5 366.15 PTS
+0.48 %
5 364.00
+0.55 %
SBF 120 PTS
4 270.60
+0.45 %
DAX PTS
13 167.54
+0.83 %
Dowjones PTS
23 590.83
+0.69 %
6 378.63
+1.11 %
Nikkei PTS
22 416.48
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Ordonnances: il y aura finalement une réunion multilatérale jeudi

| AFP | 414 | Aucun vote sur cette news
Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, lors d'une réunion à Matignon avec le Premier ministre Philippe Edouard, le 24 juillet 2017
Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, lors d'une réunion à Matignon avec le Premier ministre Philippe Edouard, le 24 juillet 2017 ( bertrand GUAY / AFP/Archives )

Une réunion multilatérale réunissant les principales organisations syndicales et patronales se tiendra jeudi matin, quelques heures avant la présentation officielle des ordonnances réformant le droit du travail, a annoncé mardi le numéro un de la CGT Philippe Martinez.

"Ce (mardi) matin, il y a quelques minutes, nous avons reçu un coup de fil de Matignon nous précisant qu'une multilatérale serait organisée jeudi matin à 10H00", a déclaré M. Martinez lors de sa conférence de presse de rentrée au siège de la confédération à Montreuil. La réunion aura lieu "à Matignon", a-t-il ajouté.

La réunion aura en fait lieu à 9H45, selon une note envoyée par Matignon à la presse, avant une conférence de presse de présentation des ordonnances par le Premier ministre Edouard Philippe et la ministre du Travail Muriel Pénicaud avancée à 12H00, au lieu de 15H00.

L'organisation d'une réunion plénière, après une dizaine de bilatérales par organisation, était une revendication de la CGT, que M. Martinez avait exprimée dans un courrier au Premier ministre le 23 juillet. Dans un entretien à L'Humanité mardi, M. Martinez a regretté la méthode du gouvernement qui, en privilégiant les réunions bilatérales, "permet de dire des choses différentes aux uns et aux autres".

"On se félicite - ça a quand même traîné - qu'il y ait une multilatérale qui permette à tout le monde d'entendre la même chose", a dit Philippe Martinez à la presse, tout en indiquant qu'il "ne savait pas" si les ordonnances leur seraient présentées à cette occasion.

Mais selon lui, la réunion n'influera pas sur les textes. "A quelques heures de la publication des ordonnances, je sais que les services du ministère sont efficaces, mais je ne pense pas qu'ils soient en mesure de prendre en compte les propositions ou les remarques des organisations syndicales" avant la présentation officielle des ordonnances par le Premier ministre Edouard Philippe et la ministre du Travail Muriel Pénicaud.

- "Le mécontentement est fort" -

Face à ce qu'elle considère comme une "loi travail XXL", la CGT appelle avec Solidaires à une journée d'actions le 12 septembre.

"Le mécontentement est fort, (...) donc tous les ingrédients sont là pour qu'il y ait une bonne mobilisation", a estimé Philippe Martinez, mais "le 12 septembre, ce n'est pas la fin du processus, c'est le début".

Son organisation "réfléchit déjà à une initiative très rapprochée du 12 pour continuer" la mobilisation, a-t-il annoncé.

"Les ordonnances, ce n'est pas la loi, elles ne rentrent dans la loi que trois ou quatre mois après. On a vu, en d'autres occasions, des ordonnances qui ne sont jamais devenues la loi, donc on a du temps", a-t-il poursuivi.

La CGT ne s'associe toutefois pas à l'appel de La France insoumise à manifester le 23 septembre, "dans un souci d'indépendance".

La centrale appelle, en revanche, à "participer aux différentes marches pour la paix qui seront organisées" ce même "23 septembre", à l'occasion de la journée internationale de la paix.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/11/2017

Lors de la conférence annuelle de la RSNA 2017La toute dernière technologie offre de nouvelles modalités d'imagerie avec des vitesses et des...

Publié le 21/11/2017

L'Iran a mis en garde Total contre la perte de son investissement s'il se désengageait du champ gazier géant South Pars.

Publié le 21/11/2017

Le chiffre d'affaires du 3e trimestre de l'exercice 2017 d'ESI s'établit à 24,9 ME, en recul de 2,4% à taux constants par rapport à la même période...

Publié le 21/11/2017

Sur les 9 premiers mois de l'exercice 2017, le groupe réalise un chiffre d'affaires de 51 ME

Publié le 21/11/2017

Au troisième trimestre, ESI Group a réalisé un chiffre d'affaires de 24,9 millions d'euros en baisse de 2,4% à taux de change constant. L'effet de change sur la période est négatif à hauteur de…

CONTENUS SPONSORISÉS