En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 806.20 PTS
+0.00 %
4 840.0
+0.88 %
SBF 120 PTS
3 820.27
-
DAX PTS
10 780.51
-
Dowjones PTS
24 370.24
-0.22 %
6 704.24
+0.00 %
1.133
+0.09 %

Pétrole: l'AIE abaisse ses prévisions de croissance de la demande 2018 et 2019

| AFP | 291 | Aucun vote sur cette news
Un champ pétrolier exploité par Chevron à Bakersfield, en Californie, le 21 novembre 2016
Un champ pétrolier exploité par Chevron à Bakersfield, en Californie, le 21 novembre 2016 ( Frederic J. BROWN / AFP/Archives )

L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a abaissé vendredi ses prévisions de croissance de la demande mondiale de pétrole pour 2018 et 2019 en raison des cours élevés, des tensions commerciales et de perspectives économiques moins favorables.

L'estimation de la croissance de la demande mondiale a été fortement revue en baisse de 110.000 barils par jour pour chacune des deux années. Cette croissance est désormais attendue à 1,3 million de barils par jour (mbj) en 2018, puis à 1,4 mbj l'an prochain.

Ce changement s'explique par "une combinaison de cours élevés, de perspectives moins optimistes pour l'économie mondiale et une révision à la baisse des données sur la Chine", explique l'AIE dans son rapport mensuel sur le pétrole.

L'agence basée à Paris observe que "l'énergie chère est de retour" et que cela est susceptible de peser sur la croissance économique, en particulier pour les pays en développement.

Elle souligne aussi le risque posé par les guerres commerciales, allusion notamment aux tensions entre les Etats-Unis et la Chine.

L'AIE observe que la demande et l'offre sont toutes deux proches de nouveaux pics historiques de 100 mbj. Elle les appelle des pics "jumeaux" ou "Twin Peaks" en anglais, en référence à une célèbre série télévisée américaine à l'atmosphère étrange.

Or cette situation se traduit par des "tensions" du côté de l'offre, dont l'augmentation s'effectue au prix d'une réduction des capacités de réserve.

Production de pétrole de l'Opep et de la Russie
Production de pétrole de l'Opep et de la Russie ( Sabrina BLANCHARD / AFP/Archives )

"Cette tension pourrait être là pour un moment et sera probablement accompagnée d'une hausse des cours, même si nous déplorons cette situation et ses effets négatifs potentiels sur l'économie mondiale", indique l'AIE.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2018

Date : 12/12/2018Sous-jacent : Cac 40 (ISIN : FR0003500008).Warrant : Warrant Put 79IAB (ISIN : NL0012949374).Échéance : 15/03/2019Prix d'exercice : 4750,0000Point pivot : 4876,00Notre préférence…

Publié le 12/12/2018

L'EUR/USD reste orienté à la baisse

Publié le 12/12/2018

Alstom et Siemens ont convenu de soumettre le 12 décembre une proposition portant sur un ensemble de remèdes à la Commission européenne en réponse à la communication des griefs reçue le 29…