En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 099.15 PTS
+0.29 %
5 102.50
+0.41 %
SBF 120 PTS
4 091.91
+0.37 %
DAX PTS
11 630.23
+0.66 %
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
+0.00 %
1.151
-0.02 %

Pêche industrielle: l'UE accusée d'avoir cédé à des lobbies

| AFP | 415 | Aucun vote sur cette news
Plusieurs organisations environnementales et de pêcheurs accusent la Commission européenne d'avoir cédé aux lobbies néerlandais de la pêche industrielle
Plusieurs organisations environnementales et de pêcheurs accusent la Commission européenne d'avoir cédé aux lobbies néerlandais de la pêche industrielle ( MARCEL MOCHET / AFP/Archives )

Plusieurs organisations environnementales et de pêcheurs ont accusé lundi la Commission européenne d'avoir cédé aux lobbies néerlandais de la pêche industrielle en ignorant un avis défavorable de son comité scientifique, lorsqu'elle a proposé d'accorder des dérogations à l'interdiction de la pêche électrique.

Ce type de pêche consiste à envoyer depuis un chalut des impulsions électriques dans le sédiment pour y capturer des poissons benthiques, c'est-à-dire vivant au fond des mers.

Elle est critiquée pour ses impacts sur la ressource: les poissons remontés dans les chaluts montrent souvent des brûlures, des ecchymoses et des déformations du squelette consécutives à l’électrocution.

La pêche électrique est interdite en Europe depuis 1998 par un règlement en faveur de la conservation des ressources de pêche mais bénéficie de dérogations depuis 2007, à titre expérimental.

Non seulement l’organe scientifique de la Commission, le Comité scientifique, technique et économique de la pêche (CSTEP), "n'a jamais donné son aval pour de telles dérogations, mais il a même explicitement déconseillé à la Commission européenne d’en accorder !", affirment dans un communiqué plusieurs organisations, dont Bloom, End Ecocide on Earth, Blue Marine Foundation, The Black Fish, Les Fileyeurs des Hauts-de-France, Fishermen United.

Dans son avis, le Comité scientifique mettait en garde contre "un certain nombre de problèmes qui doivent être résolus avant que toute dérogation puisse être accordée".

Pourtant le règlement européen de décembre 2006 qui adopte la proposition de dérogations de la Commission affirme qu'"à la lumière de l'avis du CSTEP, il convient d'autoriser", dans certaines zones "et sous certaines conditions, la pêche à l'aide de chaluts à perche associée à l'utilisation de courant électrique impulsionnel".

Le Parlement européen doit décider le 16 janvier en séance plénière si la pêche électrique "doit être interdite ou largement autorisée", selon le communiqué.

Les ONG et organisations de pêcheurs ont envoyé un courrier à la Commission européenne pour lui demander "d'annuler" la décision de 2006 qui "génère des dégâts environnementaux et sociaux à grande échelle et met aujourd'hui en péril l’équilibre du secteur de la pêche européenne".

L'ONG Bloom, spécialisée dans la défense des océans et de la pêche durable, a déposé plainte début octobre contre les Pays-Bas auprès de la Commission européenne, les accusant d'avoir illégalement autorisé des navires à pratiquer la pêche électrique.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

Les Différents Types d'Ordre de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/10/2018

D'un point de vue graphique, le titre reste sous pression après être venu buter contre le niveau de résistance majeur des 118.55 euros. Du côté des indicateurs techniques, le RSI journalier…

Publié le 22/10/2018

Bruno Le Maire a indiqué ce week-end sur 'France 3' que l'ancien numéro deux d'Air Canada faisait un 'super travail'

Publié le 22/10/2018

Philips chute de 5,47% à 32,85 euros en raison d’une performance opérationnelle décevante au troisième trimestre. Sur cette période, le groupe d'électronique spécialisé dans la santé et les…

Publié le 22/10/2018

Korian a conclu le 15 octobre un partenariat de développement avec CAREIT, société spécialisée dans le secteur immobilier de la santé et du médico-social, et Primonial REIM, société de…

Publié le 22/10/2018

Fin septembre, Yoann Choin-Joubert, PDG fondateur du Groupe Réalités, a signé un partenariat inédit avec Audencia...