En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 417.07 PTS
-
5 418.00
+0.03 %
SBF 120 PTS
4 335.14
-
DAX PTS
12 686.29
-
Dowjones PTS
25 064.50
-0.53 %
7 352.36
+0.00 %
1.166
+0.17 %

Oeufs contaminés: des lots livrés en France en provenance des Pays-Bas

| AFP | 363 | 3 par 1 internautes
Treize lots d'oeufs contaminés au fipronil en provenance des Pays-Bas ont été livrés en France
Treize lots d'oeufs contaminés au fipronil en provenance des Pays-Bas ont été livrés en France ( Vincent Jannink / ANP/AFP/Archives )

Treize lots d'oeufs contaminés au fipronil en provenance des Pays-Bas ont été livrés en France, à deux établissements de fabrication de produits à base d'oeufs de la Vienne et du Maine et Loire en juillet, a indiqué lundi le ministère de l'Agriculture dans un communiqué.

Le ministère n'était pas en mesure de dire dans l'immédiat si les produits incriminés s'étaient retrouvés dans le commerce et en quelle quantité, alors qu'une enquête est en cours.

"On est en train d'investiguer tout ça", a indiqué à l'AFP une porte-parole du ministère, qui a ajouté que les services de contrôle diligentés étaient encore en train de voir "sur l'ensemble de ces lots, ce qui a été utilisé ou pas".

"Des investigations sont menées dans ces établissements par les services de contrôles du ministère de l'Agriculture pour évaluer la situation (les produits concernés et leur destination) et bloquer les produits incriminés à des fins d'analyses", indique le ministère dans son communiqué.

La France, selon le communiqué du ministère, a été informée samedi soir et dimanche par les autorités européennes, de la livraison de ces oeufs "entre le 11 et le 26 juillet" derniers.

"Les professionnels de l'amont (producteurs d'œufs) ont été informés et il leur a été demandé de vérifier leurs approvisionnements", a ajoué le ministère où une réunion avec les acteurs de l'aval (collecteurs, transformateurs et distributeurs) se tenait lundi soir pour faire le point sur la situation et renforcer la surveillance.

"En complément de l'analyse de risque de l'Efsa", l'autorité européenne de sécurité des aliments, le ministère a décidé de saisir l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses) "pour obtenir un avis sur les risques pour la santé humaine liés à l'ingestion d'œufs ou de produits contaminés par le fipronil".

"La présence de traces de fipronil ne constitue pas en soi un risque", a expliqué le ministère, en soulignant que "seules les analyses engagées permettront de déterminer si le niveau de contamination de ces produits est susceptible de présenter un risque pour la consommation".

Par ailleurs, le 28 juillet, un élevage du Pas-de-Calais a été placé sous surveillance après le signalement par l'éleveur de l'utilisation de ce produit par son fournisseur belge, a rappelé le ministère en précisant qu'aucun œuf issu de cet élevage n'a été mis sur le marché.

Les résultats des analyses pour cet élevage seront connus à la fin de la semaine.

Les oeufs retirés sont suspectés de contenir des traces d'une molécule insecticide, le fipronil, utilisé au mépris de la réglementation européenne pour éradiquer le pou rouge dans les élevages.

En grande quantité, le fipronil est considéré comme "modérément toxique" pour l'homme par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Il est interdit dans l'élevage mais peut être utilisé sur les animaux de compagnie par exemple.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

La finalisation de ces opérations pourrait intervenir d'ici la fin de l'année 2018...

Publié le 20/07/2018

Fleury Michon confirme une amélioration sur l'année 2018...

Publié le 20/07/2018

  Communiqué de presse Embargo jusqu'au 20 juillet 2018 à 7h00 Information réglementée   Résultats financiers du deuxième trimestre et du premier semestre 2018   Orange…

Publié le 20/07/2018

L'activité des Domaines skiables progresse de +2,8% et celle des Remontées mécaniques, stricto sensu, de +2%...