Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 065.39 PTS
+2.91 %
7 065.0
+2.97 %
SBF 120 PTS
5 479.61
+2.7 %
DAX PTS
15 813.94
+2.82 %
Dow Jones PTS
35 748.58
+1.48 %
16 340.39
+3.12 %
1.125
-0.29 %

Pétrole : fin de semaine bien rouge

| Boursier | 315 | Aucun vote sur cette news

Fin de semaine dans le rouge pour le pétrole qui souffre de la vigueur du dollar et de la nouvelle révision à la baisse, jeudi, des prévisions de...

Pétrole : fin de semaine bien rouge
Credits Reuters

Fin de semaine dans le rouge pour le pétrole qui souffre de la vigueur du dollar et de la nouvelle révision à la baisse, jeudi, des prévisions de demande de l'Opep. Le baril de brut léger américain perd actuellement 1,8% à 80,1$ (contrat à terme de décembre sur le Nymex), tandis que le Brent cède 1,6% à 81,5$ (contrat de janvier).

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole a réduit jeudi ses prévisions de demande mondiale de pétrole pour le quatrième trimestre de 330.000 barils par jour par rapport à ses estimations du mois dernier, les prix élevés de l'énergie entravant la reprise. "Un ralentissement du rythme de la reprise au quatrième trimestre 2021 est maintenant supposé en raison des prix élevés de l'énergie", affirme l'Opep dans son rapport mensuel, citant également le ralentissement de la demande en Chine et en Inde.

L'Opep estime que la consommation mondiale dépassera la barre des 100 millions de bpj au troisième trimestre 2022, soit trois mois plus tard que prévu le mois dernier. Le cartel cite la trajectoire incertaine de la demande comme l'une des principales raisons pour lesquelles il n'augmentera pas son offre pour satisfaire les appels en provenance des États-Unis, notamment.

La semaine dernière, le groupe de pays producteurs a opté pour le maintien de sa politique très progressive de l'augmentation de sa production (+400.000 bpj chaque mois), qui reste inférieure de 4 millions de barils par jour par rapport à la période précédant la pandémie de coronavirus

Alors que l'accélération de l'inflation se fait de plus en plus sentir, Joe Biden a indiqué mercredi qu'il avait demandé au Conseil Economique National (NEC) de trouver des moyens de réduire les coûts de l'énergie et à la Commission fédérale du commerce (FTC) de lutter contre les manipulations de marché dans le secteur énergétique.

"Il y a, sans aucun doute, plus de pression sur l'administration après les chiffres de l'inflation (ndlr : aux USA)", a déclaré à 'Reuters' Phil Flynn, analyste principal chez Price Futures Group. "On craint de plus en plus que la Fed ne doive revenir à une action plus agressive en matière de hausse des taux, ce qui accroit l'intérêt pour le dollar".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 07/12/2021

Ubisoft Quartz sera disponible en version beta à partir du 9 décembre...

Publié le 07/12/2021

5 Pôles Santé sont en cours de construction, tandis que 6 autres Pôles sont en phase de montage...

Publié le 07/12/2021

Le Groupe ORPEA, un des principaux acteurs mondiaux de la prise en charge globale de la Dépendance (maisons de retraite, résidences services,...

Publié le 07/12/2021

Orange emprunte sur le marché obligataire 1 milliard d'euros à 12 ans avec un coupon de 0,625%...

Publié le 07/12/2021

GAUSSIN, pionnier du transport de marchandises et de personnes propre et intelligent, GAM QATAR et GWC (GWCS...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne