En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 612.16 PTS
-0.04 %
5 615.00
+0.02 %
SBF 120 PTS
4 423.17
-0.02 %
DAX PTS
12 432.27
+0.01 %
Dowjones PTS
27 335.63
-0.09 %
7 927.08
+0.00 %
1.122
+0.05 %

Nucléaire iranien: Téhéran met en garde les Européens contre toute escalade

| AFP | 170 | Aucun vote sur cette news
Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Abbas Moussavi, lors d'une conférence de presse à Téhéran le 28 mai 2019
Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Abbas Moussavi, lors d'une conférence de presse à Téhéran le 28 mai 2019 ( ATTA KENARE / AFP/Archives )

Téhéran a mis en garde lundi les Européens contre toute escalade dans leur réaction aux mesures prises par l'Iran pour réduire ses engagements en matière nucléaire vis-à-vis de la communauté internationale.

"Si certaines parties à l'accord (sur le nucléaire iranien de 2015) devaient se comporter de manière étrange et inattendue alors nous sauterions toutes les étapes suivantes (du plan de réduction des engagements annoncé en mai) et nous mettrions en oeuvre la dernière", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abbas Moussavi, lors d'une conférence de presse à Téhéran.

M. Moussavi, qui répondait à question sur l'attitude qu'adopterait son pays dans le cas où les Européens réagiraient "vigoureusement" aux dernières annonce iraniennes, n'a pas précisé la nature de cette ultime "étape".

Paris, Londres et Berlin sont les trois parties européennes à l'accord international sur le nucléaire iranien conclu à Vienne en 2015. Ce pacte est menacé depuis que les Etats-Unis ont décidé de s'en retirer unilatéralement en mai 2018 et de rétablir des sanctions économiques contre la République islamique.

Le 8 mai, un an jour pour jour après l'annonce du retrait américain, Téhéran a annoncé qu'il commençait à s'affranchir de certaines de ses engagements pris à Vienne, afin de forcer les parties restantes à l'accord de l'aider à contourner les sanctions américaines.

Sans réaction de leur part, Téhéran a menacé de se désengager un peu plus de l'accord chaque 60 jours.

A l'issue des 60 premiers jours, l'Iran a ainsi confirmé dimanche qu'il allait désormais enrichir de l'uranium au-delà de la limite de 3,67% (chiffre relatif à la teneur en isotope d'uranium 235) fixée par l'accord de Vienne.

Dans des communiqués distincts, Londres et Berlin ont exhorté Téhéran à revenir sur sa décision et Paris a fait part de sa "grande inquiétude", demandant à l'Iran de cesser toute activité "non conforme" à l'accord.

En réponse à la question d'un journaliste lui demandant si une sortie de l'accord de Vienne et du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP) étaient sur la table, M. Moussavi a répété: "toutes les options, y compris celle-ci, sont possibles à l'avenir, mais aucune décision n'a été prise".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/07/2019

Troisième séance de forte hausse sur EuropaCorp ! Dans de gros volumes, le titre bondit encore de 15% à 1,44 euro en ce milieu de semaine...

Publié le 17/07/2019

Repli exagéré ?

Publié le 17/07/2019

Ericsson chute de 5,37% à 86,30 couronnes suédoises, l'équipementier télécoms ayant affiché une rentabilité inférieure aux attentes en dépit d’une croissance des revenus plus élevée que…

Publié le 17/07/2019

Virbac progresse de 2,02% à 171,4 euros après la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel sans grande surprise et surtout, la confirmation de ses perspectives annuelles. Cette publication…

Publié le 17/07/2019

Air France KLM évolue autour de l'équilibre à la mi-journée...