En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 378.85 PTS
-0.07 %
5 391.50
+0.36 %
SBF 120 PTS
4 257.86
-0.08 %
DAX PTS
11 549.96
-0.46 %
Dowjones PTS
25 962.51
+0.84 %
7 493.27
+1.52 %
1.137
-0.47 %

Part future de l'Etat dans ADP: "toutes les options sont sur la table", selon Le Maire

| AFP | 249 | 5 par 1 internautes
L'une des boutiques Duty Free à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle le 21 juin 2012
L'une des boutiques Duty Free à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle le 21 juin 2012 ( BERTRAND GUAY / AFP/Archives )

"Toutes les options sont sur la table" concernant une éventuelle part de 20% du capital conservée par l'Etat lors de la privatisation du groupe ADP, gestionnaire des aéroports de Paris, a déclaré mercredi sur LCI le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.

"Ca n'a pas été tranché, ça sera tranché dans les prochains mois", a ajouté le ministre alors que le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux avait indiqué mardi sur France Inter que "l'Etat conservera à peu près 20%" du capital d'ADP.

M. Griveaux avait ensuite nuancé son propos dans un tweet en précisant qu'"aucune décision n'a été prise sur le maintien ou non de l'Etat au capital".

"Toutes les décisions stratégiques resteront strictement, rigoureusement dans les mains de l'Etat", a par ailleurs assuré M. Le Maire, précisant qu'il s'agissait d'une concession pour une durée de 70 ans.

"Nous privatisons les activités commerciales, les parkings, les hôtels, les boutiques de luxe. Ces activités commerciales représentent 74% du résultat d'Aéroports de Paris", a rappelé le ministre.

Face aux nombreuses critiques de gauche comme de droite sur ce projet de privatisation d'un groupe qui rapporte de l'argent à l'Etat, "nous apportons à juste titre un certain nombre de garanties supplémentaires", a encore indiqué Bruno Le Maire.

"La question c'est celle des tarifs: je ne veux pas voir les tarifs flamber comme ça a été le cas sur les autoroutes", a-t-il souligné.

"L'Etat garde la main sur les tarifs: ils sont renégociés tous les cinq ans: il n'y aura aucune flambée des tarifs mais un contrôle strict sous la main de l'Etat", a promis le ministre de l'Economie.

Bruno Le Maire doit transmettre mercredi aux parlementaires le cahier des charges de cette privatisation prévue dans le cadre de la loi Pacte.

Selon Le Parisien, ce cahier des charges prévoit "la présence de l'État assurée par un commissaire du gouvernement tandis que la nomination de dirigeants – comme le directeur de la sécurité – devra obtenir l'aval de l’État".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/03/2019

La dilution potentielle, dans l'hypothèse d'une conversion de l'intégralité de ces obligations est de 9%...

Publié le 21/03/2019

Ce nouveau bail prendra effet le 1er décembre 2019 à Issy-les Moulineaux...

Publié le 21/03/2019

La firme à la pomme a repris jeudi à Microsoft la place de première capitalisation boursière mondiale. Prochaine étape en vue : le seuil symbolique des 1.000 Mds$ de capitalisation.

Publié le 21/03/2019

Serenea est une solution d'Ehpad digital et connecté, développé par la société, fournissant un outil de suivi et de pilotage opérationnel en temps réel...

Publié le 21/03/2019

La plateforme robotisée d'extraction et de criblage des activités antibiotiques de souches bactériennes est désormais opérationnelle...