5 114.15 PTS
+0.00 %
5 104.50
-0.15 %
SBF 120 PTS
4 088.40
+0.00 %
DAX PTS
12 165.19
+0.00 %
Dowjones PTS
21 674.51
-0.35 %
5 790.91
-0.09 %
Nikkei PTS
19 449.08
-0.11 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Paris et Berlin veulent développer en commun un avion de combat

| AFP | 242 | 3 par 1 internautes
La chancelière allemande Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron au Palais de l'Elysée à Paris le 13 juillet 2017, à l'issue d'un Conseil des ministres franco-allemand
La chancelière allemande Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron au Palais de l'Elysée à Paris le 13 juillet 2017, à l'issue d'un Conseil des ministres franco-allemand ( Patrick KOVARIK / AFP )

La France et l'Allemagne sont convenues "de développer un système de combat aérien européen", sous leur direction, pour remplacer à "long terme" leurs "flottes actuelles d'avions de combat", a annoncé jeudi l’Élysée, à l'issue d'un Conseil des ministres franco-allemand.

"Les deux partenaires souhaitent mettre au point une feuille de route conjointe d’ici à mi-2018", a précisé la présidence française.

"C'est une révolution profonde, mais nous n'avons pas peur des révolutions quand elles sont menées de manière pacifique, construite et dans la durée", a déclaré le président Emmanuel Macron, lors d'une conférence de presse conjointe avec la chancelière allemande Angela Merkel.

"Notre souhait, c'est en effet de pouvoir avoir une nouvelle génération d'avions de combat communs." "Ce sont des projets très lourds, lourds pour nos deux armées et nos deux gouvernements et qui ensuite doivent être exportés. Aujourd'hui, on se retrouve avec des projets lourds, trop de standards et de qualification au niveau européen et parfois une concurrence intra-européenne pour les porter à l'international", a expliqué M. Macron.

"Le but de cet avion de combat commun pour une nouvelle génération, c'est d'abord de lancer de la recherche et développement communs, de pouvoir le préparer ensemble, ensuite l'utiliser de manière conjointe dans nos deux armées -en fonction de nos propres doctrines d'emploi, nous n'avons pas les mêmes et ça restera- et de pouvoir aussi, à travers un travail de coordination que nous allons faire, nous coordonner à l'export sur ce sujet", a poursuivi M. Macron.

"Je salue ce projet", a déclaré Mme Merkel, soulignant par ailleurs les "autres projets, notamment les Eurodrones où la France et l'Allemagne s'impliquent fortement", la coopération dans le domaine satellitaire, la coopération numérique et la cybersécurité.

Selon l’Élysée, la France et l'Allemagne conviennent par ailleurs "de mettre en place un cadre de coopération pour le prochain standard de l'hélicoptère Tigre, ainsi que pour un programme commun de missiles tactiques air-sol".

Les deux nations ont par ailleurs rappelé la création d'une "unité binationale d'avions de transport militaire C-130J", conformément à l'accord intergouvernemental signé à Berlin le 10 avril.

La France et l'Allemagne "poursuivront également leur collaboration relative à un système majeur de combat terrestre et à un système commun de tir indirect de nouvelle génération, qui s'ouvrira à d'autres pays européens lorsque ces projets seront suffisamment développés. Après l'achèvement réussi de la phase d'étude bilatérale, une feuille de route sera établie d'ici à mi-2018 pour la prochaine étape", selon l’Élysée.

Les deux pays ont par ailleurs "souligné l’importance du principe de la poursuite de leur participation commune au programme Eurodrone aux côtés de l'Espagne et de l'Italie", selon la même source.

Les ministres de la Défense français et allemand "se réuniront en octobre et en décembre 2017 afin d'évaluer les progrès des actions communes évoquées".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS*

en Chèques-Cadeaux !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 août 2017

CODE OFFRE : ETE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, joignez le coupon ou saisissiez le code offre : ETE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/08/2017

Cela laisse 1% de hausse sur la semaine pour l'indice parisien

Publié le 18/08/2017

Aucune publication d'importance n'est attenduesource : AOF

Publié le 18/08/2017

Le 18 août 2017    Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social   Article 223-16 du Règlement Général de…

CONTENUS SPONSORISÉS