En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 084.66 PTS
-0.63 %
5 084.50
-0.56 %
SBF 120 PTS
4 076.70
-0.66 %
DAX PTS
11 553.83
-0.31 %
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
-0.12 %
1.151
+0.00 %

Pétrole : en nette baisse après les stocks américains

| Boursier | 563 | Aucun vote sur cette news

Les cours de l'or noir ont chuté de plus de 2,5% mercredi après l'annonce d'une forte hausse des stocks d'essence aux Etats-Unis, un facteur qui devrait peser sur la demande de pétrole cet hiver.

Pétrole : en nette baisse après les stocks américains
Credits Reuters

Les cours du pétrole ont nettement rechuté mercredi, de plus de 2,5%, dans la crainte que les excédents d'or noir ne soient pas prêts de se réduire sur les marchés mondiaux... En effet, les derniers chiffres hebdomadaires concernant les stocks américains montrent que si les stocks de brut ont reculé, les réserves d'essence ont en revanche augmenté fortement. Les stocks de produits distillés (gazole et fioul de chauffage) ont eux aussi grimpé, ce qui devrait entraîner une moindre demande d'or noir aux Etats-Unis à l'approche de l'hiver.

Mercredi soir, le cours du baril de brut léger américain WTI a abandonné 2,88%, à 55,96$ (contrat à terme de janvier sur le Nymex). L'échéance de février sur le Brent de Mer du Nord a chuté de 2,61% à 61,22$ le baril.

D'après le dernier rapport hebdomadaire publié mercredi par le Département à l'Energie américain, les stocks commerciaux de brut, hors réserve stratégique, ont reculé plus que prévu (-5,6 millions de barils) lors de la semaine close au 1er décembre, à 448,1 millions de barils. Le consensus tablait sur une baisse de 3,4 mb.

En revanche, les stocks d'essence ont bondi de 6,8 mb, contre +1,7 mb anticipé, tandis que les stocks de produits distillés (gazole et fioul de chauffage) ont augmenté de 1,7 mb contre +1 mb attendu.

L'accord de l'Opep prolongé jusqu'à la fin 2018

Les cours du pétrole ont du mal à trouver une direction depuis la décision, prise le 30 novembre, par l'Opep et d'autres pays, dont la Russie, de prolonger jusqu'à la fin 2018 leurs accords de maîtrise de leur production. Ces accords sont destinés à éponger les excédents de stocks et d'offre sur le marché mondial, mais ces efforts, entamés début 2017, tardent à porter leurs fruits, d'autant que la production américaine de pétrole de schiste a repris de plus belle cette année et devrait battre des records en 2018...

Peu de potentiel de hausse des cours pour 2018 ?

L'accord de Vienne prévoit ainsi que l'Opep et ses alliés feront un point d'étape en juin 2018 et pourront mettre un terme à leurs engagements communs si les circonstances le justifient. La Russie a émis des craintes que les producteurs américains n'augmentent davantage leur production de pétrole de schiste si les prix continuaient de grimper au-dessus de 60$ le baril.

A noter que Goldman Sachs a relevé mardi ses prévisions de cours pour le Brent et le WTI texan tout en se montrant prudent dans ses objectifs pour 2018.

Les analystes de la banque d'affaires s'attendent ainsi à ce que le Brent s'affiche à 62$ en moyenne l'an prochain (contre 58$ dans les précédentes prévisions) et que le WTI cote 57,50$ (contre 55$) le baril, des niveaux très proches de ceux qui s'affichent actuellement...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 19 octobre 2018     COMMUNIQUE DE PRESSE       INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE   3ème TRIMESTRE 2018       Chiffre…

Publié le 19/10/2018

Nanobiotix a annoncé la présentation des résultats positifs de son étude de phase II/III Act.in.sarc évaluant NBTXR3 sur des patients atteints de Sarcome des Tissus Mous (STM) localement avancé…

Publié le 19/10/2018

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL SUD RHONE ALPES SOCIETE COOPERATIVE A CAPITAL VARIABLE Au capital actuel de 69 949 310,00 euros Siège social : 12 Place de la résistance…

Publié le 19/10/2018

Getlink a été retenu pour la neuvième année consécutive, par Gaïa Rating, parmi 230 sociétés analysées pour intégrer le Gaïa Index composé des 70 meilleures valeurs françaises. La note…

Publié le 19/10/2018

    Paris, le 19 octobre 2018     CESSATION ET MISE EN OEUVRE D'UN CONTRAT DE LIQUIDITE   À compter du 22 octobre 2018 et pour une période d'un an renouvelable…