En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 451.59 PTS
-
5 457.0
-
SBF 120 PTS
4 365.94
-
DAX PTS
12 326.48
-
Dowjones PTS
26 656.98
+0.95 %
7 569.03
+1.05 %
1.178
+0.06 %

Pétrole: déficit budgétaire moins important que prévu en Arabie saoudite

| AFP | 334 | Aucun vote sur cette news
Photo du ministre saoudien des Finances Mohamed Al-Jadaan lors de la présentation du budget 2017 du royaume, le 22 décembre 2016 à Ryad
Photo du ministre saoudien des Finances Mohamed Al-Jadaan lors de la présentation du budget 2017 du royaume, le 22 décembre 2016 à Ryad ( FAYEZ NURELDINE / AFP/Archives )

L'Arabie saoudite s'achemine vers un déficit budgétaire pour 2017 inférieur aux prévisions en raison du rebond relatif des prix du pétrole, selon des chiffres officiels publiés lundi.

Les recettes budgétaires sur les neufs premiers mois de l'année ont augmenté de 23%, à 120 milliards de dollars, par rapport à la même période de l'an dernier, selon ces chiffres du ministère des Finances.

Dans le même temps, les dépenses publiques sont restées pratiquement inchangées, à 152,4 milliards de dollars.

Le déficit réel au terme des trois premiers trimestres s'est ainsi établi à 32,4 milliards de dollars, soit 61% du déficit prévu --à 52,8 milliards de dollars-- pour l'ensemble de 2017.

La hausse des revenus s'explique principalement par l'augmentation de 33% des revenus pétroliers, qui ont atteint 82 milliards de dollars, à la faveur du rebond du prix du baril.

Après avoir plongé à 26 dollars début 2016, les cours ont retrouvé des couleurs avec un baril de Brent au-dessus des 60 dollars, une conséquence de l'accord de plafonnement de la production signé il y a un an par les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs partenaires.

Les revenus non pétroliers ont par ailleurs augmenté de 6%, à 38,1 milliards de dollars, après l'introduction de taxes sur les cigarettes et les boissons gazeuses en juin.

Premier exportateur mondial de pétrole, l'Arabie saoudite doit annoncer mardi son budget 2018, au moment où des économistes prédisent un taux de croissance négatif pour la première fois depuis 2009.

Confronté à un déficit budgétaire persistant, Ryad s'est engagé dans un programme de réformes, sous l'impulsion du prince héritier Mohamed ben Salmane, pour diversifier son économie et réduire sa dépendance à l'or noir.

Le royaume, qui a réduit les subventions aux carburants et à l'énergie, prévoit en outre d'introduire une taxe sur la valeur ajoutée (TVA) de 5% début 2018.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2018

Le résultat opérationnel du premier semestre 2018 de Soft Computing s'élève à 1...

Publié le 20/09/2018

Comme publié précédemment, Mauna Kea a enregistré une baisse de son chiffre d'affaires de 18% à 2,707 ME, principalement imputable au T1, mais avec...

Publié le 20/09/2018

Kerlink, spécialiste et leader mondial des réseaux et solutions dédiés à l'Internet des Objets (IoT), annonce aujourd'hui que la société a été choisie...

Publié le 20/09/2018

Au 1er semestre 2018, Alpha MOS a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 1,6 ME en baisse de (0,5) ME par rapport à la même période de l'année...

Publié le 20/09/2018

Balyo annonce le recrutement d'un Directeur Industriel et le déploiement d'un plan de recrutement ambitieux pour accompagner sa croissance...