5 281.58 PTS
+1.13 %
5 278.5
+1.14 %
SBF 120 PTS
4 231.68
+1.11 %
DAX PTS
12 451.96
+0.86 %
Dowjones PTS
25 219.38
+0.08 %
6 770.66
-0.36 %
Nikkei PTS
21 720.25
+1.19 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

"On vit avec des wifi percés", s'inquiète l'Anssi

| AFP | 299 | Aucun vote sur cette news
Une faille dans le protocole de sécurisation des réseaux wifi a été révélée lundi
Une faille dans le protocole de sécurisation des réseaux wifi a été révélée lundi ( GUILLAUME SOUVANT / AFP/Archives )

"On va vivre pendant des années avec des wifi percés!" a réagi mardi le directeur général de l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi), Guillaume Poupard, au lendemain de la révélation d'une faille dans le protocole de sécurisation des réseaux wifi.

"C'est moche, c'est très moche", a critiqué M. Poupard auprès de l'AFP, en marge du lancement de la plateforme cybermalveillance.gouv.fr, un site d'assistance aux victimes du piratage informatique.

"On est condamné à attendre que les mises à jour soient proposées par les différents éditeurs, ce qui laissera la question de tout ce qui ne sera pas mis à jour", a-t-il ajouté.

"Il faudra voir exactement ce que ça permet de faire, mais a priori, d'après les premiers éléments que j'ai, c'est quand même très moche", a insisté M. Poupard.

"On se rassure en se disant que ça fait des années que, pour des réseaux sensibles, on dit +pas de wifi+, quitte à passer pour des casse-pieds", a rappelé le patron de l'Anssi, une agence dont la mission première est de protéger les réseaux de l’État et des opérateurs d'importance vitale.

"Je ne peux pas dire qu'on avait anticipé cette vulnérabilité, c'était une posture de principe, mais c'est une très très mauvaise surprise", a-t-il conclu.

C'est le protocole de chiffrement WPA2, utilisé par quasiment tous les réseaux wifi pour se protéger des intrusions, qui est vulnérable: il est possible, grâce à la faille révélée lundi, d'accéder à toutes les données transmises en wifi depuis des téléphones mobiles, ordinateurs, tablettes, etc.

Pour l'heure, on ne sait pas si des cyberpirates ont effectivement utilisé cette vulnérabilité pour infiltrer des réseaux.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/02/2018

SOFRAGI Société Française de Gestion et d'Investissement   SA au  Capital de 3.100.000 euros Siège Social : 37, avenue des Champs Elysées - 75008…

Publié le 16/02/2018

      CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 169 825 403,88 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000…

Publié le 16/02/2018

SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE ET FINANCIÈRE DE L'ARTOIS   COMMUNIQUÉ DE PRESSE   Chiffre d'affaires 2017 Le 16 février 2018 …

Publié le 16/02/2018

      Bilan semestriel du contrat de liquidité GAUMONT contracté avec la société EXANE BNP PARIBAS   Neuilly-sur-Seine, le 16 février…

Publié le 16/02/2018

Prismaflex International a levé 1,8 million d'euros auprès d'un nombre restreint d'investisseurs institutionnels français dans le cadre d'une augmentation de capital avec suppression du droit…

CONTENUS SPONSORISÉS