5 283.52 PTS
+0.52 %
5 273.0
+0.39 %
SBF 120 PTS
4 230.73
+0.41 %
DAX PTS
12 439.26
+0.43 %
Dowjones PTS
25 047.76
-0.68 %
6 795.38
+0.37 %
Nikkei PTS
21 925.10
-1.01 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Œufs: le numéro 1 français accélère sa mutation vers les œufs de plein air

| AFP | 308 | Aucun vote sur cette news
Actuellement, Matines  produit environ 70% d'oeufs de poules élevés en cages et 30% d'oeufs issus d'élevages en plein air et bio
Actuellement, Matines produit environ 70% d'oeufs de poules élevés en cages et 30% d'oeufs issus d'élevages en plein air et bio ( PHILIPPE LOPEZ / AFP/Archives )

Le leader français de l’œuf de consommation Matines va accélérer sa mutation vers les œufs dits "alternatifs, c'est-à-dire issus d'élevages de plein air et bio, une réorganisation qui devrait entraîner des suppressions de postes.

Matines qui compte actuellement 357 salariés et 7 centres de conditionnement d'œufs coquille, envisagerait de fermer son site de Branges (Saône-et-Loire, 58 salariés) d'ici mars 2018 et de supprimer au total quelque 72 postes, selon "un projet d'adaptation de son activité de conditionnement d'œufs coquille" présenté jeudi aux représentants du personnel.

"La perte de volume qu'on subit dans l’œuf standard impose cette réorganisation", indique un porte-parole, selon lequel les équipes de production de ce type d’œufs devraient à l'avenir être "moins éparpillées".

La "spécialisation" d'une partie des activités du site de Naizin (Morbihan, 54 salariés) est également à l'étude dans le cadre d'une procédure d'information-consultation.

"A travers ce projet, la société entend accélérer sa transformation vers l'œuf alternatif et ainsi relever le défi majeur d'un marché de l'œuf coquille en pleine mutation, marqué notamment par la perte de vitesse de l'œuf standard (issu d'élevages en cages aménagées)", indique la direction de Matines, filiale du groupe Avril.

Actuellement, le groupe produit environ 70% d’œufs de poules élevés en cages et 30% d’œufs issus d'élevages en plein air et bio. Il souhaite à terme inverser cette proportion, selon un porte-parole du groupe

Par cette transformation, Matines souhaite "reconquérir son leadership dans les rayons" et s'adapter à un marché qui "tire désormais sa croissance des œufs alternatifs", indique le groupe.

Matines souhaite "renouer avec la croissance, tout en favorisant le maintien dans les territoires de l'activité de nombreux partenaires producteurs au sein de la filière Œuf française".

La direction indique vouloir s'engager "afin de réduire au maximum les pertes effectives d'emploi": "elle accompagnerait chacun des salariés concernés et donnerait la priorité à la reconversion ou au reclassement et à la mobilité au sein du groupe Avril", indique-t-elle dans un communiqué.

Le groupe rappelle avoir procédé en juillet 2017 à une augmentation du capital de Matines d'un montant de 44 millions d'euros.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 14/12/2017

La mine de cuivre d'Escondida, le plus grande au monde située dans le centre du Chili et exploitée par le groupe anglo-australien BHP Billiton, le 16 février 2017 ( Martin BERNETTI /…

Publié le 07/12/2017

Alors que le besoin en œufs va s'accentuer dans les semaines à venir avec la période des fêtes, la crise ne cesse de s'aggraver sur le marché de l'œuf depuis cet été. Bien que le Syndicat…

Publié le 13/11/2017

Le groupe a étendu ses engagements à l'échelle européenne...

Publié le 02/11/2017

Logo de la multinationale suisse Nestlé, le 9 octobre 2014, à Vers-chez-les-Blanc, près de Lausanne, en Suisse ( FABRICE COFFRINI / AFP/Archives )Nestlé s'est engagé à n'utiliser que des…

Publié le 06/10/2017

Entre début août et la troisième semaine de septembre 2017, le cours des œufs coquilles en France a bondi de plus de 25% à 6,43 euros les 100 œufs. Celui des œufs destinés à l'industrie a…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/02/2018

Sanction sévère

Publié le 20/02/2018

Elis aligne une sixième séance consécutive de progression à Paris avec un titre qui gagne 0,4% à 21,8 euros à moins d'une heure de la clôture...

Publié le 20/02/2018

Wal-Mart chute de 9,27% à 95,07 dollars, rendant très hypothétique la poursuite du rebond enregistré la semaine dernière par le Dow Jones. Les investisseurs accueillent avec une grande défiance…

Publié le 20/02/2018

D'autres positions vendeuses sont signalées...

CONTENUS SPONSORISÉS