5 362.27 PTS
+0.18 %
5 353.50
+0.12 %
SBF 120 PTS
4 265.38
+0.10 %
DAX PTS
12 988.11
-0.21 %
Dowjones PTS
23 526.18
-0.27 %
6 386.12
+0.12 %
Nikkei PTS
22 523.15
+0.48 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Oeufs contaminés: l'Autriche confirme être concernée

| AFP | 144 | Aucun vote sur cette news
Sur 80 prélèvements effectués au hasard, 18 ont révélé de faibles traces de fipronil
Sur 80 prélèvements effectués au hasard, 18 ont révélé de faibles traces de fipronil ( JOHN THYS / AFP/Archives )

L'Autriche a confirmé lundi faire partie des quinze pays européens concernés par la crise des oeufs contaminés au fipronil, précisant en avoir découvert dans des produits importés d'Allemagne, des Pays-Bas, de Belgique et de Pologne.

Sur 80 prélèvements effectués au hasard notamment sur des produits de boulangerie et de la mayonnaise, 18 ont jusqu'à présent révélé de faibles traces de cet insecticide, selon l'Agence nationale pour la santé et la sécurité alimentaire (AGES).

L'agence souligne toutefois dans un communiqué que les quantités découvertes sont négligeables et qu'"il n'y a aucun risque pour la santé", ajoutant que "les trois quarts des prélèvements se sont révélés sans trace de fipronil".

Les produits concernés sont "des produits à base d'oeufs pour l'industrie agro-alimentaire et proviennent d'Allemagne, des Pays-Bas, de Belgique et de Pologne", selon le communiqué, qui assure que tous les produits fabriqués avec des oeufs contaminés seront "immédiatement retirés du marché".

L'Autriche figurait sur la liste publiée vendredi par la Commission européenne faisant état de 17 pays ou territoire touchés dont 15 pays européens ainsi que la Suisse et Hong Kong. Un 18e pays pourrait s'ajouter après l'annonce vendredi de la découverte d'un lot contaminé dans le nord de l'Espagne.

La Commission prévoit une réunion des ministres et des représentants des agences de sécurité alimentaire dans tous les pays de l'UE impliqués, a priori le 26 septembre.

Le fipronil est couramment utilisé contre les poux et tiques sur les animaux domestiques, mais interdit dans la chaîne alimentaire. A haute dose, il peut provoquer des troubles neurologiques et des vomissements.

burs-nla/lch/nas

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/11/2017

45 euros dans le viseur

Publié le 23/11/2017

Ajout de nouvelles cartes et un mode de jeu...

Publié le 23/11/2017

Portzamparc souligne la bonne performance opérationnelle du groupe

Publié le 23/11/2017

Innate Pharma chute de plus de 46% à 4,75 euros après une mauvaise nouvelle. La combinaison de nivolumab avec l'anticorps développé par la biotech française lirilumab a été testée sur une plus…

Publié le 23/11/2017

Le quatrième plan d'actionnariat salarié visant à associer les collaborateurs au développement et à la performance de Capgemini a rencontré un vif succès avec une souscription de 124%. 28 800…

CONTENUS SPONSORISÉS