En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
+0.78 %
5 475.50
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 397.14
+0.71 %
DAX PTS
12 430.88
+0.85 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
-0.50 %
1.175
+0.00 %

Pavageau (FO) ne se fera pas "hara-kiri" pour supprimer le régime d'assurance chômage

| AFP | 321 | 3 par 2 internautes
Le numéro un de FO Pascal Pavageau s'adresse à la presse à la sortie de sa rencontre avec le Premier ministre le 30 août 2018 à Matignon
Le numéro un de FO Pascal Pavageau s'adresse à la presse à la sortie de sa rencontre avec le Premier ministre le 30 août 2018 à Matignon ( Bertrand GUAY / AFP )

Le numéro un de FO, Pascal Pavageau, a indiqué jeudi au Premier ministre Edouard Philippe qu'il refuserait de se "faire hara-kiri" si la nouvelle réforme de l'assurance chômage consistait à supprimer le principe assurantiel du régime.

Le Premier ministre a débuté mercredi des rencontres avec toutes les organisations patronales et syndicales sur la nouvelle réforme de l'assurance chômage et sur la santé au travail.

"Si la lettre de cadrage devait être de nous demander de supprimer le principe même de l'assurance chômage, le principe assurantiel, le tout dans un cadre contraint budgétaire, j'ai dit au Premier ministre: +on n'est pas la secte du temple du Soleil, on ne va pas tous se réunir dans un coin pour se faire hara-kiri sur demande du gouvernement!+", a affirmé M. Pavageau, à la sortie de son entretien.

Il a indiqué avoir "demandé à ce que la feuille de cadrage soit plutôt une lettre d'orientation", a-t-il dit. Cette lettre de cadrage, préalable à une négociation, doit être envoyée "avant la fin septembre" aux partenaires sociaux, a confirmé Matignon.

Sur la méthode, il a expliqué qu"au-delà du fait de se voir, il faut qu'on soit écouté et aussi entendu", a-t-il lancé.

A l'instar du numéro un de la CGT reçu mercredi, M. Pavageau a expliqué que "la méthode ne peut pas consister simplement à se voir et à se rencontrer régulièrement et à nous expliquer +on a décidé de faire ci, on a décidé de vous interroger comme ci (...)".

Sur la santé au travail, M. Pavageau a expliqué qu'il avait proposé au gouvernement "le retour à la retraite à 60 ans et à 37,5 annuités de cotisation", expliquant que l'augmentation des arrêts maladie était liée à cela.

"On est bien parti pour avoir une négociation sur la santé au travail qui puisse débuter vers octobre ou novembre", a-t-il ajouté. Il a par ailleurs précisé qu'Edouard Philippe avait dit "que pour l'instant il n'y avait rien d'arrêté, y compris jour(s) de carence" ou transfert aux entreprises de la prise en charge des premiers jours d'arrêt maladie après le délai de carence.

Il a par ailleurs rappelé, comme il l'avait dit avant l'été, que FO était favorable à une "date de mobilisation interprofessionnelle en octobre" avant une réunion intersyndicale qui se tient jeudi soir au siège de FO. La CGT a indiqué qu'elle s'y rendrait.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Paris, le 21 septembre 2018                                                                    Communiqué de mise à…

Publié le 21/09/2018

Vicat a annoncé la nomination d'Hugues Chomel comme Directeur financier du groupe, en remplacement de Jean-Pierre Souchet, Directeur général adjoint, qui devient conseiller du Président Directeur…

Publié le 21/09/2018

L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier réunie le 21 septembre 2018 a décidé de nommer Philippe-Loïc Jacob en qualité de censeur...

Publié le 21/09/2018

Gascogne a révélé ses résultats au titre de son premier semestre 2018. Ainsi, le spécialiste du papier et de l’emballage a publié un résultat net consolidé de 5 millions d’euros, un…

Publié le 21/09/2018

Amoeba vient de publier des résultats semestriels 2018 impactés par le repositionnement de la société. Ainsi, le groupe a dévoilé une perte nette de 4,497 millions d’euros sur la période,…