En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 506.85 PTS
+1.44 %
4 519.50
+1.76 %
SBF 120 PTS
3 557.79
+1.67 %
DAX PTS
10 564.74
+2.24 %
Dow Jones PTS
23 890.47
+1.95 %
8 267.08
+0.46 %

Pétrole : après le plongeon, une hausse historique (+24% !)

| Boursier | 362 | 5 par 1 internautes

Le cours du pétrole brut léger américain a flambé de 24% jeudi, la plus forte hausse quotidienne de son histoire ! Donald Trump a indiqué qu'il pourrait intervenir pour soutenir les cours...

Pétrole : après le plongeon, une hausse historique (+24% !)
Credits Reuters

Le pétrole sur des montagnes russes ! Le cours du brut léger américain (WTI) a flambé de 24% jeudi, après son plongeon du même ordre la veille. Il s'agit de la plus forte hausse quotidienne de son histoire, alimentée par des déclarations de Donald Trump affirmant qu'il pourrait intervenir pour soutenir les cours, face à la guerre des prix déclenchée début mars par l'Arabie saoudite et la Russie.

Le cours du baril de brut WTI s'est donc envolé jeudi de 23,8% à 25,22$ pour le contrat à terme d'avril coté sur le Nymex, après s'être effondré mercredi de plus de 24%, à 20,37$, au plus bas depuis début 2002 ! Le Brent de mer du Nord a repris de son côté 14,4% à 28,47$ (après -10,4% mercredi).

Les cours du brut, qui reculent encore de près de 60% par rapport au début 2020, subissent le double effet de l'effondrement de la demande de pétrole dû à la propagation du coronavirus, et de la fin de l'accord Opep+ qui permettait de soutenir les cours depuis 2016... Le plongeon des cours menace de nombreux producteurs, dont les prix de revient sont bien supérieurs aux cours actuels, à commencer par les producteurs de pétrole de schiste américains.

"Au moment opportun, je vais m'impliquer"

Jeudi, le président américain s'est donc exprimé sur la question, en laissant entendre qu'il pourrait s'impliquer pour soutenir les cours du pétrole au "moment approprié". Donald Trump a ajouté qu'il voulait trouver "un terrain d'entente" dans la guerre des prix.

"C'est très dévastateur pour la Russie, car l'ensemble de l'économie est basée sur le pétrole, et ils font face au plus bas prix depuis des décennies", a-t-il déclaré. "Je dirais que c'est très mauvais pour l'Arabie Saoudite également. Mais ils se battent, ils se battent sur le prix, ils se battent sur la production. Au moment opportun, je vais m'impliquer", a poursuivi Donald Trump.

30 millions de barils supplémentaires dans la Réserve stratégique des Etats-Unis

Il a aussi souligné que les prix bas des carburants étaient une bonne nouvelle pour les consommateurs américains mais qu'en même temps, ils faisaient du mal à l'industrie pétrolière américaine.

Le 13 mars, en déclarant l'urgence nationale contre le Covid-19, le président américain avait aussi annoncé que les Etats-Unis allaient acheter une grande quantité de pétrole pour renforcer leurs réserves stratégiques d'or noir. Une mesure destinée à soutenir les compagnies pétrolières américaines, dont les cours de Bourse ont plongé à Wall Street.

Ce jeudi, le département de l'Energie a annoncé qu'ils allaient donner le coup d'envoi de ce programme d'achat, précisant qu'il portera sur 30 millions de barils de pétrole américains d'ici à la fin juin.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 09/04/2020

Aaron Bensimon, fondateur et PDG de Genomic Vision, a démissionné de son poste de président. Il reste cependant directeur général. Forte de son expérience de plus de 30 ans dans le domaine des…

Publié le 09/04/2020

Nexity publiera son activité commerciale et son chiffre d’affaires du premier trimestre 2020 le 6 mai prochain, après Bourse, au lieu du 28 avril 2020 comme initialement prévu. Les autres dates…

Publié le 09/04/2020

Afin de préserver ses liquidités dans un contexte de crise du Covid-19, easyJet s’est entendu avec Airbus pour obtenir le report de livraisons de 24 avions. La compagnie aérienne britannique à…

Publié le 09/04/2020

ADOCIALa biotech publiera son chiffre d'affaires du premier trimestreEUROBIO SCIENTIFICLe spécialiste du diagnostic médical in vitro et des sciences de la vie publiera (après Bourse) ses résultats…

Publié le 09/04/2020

Sopra Steria a annoncé la suspension de ses objectifs pour 2020 et proposera à la prochaine Assemblée générale de ne pas distribuer de dividende au titre de l’exercice 2019. Certains de ses…