En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 025.20 PTS
-0.17 %
5 026.5
+0.19 %
SBF 120 PTS
4 013.27
-0.22 %
DAX PTS
11 341.00
-0.11 %
Dowjones PTS
25 413.22
+0.49 %
6 867.02
-0.34 %
1.142
+0.00 %

Pacte entre l'État et des entreprises pour l'insertion en banlieue

| AFP | 443 | Aucun vote sur cette news
Julien Denormandie, secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires, quitte le palais de l'Élysée à Paris, le 30 mai 2018
Julien Denormandie, secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires, quitte le palais de l'Élysée à Paris, le 30 mai 2018 ( ludovic MARIN / AFP/Archives )

Trois grandes entreprises ont signé mercredi un pacte avec le gouvernement pour favoriser l'insertion professionnelle des habitants des quartiers prioritaires, qui "ont deux fois moins de chance d'avoir accès à un entretien d'embauche", a constaté une journaliste de l'AFP.

Le groupe d'intérim Adecco, la Fédération régionale des travaux publics (FRTP) d'Ile-de-France et Accor Hotel Group sont les trois premiers à avoir signé ce PAQTE (Pacte avec les Quartiers pour Toutes les Entreprises) avec l’État lors d'une cérémonie au ministère de la Cohésion des territoires.

Ce pacte se décline en quatre engagements : la découverte des métiers avec les stages de 3e, la formation avec l'apprentissage, le recrutement avec les emplois francs et le testing, et les marchés publics avec les clauses d'insertion.

"Des indicateurs très clairs ont été mis en place pour assurer un suivi de ces engagements", a assuré Julien Denormandie, secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires.

Cette démarche s'inscrit dans la "volonté politique", réaffirmée par le président Macron mardi devant le Congrès, de "lutter contre les inégalités de destin", a-t-il ajouté.

"Vous avez deux fois moins de chance d'avoir accès à un entretien d'embauche si vous venez d'un QPV (quartier prioritaire de la ville, ndlr)", ce qui "n'est pas acceptable", a expliqué M. Denormandie, avant de lancer aux entreprises: "On compte sur vous".

Le 22 mai, Emmanuel Macron avait appelé les entreprises à "prendre leur part" dans la lutte contre le chômage qui touche un quart de la population des 1.300 quartiers prioritaires en métropole, et plus d'un tiers des jeunes.

Dans le détail, Adecco a promis de recruter 400 stagiaires, 500 alternants et 1.000 personnes en "CDI intérimaire" issus de ces QPV.

"Dans la perspective du Grand Paris et des Jeux Olympiques, nous recrutons", a lancé de son côté Bernard Gernez, vice-président de la FRTP d'Ile-de-France.

"Notre problème à nous, c'est le recrutement", a renchéri Sven Boinet d'Accor, vantant un métier où "un jeune qui rentre à 16 ans peut devenir directeur d'hôtel dix ans plus tard". Le groupe d'hôtellerie et de restauration s'est engagé à recruter 15% d'apprentis venant des quartiers, tout en offrant 400 places de stage.

Et pour que les habitants de ces quartiers soient informés de ces opportunités d'emploi, les offices HLM seront mis à contribution, a annoncé Said Hammouche. Fondateur du cabinet de conseil Mozaïk RH, il a lancé récemment "diversifiezvostalents.com", une plateforme de mise en relation entre recruteurs et candidats issus de la diversité.

Par ailleurs, 15 millions d'euros vont être alloués par l'Etat dès 2019 à de grandes associations "structurantes qui ont fait la preuve de leur utilité" sur le terrain, a annoncé le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard. Parmi elles, l'Agence pour l'éducation pour le sport (Apels) ou encore Voisins Malins, créée dans l'Essonne.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/11/2018

 CRÉDIT AGRICOLE S.A.   Société anonyme au capital de 8 559 311 468 EUROS Siège social : 12, Place des Etats-Unis - 92127 Montrouge Cedex France 784608416…

Publié le 16/11/2018

    Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social Monthly information relating to the total number of…

Publié le 16/11/2018

    CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 167 886 006,48 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000 Saint-Etienne 554 501 171 R.C.S.…

Publié le 16/11/2018

  Raison sociale de l'émetteur : Société Générale S.A. - SA au capital de 1 009 897 173,75…

Publié le 16/11/2018

TIVOLY Société Anonyme au capital de 11 079 900 euros Siège Social : 266 route Portes de Tarentaise - 73790 Tours-en-Savoie R.C.S. Chambéry : 076 120 021   Communiqué de…