En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
+0.78 %
5 475.50
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 397.14
+0.71 %
DAX PTS
12 430.88
+0.85 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
-0.50 %
1.175
+0.00 %

Œufs: le numéro 1 français accélère sa mutation vers les œufs de plein air

| AFP | 436 | Aucun vote sur cette news
Actuellement, Matines  produit environ 70% d'oeufs de poules élevés en cages et 30% d'oeufs issus d'élevages en plein air et bio
Actuellement, Matines produit environ 70% d'oeufs de poules élevés en cages et 30% d'oeufs issus d'élevages en plein air et bio ( PHILIPPE LOPEZ / AFP/Archives )

Le leader français de l’œuf de consommation Matines va accélérer sa mutation vers les œufs dits "alternatifs, c'est-à-dire issus d'élevages de plein air et bio, une réorganisation qui devrait entraîner des suppressions de postes.

Matines qui compte actuellement 357 salariés et 7 centres de conditionnement d'œufs coquille, envisagerait de fermer son site de Branges (Saône-et-Loire, 58 salariés) d'ici mars 2018 et de supprimer au total quelque 72 postes, selon "un projet d'adaptation de son activité de conditionnement d'œufs coquille" présenté jeudi aux représentants du personnel.

"La perte de volume qu'on subit dans l’œuf standard impose cette réorganisation", indique un porte-parole, selon lequel les équipes de production de ce type d’œufs devraient à l'avenir être "moins éparpillées".

La "spécialisation" d'une partie des activités du site de Naizin (Morbihan, 54 salariés) est également à l'étude dans le cadre d'une procédure d'information-consultation.

"A travers ce projet, la société entend accélérer sa transformation vers l'œuf alternatif et ainsi relever le défi majeur d'un marché de l'œuf coquille en pleine mutation, marqué notamment par la perte de vitesse de l'œuf standard (issu d'élevages en cages aménagées)", indique la direction de Matines, filiale du groupe Avril.

Actuellement, le groupe produit environ 70% d’œufs de poules élevés en cages et 30% d’œufs issus d'élevages en plein air et bio. Il souhaite à terme inverser cette proportion, selon un porte-parole du groupe

Par cette transformation, Matines souhaite "reconquérir son leadership dans les rayons" et s'adapter à un marché qui "tire désormais sa croissance des œufs alternatifs", indique le groupe.

Matines souhaite "renouer avec la croissance, tout en favorisant le maintien dans les territoires de l'activité de nombreux partenaires producteurs au sein de la filière Œuf française".

La direction indique vouloir s'engager "afin de réduire au maximum les pertes effectives d'emploi": "elle accompagnerait chacun des salariés concernés et donnerait la priorité à la reconversion ou au reclassement et à la mobilité au sein du groupe Avril", indique-t-elle dans un communiqué.

Le groupe rappelle avoir procédé en juillet 2017 à une augmentation du capital de Matines d'un montant de 44 millions d'euros.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 02/07/2018

Des flamants roses à Aigues-Mortes (Gard). ( VALERY HACHE / AFP )Au cœur d'une polémique après la perte de 500 œufs de flamants roses lors de repérages effectués par un prestataire,…

Publié le 12/06/2018

La contamination de dizaines de millions d'oeufs au fipronil a été découverte en août 2017 en Europe. Ce produit antiparasitaire, utilisé sur les animaux domestiques mais interdit dans la…

Publié le 12/06/2018

Préparation d'oeuf mayonnaise lors d'un concours à Paris le 11 juin 2018 ( GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP )"La mayonnaise n'est pas assez moutardée". "L'oeuf est un peu trop cuit." A l'étage…

Publié le 22/03/2018

Gilbert Dupont dégrade son opinion

Publié le 14/12/2017

La mine de cuivre d'Escondida, le plus grande au monde située dans le centre du Chili et exploitée par le groupe anglo-australien BHP Billiton, le 16 février 2017 ( Martin BERNETTI /…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Paris, le 21 septembre 2018                                                                    Communiqué de mise à…

Publié le 21/09/2018

Vicat a annoncé la nomination d'Hugues Chomel comme Directeur financier du groupe, en remplacement de Jean-Pierre Souchet, Directeur général adjoint, qui devient conseiller du Président Directeur…

Publié le 21/09/2018

L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier réunie le 21 septembre 2018 a décidé de nommer Philippe-Loïc Jacob en qualité de censeur...

Publié le 21/09/2018

Gascogne a révélé ses résultats au titre de son premier semestre 2018. Ainsi, le spécialiste du papier et de l’emballage a publié un résultat net consolidé de 5 millions d’euros, un…

Publié le 21/09/2018

Amoeba vient de publier des résultats semestriels 2018 impactés par le repositionnement de la société. Ainsi, le groupe a dévoilé une perte nette de 4,497 millions d’euros sur la période,…