En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 881.07 PTS
-0.98 %
4 890.50
-0.7 %
SBF 120 PTS
3 884.85
-0.72 %
DAX PTS
12 644.86
-0.72 %
Dow Jones PTS
28 308.79
+0.4 %
11 677.84
+0. %
1.186
+0.37 %

Perdant espoir sur de nouvelles aides économiques, Wall Street recule

| AFP | 466 | 5 par 2 internautes
Un passant devant le New York Stock Exchange (NYSE) à Manhattan (New York), le 5 octobre 2020
Un passant devant le New York Stock Exchange (NYSE) à Manhattan (New York), le 5 octobre 2020 ( Angela Weiss / AFP )

Wall Street a terminé dans le rouge mercredi, lestée par des déclarations du secrétaire américain au Trésor qui a laissé entendre qu'un nouveau plan de soutien à l'économie ne serait pas voté avant l'élection présidentielle de novembre.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average a perdu 0,58% à 28.514,00 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a cédé 0,80% à 11.768,73 points et l'indice élargi S&P 500 a lâché 0,66% à 3.488,67 points.

"Quand (Steven) Mnuchin a fait des commentaires sur le plan de relance, cela s'est répercuté sur le marché qui s'est mis à baisser", observe Quincy Krosby de Prudential Financial, alors que la place new-yorkaise avait débuté la séance en légère hausse.

Le gouvernement de Donald Trump et l'opposition démocrate ont des positions "très éloignées" sur plusieurs pans du nouveau plan de soutien à l'économie américaine, affaiblie par la pandémie de Covid-19, a indiqué M. Mnuchin lors d'une conférence virtuelle organisée par le Milken Institute.

Les deux parties négocient, en vain, depuis fin juillet pour trouver un compromis après un premier volet d'aides adopté fin mars par le Congrès.

A rebours du marché, certaines valeurs fortement dépendantes de la conjoncture économique (cycliques), sont montées mercredi. Cela a été notamment le cas des compagnies aériennes American Airlines (+1,15%) et United Airlines (+0,99%) ou du fabricant d'engins de chantier et de construction Caterpillar (+0,92%).

"Des investisseurs de long-terme prennent des positions dans des secteurs qui devraient bien se porter une fois qu'on sera sorti de la pandémie", explique Mme Krosby pour justifier ces hausses.

Les acteurs du marché ont aussi digéré mercredi de nouveaux résultats trimestriels de grandes banques américaines.

La banque d'affaires Goldman Sachs (+0,20%), qui a presque doublé son bénéfice net au troisième trimestre en dépit de la récession, a vu son titre progresser.

Bank of America (-5,33%) a en revanche présenté un visage bien plus mitigé avec un bénéfice meilleur que prévu mais un chiffre d'affaires décevant, en raison notamment de bas taux d'intérêt.

Wells Fargo (-6,02%) a pour sa part vu ses profits trimestriels fondre de moitié par rapport à l'année dernière, souffrant également du faible niveau des taux d'intérêt.

"Le marché punit les entreprises qui déçoivent et récompensent celles qui réussissent", résume Mme Krosby.

Autre entreprise à faire part de ses résultats entre juillet et septembre, le géant de l'assurance maladie UnitedHealth (-2,89%), membre du Dow Jones, a baissé malgré un chiffre d'affaire et des bénéfices meilleurs que prévu et une révision à la hausse de ses perspectives à l'année.

Parmi les autres valeurs du jour, Apple (+0,07%) a gagné un peu de terrain au lendemain de la présentation de sa nouvelle gamme d'iPhone, qui seront tous compatibles avec les réseaux 5G.

Amazon (-2,32%) s'est affaissé au deuxième jour de sa vaste opération "Prime Day", qui permet aux clients du site de vente en ligne de bénéficier de soldes sur de nombreux produits.

Concurrent d'Amazon, Walmart (-1,57%) a aussi fini en baisse. La chaîne de grands magasins a annoncé mercredi qu'elle allait organiser, sur son site internet et dans ses enseignes, trois événements promotionnels au mois de novembre en lieu et place du traditionnel "Black Friday", qui a d'habitude lieu le lendemain de Thanksgiving.

  1. Nasdaq

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/10/2020

Tendance baissière ce matin à la Bourse de Paris ! Les investisseurs continuent à suivre les évolutions en matière de plan de relance budgétaire aux Etats-Unis. Alors que la date butoir était…

Publié le 21/10/2020

Les grandes manoeuvres devraient se poursuivre

Publié le 21/10/2020

Nestlé gagne 0,7% à 108,18 francs suisses après une publication trimestrielle meilleure que prévu. Au troisième trimestre 2020, le groupe agroalimentaire suisse a dégage une croissance organique…

Publié le 21/10/2020

APRR (Eiffage) a publié un chiffre d'affaires consolidé (hors construction) en repli de 16,5% à 1,657 milliard d'euros au 30 septembre 2020. Le trafic total mesuré par l'exploitant de réseaux…

Publié le 21/10/2020

Somfy décolle de 11,8% à 136,8 euros en début de séance...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne