En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 381.25 PTS
+0.33 %
5 380.5
+0.33 %
SBF 120 PTS
4 322.77
+0.30 %
DAX PTS
12 184.97
+0.22 %
Dowjones PTS
26 246.96
+0.71 %
7 494.40
+0.00 %
1.171
+0.38 %

Péages des services d'urgence: l'Etat cherche un accord avec les autoroutes

| AFP | 148 | Aucun vote sur cette news
Des automobilistes font la queue à un péage de l'autoroute A7, le 4 août 2018 près de Vienne
Des automobilistes font la queue à un péage de l'autoroute A7, le 4 août 2018 près de Vienne ( PHILIPPE DESMAZES / AFP )

L'Etat peine à trouver un accord avec les sociétés concessionnaires d'autoroute afin d'exonérer de péages les forces de l'ordre lors de leurs interventions en urgence, une disposition pourtant votée il y a un an au parlement.

Un amendement à la dernière loi de finances, adopté à l'unanimité en octobre 2017, prévoit que les services d'urgences soient exemptés des droits autoroutiers dans certaines conditions. Mais il n'est pas entré en vigueur, en l'absence de décret d'application.

"Depuis l'adoption de cet amendement, nous travaillons pour trouver les bonnes modalités d'application permettant de mettre en œuvre cette mesure", a indiqué à l'AFP le ministère des Transports.

"C'est pourquoi le décret d'application n'est pas encore publié. Nous avons une discussion avec les sociétés concessionnaires et travaillons avec elles pour trouver ensemble une bonne solution, afin de pouvoir mettre en œuvre la mesure dans les meilleurs délais comme le souhaite le gouvernement", selon la même source.

Actuellement, "les services prioritaires ne payent pas le péage quand ils utilisent l'autoroute pour intervenir sur l'autoroute", a expliqué à l'AFP Thomas Pertuiset, directeur du transport routier de voyageurs et des autoroutes à l'Arafer, l'autorité de régulation du secteur.

"Par contre, quand ils utilisent l'autoroute pour intervenir en dehors, ils s'acquittent du péage".

En attendant la publication du décret, les pompiers, la police, les gendarmes et les ambulances versent donc toujours aux concessions autoroutières, selon la nature de leur déplacement, des sommes loin d'être négligeables dans leurs budgets de fonctionnement.

"Comme tout le monde, on est dans le respect de la loi et si elle change on continuera de s'y conformer", a dit à l'AFP un porte-parole de Sanef.

"Rien n'est fait pour améliorer le système de secours en France", juge pour sa part André Goretti, président de la Fédération autonome des sapeurs pompiers, syndicat majoritaire de la profession.

"On nous demande d'en faire de plus en plus mais sans contrepartie. Le système autoroutier a été confié à des sociétés privées, et ce qui compte pour elles c'est de faire de l'argent".

- Départements mobilisés -

La nature des discussions actuelles avec l'Etat porte, de source proche du dossier, sur le principe ou pas d'une indemnisation du manque à gagner des sociétés d'autoroute et de son éventuel montant.

Le rapporteur spécial de la mission "Sécurités" Romain Grau avait ainsi précisé lors de discussions budgétaires que le budget consacré en 2017 par la police nationale aux péages autoroutiers se montait à 6,5 millions d’euros.

"Globalement, 15 M EUR (de manque à gagner total, NDLR), cela me parait cohérent, c'est un ordre de grandeur raisonnable par rapport à ces chiffres", extrapole encore l'Arafer.

Selon les experts du secteur, ces estimations élargies ne représenteraient pas plus d'environ 0,1% des 12 milliards d'euros de chiffre d'affaires total des autoroutes.

La durée des débats a peut-être cependant plusieurs origines, notent les experts du secteur.

"Le gouvernement n'était sûrement pas très content de cette mesure votée par amendement, analyse un spécialiste. D'autant que l'Arafer avait déjà rendu au printemps un avis très négatif sur le plan d'investissement des autoroutes et le gouvernement a dû renégocier. Il voulait sûrement solder ce problème avant de s'attaquer à l'autre".

"Les départements sont très mobilisés pour défendre cette mesure car ce sont eux qui payent beaucoup, précise un autre. Si l'Etat devait compenser, il n'y aurait pas d'économies publiques fortes, sauf pour les départements".

Une nouvelle fois sous le feu des critiques, les sociétés autoroutières entendent bien faire valoir leurs droits.

"On a aussi dit que la France était le dernier pays d'Europe à faire payer ses services d'urgences. Il n'aura pas échappé que des factures ont été présentées en Italie au moment de l'effondrement du pont à Gênes, rappelle l'une d'elle. En Belgique, en Allemagne, il n'y a pas de péage".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/09/2018

D'un point de vue graphique, le titre accélère à la hausse après avoir dépassé la borne haute d'un canal baissier en place depuis le 21 juin dernier. Du côté des indicateurs techniques, les…

Publié le 19/09/2018

Le groupe M6 a annoncé via sa régie publicitaire M6 Publicité, avoir pris une participation majoritaire au capital de la société Ctzar et de son réseau international Sociaddict de plus de 15 000…

Publié le 19/09/2018

Samsung Electronics France a choisi Accenture Interactive pour créer de nouvelles expériences d'achat en ligne...

Publié le 19/09/2018

Gros volume sur le titre après l'annonce des résultats de l'augmentation de capital

Publié le 19/09/2018

Le groupe PSA et EasyMile expérimentent un tracteur autonome à usage industriel à Sochaux. Cette opération vise à automatiser une partie des flux logistiques sur le site industriel du…