En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 684.55 PTS
+0.09 %
5 628.50
-1.8 %
SBF 120 PTS
4 509.64
+0.11 %
DAX PTS
12 774.88
-0.12 %
Dow Jones PTS
27 171.84
+0.33 %
8 906.31
+0.81 %

Pétrole : la Russie réticente à réduire encore sa production

| Boursier | 649 | Aucun vote sur cette news

Moscou refuse de réduire de 600.000 barils par jour supplémentaires la production de l'Opep+ pour enrayer la chute du brut observée depuis la crise du coronavirus chinois 2019-nCoV.

Pétrole : la Russie réticente à réduire encore sa production
Credits Reuters

Le rebond du pétrole entamé depuis deux séances s'est quelque peu enrayé jeudi, après une réunion de l'Opep et de ses alliés, au cours de laquelle la Russie aurait refusé de réduire davantage sa production pour enrayer la chute des cours du brut observée depuis la crise du coronavirus chinois.

Jeudi soir, le cours du baril de brut léger américain (WTI) a réduit son avance à 0,33% à 50,91$, après être monté jusqu'à 52,19$ en début de journée et après un bond de 2,3% mercredi (contrat à terme de mars coté sur le Nymex). Le Brent de la mer du Nord cédait jeudi soir 0,67% à 54,91$ (contrat à terme de mars) après un rebond de 2,5% mercredi.

Les cours du pétrole ont plongé d'environ 20% depuis leurs pics de début janvier, les investisseurs craignant une forte baisse de la demande chinoise liée au coronavirus, alors que l'offre était déjà surabondante avant cette crise. Selon des sources citées lundi par l'agence 'Blomberg', la demande chinoise aurait plongé de 3 millions de barils par jour, ce qui correspond a environ 3% de la demande mondiale, un choc sans précédent depuis la crise de 2008-2009.

Le comité technique de l'Opep et son partenaire russe étaient réunis depuis mardi pour tenter de trouver un accord sur de possibles coupes supplémentaires par rapport à leur accord en vigueur. Des rumeurs de coupes supplémentaires de 600.000 à 1 million de barils par jour ont circulé depuis 48 heures, ce qui a permis aux cours du brut d'entamer un rebond.

Le coronavirus aura "un impact significatif", selon le patron de Total

Toutefois, selon des sources proches de négociations, la Russie s'est opposée jeudi à la recommandation du comité technique de baisser la production de 600.000 barils supplémentaires par jour. Selon le 'Wall Street Journal', l'Arabie saoudite voulait obtenir une réduction supplémentaire de 800.000 à un million de barils par jour et avait proposé une solution de compromis de 600.000 barils par jours, un niveau dont les investisseurs questionnent déjà l'efficacité. Selon plusieurs médias, la Russie a demandé une prolongation des négociations, sans en préciser le format.

Par ailleurs, le PDG de Total, Patrick Pouyanné a estimé jeudi que l'épidémie de coronavirus 2019-nCoV (qui a tué au moins 560 personnes sur plus de 28.000 cas avérés en Chine) aura un impact qui pourrait être significatif, sans donner de détails chiffrées sur la demande mondiale. "Il va y avoir un impact potentiel (sur les marchés pétroliers) dans les deux mois qui viennent qui pourrait être significatif", a-t-il dit, ajoutant que "la Chine va réduire sa consommation".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/02/2020

Le chiffre d'affaires s'établit à 554,27 ME...

Publié le 26/02/2020

Le résultat net part du groupe est de 1,6 ME sur l'exercice contre -0,7 ME un an plus tôt...

Publié le 26/02/2020

Robert Iger va quitter son poste de CEO avec effet immédiat et sera remplacé par Bob Chapek, un vétéran de 27 ans chez Disney, a annoncé mardi soir le géant américain des loisirs et des médias

Publié le 26/02/2020

Ipsos a publié un résultat net part du groupe 2019 de 104,8 millions d'euros, en baisse de 2,5% par rapport à l'exercice 2018. La marge opérationnelle ressort à 198,7 millions d'euros, en hausse…

Publié le 26/02/2020

Le nouvel objectif du Groupe 2CRSi pour l’exercice 2020/21 est de 200 millions d’euros de chiffre d’affaires avec un objectif de taux de marge d’Ebitda qui devrait s’établir entre 6,5 et…