon l'API, les réserves américaines ont reculé de 7,55 millions de barils la semaine passée. Un repli qui, s'il venait à être confirmé ce mercredi par les chiffres officiels de l'IEA, serait le plus important en plus de trois mois.

Les vives tensions entre les Etats-Unis et l'Iran ont désormais pris le relais de la guerre commercial sino-américaine comme principal facteur de soutien aux cours de l'or noir. La situation est en effet à nouveau très tendue entre les deux pays après que l'Iran eut abattu un drone américain la semaine dernière. D'autant que Washington a imputé à l'Iran les dernières attaques contre des pétroliers près du détroit d'Ormuz, alors que Téhéran a déclaré à plusieurs reprises qu'il n'avait aucun rôle dans ces incidents. Le président américain Donald Trump a menacé mardi d'anéantir certaines parties de l'Iran s'il attaquait à nouveau "quelque chose d'américain".

Dans ce contexte, les membres de l'Opep et leurs partenaires doivent se réunir la semaine prochaine pour décider du maintien, ou non, de la réduction de leur production. Un rendez-vous qui promet d'être tendu en raison du conflit larvé entre l'Arabie saoudite (soutenue par les USA) et l'Iran, tous deux membres de l'Opep.

En attendant, le baril de brut léger américain pour livraison août grimpe de 2,1% à 59 dollars sur le New York Mercantile Exchange, au plus haut depuis un mois. Le baril de Brent de la mer du Nord avance de son côté de 1,5% à 65,3$.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/07/2019

1Au cours du premier trimestre 2019/20 (du 1er avril au 30 juin 2019), Alstom a enregistré 1,6 milliard d’euros de commandes, contre 2,6 milliards d’euros sur la même période l’année…

Publié le 18/07/2019

Mauna Kea Technologies a réalisé au deuxième trimestre 2019 un chiffre d'affaires de 2,2 millions d'euros, en hausse de 33%. La croissance a été tirée par une augmentation de 58% des ventes de…

Publié le 18/07/2019

Le 18 juillet, Amber Capital a envoyé aux membres du conseil d'administration de Suez une lettre et une présentation (disponibles sur www...

Publié le 18/07/2019

Patrimoine et Commerce fait état d'une hausse de 4,7% de ses loyers bruts totaux au premier semestre, à 22,4 ME...