5 361.54 PTS
+0.16 %
5 359.00
+0.22 %
SBF 120 PTS
4 269.35
+0.20 %
DAX PTS
12 997.94
-0.13 %
Dowjones PTS
23 526.18
-0.27 %
6 386.12
+0.12 %
Nikkei PTS
22 523.15
+0.48 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Pétrole: la durée de prolongation d'un accord Opep/non-Opep en discussion

| AFP | 136 | 4 par 1 internautes
Le ministre émirati de l'Energie Suheil al-Mazrouei lors d'une conférence sur le pétrole à Abou Dhabi, le 13 novembre 2017
Le ministre émirati de l'Energie Suheil al-Mazrouei lors d'une conférence sur le pétrole à Abou Dhabi, le 13 novembre 2017 ( KARIM SAHIB / AFP )

Les pays producteurs de pétrole devraient prolonger à l'unanimité fin novembre un accord de réduction de la production, mais la période de prolongation fait encore l'objet de discussions, a indiqué lundi le ministre de l'Energie des Emirats arabes unis.

Lors d'une conférence sur le pétrole à Abou Dhabi, Suheil al-Mazrouei a salué le consensus des producteurs autour de cet accord. "Je pense qu'ils continueront à faire ce qu'il faut" pour rééquilibrer le marché, a-t-il déclaré.

Il a dit qu'il y avait une quasi-unanimité aujourd'hui sur la prolongation entre les 24 producteurs Opep et non-Opep qui s'étaient mis d'accord il y a un an pour réduire la production de 1,8 million de barils par jour afin de stabiliser le marché, engorgé par une surabondance de l'offre.

"Je n'ai pas entendu une personne parler" d'une non-prolongation de cet accord, mais la période de prorogation "fera l'objet de discussions lorsque nous nous rencontrerons", a-t-il ajouté.

Les ministres de l'Opep doivent se réunir formellement fin novembre à Vienne pour discuter d'une prolongation de l'accord de réduction de la production au-delà de mars 2018. L'Arabie saoudite et la Russie, autre grand producteur mondial de pétrole, y sont favorables.

A Vienne, il sera aussi question d'imposer des quotas de production à trois pays qui en avaient été jusqu'ici exemptés: Libye, Iran et Nigeria.

"J'espère que nous parviendrons à un accord qui conduira à une plus grande stabilisation et davantage d'investissements dans le marché", a poursuivi le ministre des Emirats, quatrième producteur de l'Opep.

Il a estimé que la montée des tensions entre l'Arabie saoudite et l'Iran, qui font tous deux partie de l'Opep, n'empêcherait pas une prolongation de l'accord de réduction de la production.

Ce dernier a permis une remontée des prix du brut à plus de 64 dollars le baril, contre 40 dollars il y a un an, et les stocks accumulés depuis 2014 ont considérablement diminué.

- 'Pire cycle de baisse' -

Présent à Abou Dhabi, le secrétaire général de l'Opep Mohammed Barkindo a déclaré que l'accord de réduction de la production avait produit de solides résultats face "au pire cycle de baisse des prix dans l'histoire".

"Il y a des indications claires montrant que le marché se rééquilibre à un rythme accéléré", a dit M. Barkindo à cette conférence annuelle appelée ADIPEC.

Selon lui, la stabilisation du marché est liée à une combinaison de facteurs, notamment la baisse des stocks de brut et une augmentation de la demande mondiale.

M. Barkindo a fait état de discussions pour "institutionnaliser" la coopération entre pays membres et non-membres de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole).

Le secrétaire général de l'Opep a par ailleurs appelé les nouveaux producteurs, y compris les Etats-Unis avec leur pétrole de schiste, à oeuvrer à un accord plus large pour sécuriser l'avenir de l'énergie.

En marge de l'ADIPEC, le géant pétrolier des Emirats, l'Abu Dhabi National Oil Company (ADNOC), a annoncé son intention de céder pour la première fois en bourse une participation minoritaire d'une de ses filiales, celle en charge de la distribution des carburants et des stations-service.

L'ADNOC semble suivre la voie tracée par Aramco, le géant national pétrolier saoudien qui mettra 5% de ses parts en vente à la Bourse en 2018.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 21/11/2017

Les producteurs russes seraient prêts à prolonger de 6 mois, mais non de 9 mois, l'accord d'encadrement de la production de brut, selon l'agence russe Tass.

Publié le 13/11/2017

En octobre sur un mois, la production de pétrole des pays membres de l'Opep a baissé de 151 000 barils par jour, révèle le rapport mensuel de l'organisation, publié à la mi-journée. Elle s'est…

Publié le 13/11/2017

En octobre sur un mois, la production de pétrole des pays membres de l'Opep a baissé de 151 000 barils par jour, révèle le rapport mensuel de l'organisation, publié à la mi-journée. Elle s'est…

Publié le 13/11/2017

Le siège de l'Opep à Vienne, le 22 septembre 2017 ( JOE KLAMAR / AFP/Archives )Les pays producteurs de pétrole devraient prolonger à l'unanimité fin novembre un accord de réduction de la…

Publié le 08/11/2017

La demande mondiale d'énergie primaire devrait croitre de 35% d'ici 2040, indique l'Opep, le cartel des pays exportateurs de pétrole, dans la nouvelle édition de ses perspectives mondiales. Sur…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/11/2017

Annonces à venir

Publié le 23/11/2017

En attendant deux de plus...

Publié le 23/11/2017

Les hauts dirigeants ont été entendus sur une commission versée à un intermédiaire...

Publié le 23/11/2017

45 euros dans le viseur

Publié le 23/11/2017

Dans les premières positions du SRD, Virbac progresse de 4,6% à 110,4 euros après avoir obtenu le report de 3 ans de l'option d'achat des 49% non...

CONTENUS SPONSORISÉS