En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 381.98 PTS
-0.30 %
5 378.00
-0.33 %
SBF 120 PTS
4 304.31
-0.38 %
DAX PTS
12 548.89
-0.10 %
Dowjones PTS
25 027.85
-0.12 %
7 302.37
-0.65 %
1.171
-0.12 %

Nucléaire: pas de "risque imminent" à la centrale de Belleville-sur-Loire

| AFP | 260 | Aucun vote sur cette news
Les tours de refroidissement de la Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire (Cher), le 15 mars 2011
Les tours de refroidissement de la Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire (Cher), le 15 mars 2011 ( ALAIN JOCARD / AFP/Archives )

La centrale de Belleville-sur-Loire (Cher), placée "sous surveillance renforcée", "ne présente pas de risque imminent en matière de sûreté", a assuré jeudi le chef de la division d'Orléans de l'Autorité de sureté nucléaire (ASN) Pierre Boquel.

Si l'ASN a annoncé mercredi avoir placé cette centrale "sous surveillance renforcée", c'est parce qu'"on observe des problèmes dans l'organisation et dans l'entretien courant de l'installation mais pas un état dégradé de l'installation", a précisé M. Boquel lors d'un point presse à Orléans.

"Nous n'en sommes pas à dire qu'il y a un risque pour les alentours et les habitants mais il y a eu des insuffisances dans la manière de suivre les équipes sur le terrain. Il faut que la direction prenne les choses en main. C'est bien un problème d'organisation mais on n'est pas dans une situation de crise", a ajouté son collègue Christophe Chassandre, délégué régional de l'Autorité de sûreté nucléaire.

Les inspecteurs de l'ASN ont notamment relevé "des erreurs dans la planification, la préparation et l'exécution des activités de maintenance et d'essai ainsi que des défauts de surveillance dans la conduite des réacteurs" qui ont toutefois "eu tendance à être corrigés en 2017", ce qui est "un bon point", a indiqué Pierre Boquel.

En revanche, "il n'y a pas eu d'amélioration sur la gestion des "écarts" par rapport aux procédures, ont relevé les responsables locaux de l'ASN.

"EDF nous a présenté un plan d'action. Nous attendons maintenant des résultats concrets au-delà de l'affichage et nous espérons pouvoir constater des améliorations dans un an", a prévenu Christophe Chassandre.

Une nouvelle inspection d'envergure est prévue en 2018.

La centrale de Belleville-sur-Loire compte deux réacteurs à eau pressurisée de 1300 MW et a été mise en service à la fin des années 1980.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/07/2018

Peugeot sera sur le pont demain matin avec la présentation de ses résultats semestriels...

Publié le 23/07/2018

Remboursement anticipé d'une partie des OCA en circulation, avec Yorkville qui accepte de convertir le solde de ses OCA en actions (,5 E/action) et TxCell qui pourra acheter l'ensemble des bons et…

Publié le 23/07/2018

C’est désormais officiel. Alfredo Altavilla, le patron de Fiat Chrysler Automobiles (FCA) pour les régions Europe, Proche-Orient, Afrique va quitter le groupe fin août afin de « poursuivre…

Publié le 23/07/2018

Dans des volumes limités, Vente-unique...

Publié le 23/07/2018

Atos a dévoilé son projet d'acquisition de Syntel pour 3,4 milliards de dollars, soit 41 dollars par action, entièrement payables en numéraire. Ce prix représente une prime d'environ 14% sur…