5 541.99 PTS
-
5 552.0
-
SBF 120 PTS
4 432.20
-
DAX PTS
13 463.69
-
Dowjones PTS
26 214.60
+0.55 %
6 906.28
+1.05 %
Nikkei PTS
23 959.30
+0.60 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Pénurie de beurre: vers une fin de crise? (étude)

| AFP | 171 | Aucun vote sur cette news
L'explosion des ventes de beurre, due à une crainte de pénurie depuis un mois en France, est en cours de stabilisation en magasin
L'explosion des ventes de beurre, due à une crainte de pénurie depuis un mois en France, est en cours de stabilisation en magasin ( LOIC VENANCE / AFP )

L'explosion des ventes en volumes de beurre, due à une crainte de pénurie depuis un mois en France, est en cours de stabilisation en magasin, même si les prix continuent de grimper, selon une étude publiée lundi par le cabinet Nielsen.

"Avec un peu plus de 14.000 tonnes de beurre vendues en grande distribution la semaine du 30 octobre au 5 novembre", soit une baisse de 2% par rapport à l'année dernière, "le retour à la normale semble proche pour les volumes", affirme le cabinet, spécialisé dans les études de consommation.

Pour Nielsen, cette stabilisation est notamment due à un ralentissement du phénomène de stockage des consommateurs, qui s'étaient "rués sur le beurre les semaines précédentes".

D'autres, face à des ruptures importantes en rayon, ont pu également reporter leurs achats dans le temps ou vers d'autres catégories, précise le cabinet, qui cite notamment une progression de 10% des ventes des margarines.

Par ailleurs, "les rayons de beurre chez les distributeurs continuent d'être peu fournis (...) en moyenne, le taux de rupture atteint même 53% sur la semaine du 30 octobre au 5 novembre", soit une hausse de 5 points par rapport à la semaine précédente.

Certains consommateurs ont du coup privilégié d'autres circuits (vente directe, enseignes spécialisées...), souligne le cabinet, dont l'étude ne porte que sur les supermarchés et hypermarchés.

"Pour répondre à la demande des consommateurs qui s'accélère, nous observons que certains magasins augmentent parfois (leur) stock de sécurité au-delà du nécessaire pour recevoir de plus grandes quantités de beurre. Or cela peut avoir un effet pervers car ces fortes commandes simultanées font se vider plus vite les entrepôts censés servir de soupape de sécurité", observe Sébastien Etévé, expert "anti-ruptures" chez Nielsen.

Le chiffre d'affaires continue quant à lui de grimper, avec une hausse de 17% sur un an: "cet écart entre les évolutions volume et valeur s'explique par un prix moyen nettement plus élevé", souligne Nielsen.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/01/2018

Bigben anticipe pour le 4e trimestre 2017-2018 un chiffre d'affaires du même ordre qu'au 4e trimestre 2016-2017...

Publié le 22/01/2018

Les résultats, qui seront présentés le 31 mai 2018, devraient confirmer la pertinence du modèle économique

Publié le 22/01/2018

Les coûts encourus et refacturés au 4e trimestre seront encaissés au cours du 1er trimestre 2018. En outre, au cours du trimestre, Poxel a reversé à Merck Serono un pourcentage à deux…

Publié le 22/01/2018

Orientis Gourmet est un groupe français créé en 2001 spécialisé dans les thés et infusions premium...

Publié le 22/01/2018

"Les Etats-Unis et l'Asie représentent des marchés à fort potentiel"...

CONTENUS SPONSORISÉS