En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 153.19 PTS
+1.79 %
5 158.50
+1.94 %
SBF 120 PTS
4 084.66
+1.64 %
DAX PTS
11 299.80
+1.89 %
Dowjones PTS
25 883.25
+1.74 %
7 055.18
+0.47 %
1.129
+0.00 %

Pays-Bas: 4 veuves nigérianes intentent une action en justice contre Shell

| AFP | 196 | Aucun vote sur cette news
Victoria Bera, à gauche, et Esther Kiobel au centre de la photo, deux veuves nigérianes dont les maris ont été exécutés au Nigeria en 1995, devant un tribunal de La Haye, le 12 février 2019
Victoria Bera, à gauche, et Esther Kiobel au centre de la photo, deux veuves nigérianes dont les maris ont été exécutés au Nigeria en 1995, devant un tribunal de La Haye, le 12 février 2019 ( Bart Maat / ANP/AFP )

Quatre femmes nigérianes ont intenté mardi une action en justice aux Pays-Bas contre le géant pétrolier Shell pour sa complicité présumée dans l'exécution de leurs époux par le régime militaire dans les années 1990.

Soutenue par Amnesty International, l'affaire a été introduite par Esther Kiobel, veuve de Barinem Kiobel, pendu en 1995 aux côtés du célèbre écrivain nigérian Ken Saro-Wiwa et de sept autres personnes.

Selon les quatre veuves, Shell aurait à l'époque contribué à l'arrestation de leurs époux, alors que ces derniers tentaient de perturber de manière pacifique le développement pétrolier en pays ogoni (sud du Nigeria), dénonçant des impacts néfastes pour la santé et l'environnement.

"Mon mari avait bon coeur. Maintenant je suis une pauvre veuve qui a tout perdu", a déclaré Esther Kiobel devant le tribunal de La Haye, citée par l'agence de presse néerlandaise ANP.

"Les abus que ma famille et moi-même avons subis ont été une expérience horrible qui nous traumatise encore à ce jour", a ajouté Mme Kiobel, qui a fui le Nigeria en 1998 et vit désormais aux Etats-Unis.

Le géant pétrolier nie toute implication dans l'exécution de ces hommes, qualifiant l'idée d'"inconcevable", selon l'agence ANP.

"Nous ne sommes pas aveugles face à la perte terrible que ces femmes ont subie" mais "Shell n'est pas responsable de ces événements", a affirmé l'avocat de la compagnie, qui réfute la compétence des juges néerlandais en la matière.

Esther Kiobel et une autre des veuves, Victoria Bera, se trouvaient au tribunal de La Haye pour l'ouverture des plaidoiries. Les deux autres femmes se sont vues refuser leur visa.

"Au fil des ans, Shell s'est toujours battu pour s'assurer que cette affaire ne soit pas entendue par un tribunal", a regretté Mme Kiobel dans un communiqué publié par Amnesty International.

Des membres de la communauté  Ogoni brandissent un poster de l'écrivain nigérian Ken Saro-Wiwa, à Port-Harcourt pour commémorer le dixième anniversaire de son exécution en 1995
Des membres de la communauté Ogoni brandissent un poster de l'écrivain nigérian Ken Saro-Wiwa, à Port-Harcourt pour commémorer le dixième anniversaire de son exécution en 1995 ( PIUS UTOMI EKPEI / AFP/Archives )

Pour Mme Bera, son mari n'a commis aucun crime et s'est contenté de manifester contre la compagnie anglo-néerlandaise.

"Nous voulions une part équitable des bénéfices, mais nous n'avons rien eu (...) Shell et le Nigeria ont pris le pétrole et nous n'avons rien", a-t-elle déclaré, citée par ANP.

Ken Saro-Wiwa, écrivain et chef du Mouvement pour la survie du peuple ogoni (MOSOP), ainsi que huit autres militants, ont été exécutés le 10 novembre 1995 après leur condamnation par un tribunal militaire pour le meurtre de quatre chefs ogonis.

Les activistes ont toujours plaidé non-coupables lors de ce procès qualifié de simulacre par les groupes de défense des droits de l'Homme.

"Ces femmes pensent que leurs maris seraient encore en vie aujourd'hui sans l'intérêt personnel effronté de Shell, qui a encouragé la répression sanglante du gouvernement nigérian sur les manifestants", a dénoncé Mark Dummett, chercheur en droits de l'Homme chez Amnesty International.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 18 février 2019

CODE OFFRE : SNOW19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SNOW19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/02/2019

Total annonce mettre en œuvre son opération annuelle d’augmentation de capital réservée aux salariés et anciens salariés du groupe. Ainsi, la participation des salariés au capital de la…

Publié le 15/02/2019

Baccarat vient de réaliser son point d’activité annuel. Ainsi, au quatrième trimestre 2018, le spécialiste des produits en cristal haut-de-gamme a publié un chiffre d'affaires de 48,7 millions…

Publié le 15/02/2019

Total met en oeuvre son opération annuelle d'augmentation de capital réservée aux salariés et anciens salariés...

Publié le 15/02/2019

FAURECIAL'équipementier automobile publiera (avant Bourse) ses résultats annuelsICADELe groupe immobilier publiera (avant Bourse) ses résultats annuelssource : AOF

Publié le 15/02/2019

Article L.233-8 II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'Autorité des marchés financiers     Dénomination sociale de l'émetteur…