En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 484.12 PTS
+0.60 %
5 477.0
+0.46 %
SBF 120 PTS
4 387.43
+0.49 %
DAX PTS
12 406.80
+0.65 %
Dowjones PTS
26 656.98
+0.95 %
7 569.03
+0.00 %
1.179
+0.10 %

Pénurie de beurre: actions d'agriculteurs devant des grandes surfaces

| AFP | 612 | 1 par 1 internautes
Des agriculteurs vendant du beurre devant une grande surface le 3 novembre 2017 à Civrieux d'Azergues près de Lyon (Rhône)
Des agriculteurs vendant du beurre devant une grande surface le 3 novembre 2017 à Civrieux d'Azergues près de Lyon (Rhône) ( PHILIPPE DESMAZES / AFP/Archives )

Des agriculteurs ont mené vendredi des actions dans des grandes surfaces pour expliquer aux consommateurs qu'il n'y avait pas de pénurie de beurre, dénonçant une "communication mensongère" les distributeurs.

"Voir un rayon laitier vide dans un supermarché, c'est inadmissible. Il n'y a pas de pénurie mais une +intox+ selon laquelle on ne produirait pas assez de lait. C'est une communication mensongère des distributeurs. Ainsi, en septembre 2017, on a produit plus de lait qu'en septembre 2016", assure Yannick Girin, responsable de la filière laitière des Jeunes Agriculteurs (JA) du Rhône, devant l'hypermarché Leclerc de Civrieux d'Azergues, près de Lyon.

Les JA et la FDSEA du Rhône souhaitaient expliquer aux consommateurs la "cause réelle du non approvisionnement" en beurre des rayons de la grande distribution notamment en proposant symboliquement des plaquettes de beurre doux "au juste prix" (3 euros les 250 g) aux clients qui sortent de l'hypermarché.

"Aujourd'hui, les grandes surfaces ne veulent pas payer aux transformateurs --à qui on vend notre lait-- le juste prix. On est en panne de négociation. Et le beurre, au lieu d'être orienté sur le marché intérieur va sur les marchés plus rémunérateurs", explique M. Girin, exploitant à Grandris (Rhône).

Le manque de beurre dans les supermarchés en France "découle, certes, d’un déséquilibre offre-demande sur l'ensemble du marché du beurre, mais ces problèmes d'approvisionnement en supermarchés témoignent surtout de relations commerciales extrêmement difficiles entre la distribution française et ses fournisseurs", explique pour sa part le Centre national interprofessionnel de l'économie laitière.

En Seine-Maritime, les deux syndicats ont organisé plusieurs ventes de beurre fermier en direct en différents points du département. "Au Havre, 7 kilos ont ainsi été écoulés à proximité du village de la Transat Jacques Vabre", a expliqué Jocelyn Pesqueux, président de la section laitière FDSEA à un correspondant de l'AFP, précisant "qu'une vingtaine d'agriculteurs étaient présents" pour cette action.

Dans l'Orne, trois actions ont eu lieu à Alençon, à Flers, et à Argentan.

Dans l'Oise, la FDSEA s'est mobilisée devant plusieurs grandes enseignes à travers le département, à Beauvais et Noyon notamment.

"On se mobilise pour dire aux consommateurs qu'il n'y a pas de pénurie de beurre, et que simplement les grandes surfaces ne veulent pas mettre le juste prix", a expliqué la secrétaire générale de la FDSEA Oise et productrice de lait Bernadette Bréhon.

"C'est aussi un moyen de faire pression sur les grandes surfaces pour les prochaines négociations tarifaires. On ne peut pas continuer à vendre le lait à perte, ça fait trois ans que ça dure. Ce n'est plus tenable pour nous", a-t-elle insisté.

Des actions conjointes FDSEA et Jeunes Agriculteurs sont également prévues dans le Nord et le Pas-de-Calais samedi, a-t-on appris auprès des JA 62.

cha-jpa-clc-cor-etr/ef/fm

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Fort d'un chiffre d'affaires en hausse de 24% au premier trimestre, Geci International indique viser des revenus supérieurs à 32 ME sur l'ensemble de...

Publié le 21/09/2018

Fort effet de levier sur les marges

Publié le 21/09/2018

Avec une progression du chiffre d'affaires de 24% au premier trimestre, la croissance permet à Geci d'aborder l'exercice sereinement. Dans un contexte favorable, le groupe envisage un chiffre…

Publié le 21/09/2018

Dans de gros volumes, EuropaCorp s'adjuge plus de 7,5% à 1,73 euro à l'ouverture...

Publié le 21/09/2018

A l'issue d'une procédure négociée avec mise en concurrence préalable initiée en 2014, la Société du Grand Paris, en accord avec Île-de-France Mobilités, a désigné le constructeur…