5 450.48 PTS
+0.00 %
5 390.00
-0.97 %
SBF 120 PTS
4 367.37
-
DAX PTS
12 834.11
-
Dowjones PTS
24 987.47
-0.41 %
7 251.41
+0.00 %
Nikkei PTS
22 278.48
-1.77 %

Novartis: le directeur général va être remplacé en 2018

| AFP | 436 | Aucun vote sur cette news
Le médecin chef Vasant Narasimham va devenir le nouveau directeur général du géant pharmaceutique suisse Norvatis
Le médecin chef Vasant Narasimham va devenir le nouveau directeur général du géant pharmaceutique suisse Norvatis ( FABRICE COFFRINI / AFP/Archives )

Le géant pharmaceutique suisse Novartis a annoncé lundi que Joseph Jimenez, son actuel directeur général, va quitter ses fonctions l'an prochain et sera remplacé par Vasant Narasimhan, médecin chef et directeur mondial du développement des médicaments.

Joseph Jimenez, 57 ans, a fait part au conseil d'administration de son souhait de quitter son poste après huit ans à la tête de l'entreprise, a indiqué le groupe bâlois dans un communiqué, précisant que ce départ serait effectif le 31 janvier 2018.

"Tant sur le plan professionnel que personnel, le moment est idéal pour confier la direction de la société à Vas", a déclaré M. Jimenez dans le communiqué, expliquant que le pipeline de nouveaux médicaments de Novartis était solide tandis que le portefeuille de produits a été recentré sur ses activités clés.

Il a également invoqué des raisons personnelles, expliquant que sa famille était prête à retourner aux Etats-Unis après dix années en Suisse.

"Je dirige Novartis depuis huit ans et je ne pense pas qu'un directeur général doive rester beaucoup plus longtemps que cela", a estimé M. Jimenez lors d'une conférence téléphonique.

Novartis se trouve au début d'une nouvelle phase de croissance, a-t-il ajouté, estimant qu'il était important que le directeur général soit en place dès le début pour pouvoir accompagner le nouveau cycle de croissance.

Le Dr Narasimhan lui succédera le 1er février. Né en 1976, ce ressortissant américain, titulaire d'un diplôme de médecine à la Harvard Medical School aux Etats-Unis, a rejoint Novartis en 2005 après avoir travaillé au sein du cabinet de conseil McKinsey & Cie.

Il a occupé de nombreux postes de direction chez Novartis, dans des fonctions commerciales, stratégiques et de développement de médicaments.

Egalement titulaire d'une maîtrise en politique publique à la Harvard John F. Kennedy School of Government et d'une licence en biologie à l'Université de Chicago, il a notamment travaillé sur différents sujets liés à la santé dans les pays en voie de développement, a précisé Novartis

Marié et père de deux enfants, il vit à Bâle.

"Nous prévoyons une transition en douceur", a souligné Joerg Reinhardt, le président du conseil d'administration.

Joseph Jimenez restera à la disposition de l'entreprise jusqu'à son départ de Novartis le 31 août 2018.

-Le sort d'Alcon toujours en suspens-

Sous sa houlette, le groupe s'est recentré sur ses activités internationales. Il avait cédé ses vaccins (hors antigrippaux) à GlaxoSmithKline, en échange de médicaments en oncologie, et créé une co-entreprise pour les médicaments sans ordonnances, se recentrant ainsi sur ses nouveaux médicaments, l'ophtalmologie et les traitements génériques par le biais de sa filiale Sandoz.

Durant le mandat de Joseph Jimenez, le groupe s'est rencentré sur ses activités internationales et a lancé de nombreux nouveaux médicaments
Durant le mandat de Joseph Jimenez, le groupe s'est rencentré sur ses activités internationales et a lancé de nombreux nouveaux médicaments ( FABRICE COFFRINI / AFP/Archives )

Durant son mandat, Novartis a également lancé de nombreux nouveaux médicaments alors que deux de ses principaux produits, le médicament contre l'hypertension Diovan et l'anticancéreux Glivec, ont vu leur brevet expirer.

Le sort d'Alcon, la branche de Novartis dédiée à l'ophtalmologie, sur laquelle le groupe est en train de soupeser ses options, n'a pas encore été tranché.

"Pour l'instant, il n'y a pas de changement dans la stratégie", a précisé Joerg Reinhardt lors de la conférence, pointant qu'il ne fallait pas attendre d'évolution "significative" durant la période de transition.

Dans les premiers échanges, l'action Novartis cédait 0,62% à 80,35 francs suisses alors que l'indice SMI des valeurs phares de la Bourse suisse perdait 0,76%.

Stefan Schneider, analyste chez Vontobel, a estimé que le choix de M. Narasimhan n'était "pas surprenant", compte tenu de sa solide expérience médicale.

Pendant ces huit années, Novartis s'est fortement recentré sur ses activités dédiées à la pharmacie et au développement de nouveaux médicaments, passant de six à trois unités, plutôt que de se positionner comme un acteur plus global dans la santé comme c'était le cas au début du mandat de Joseph Jimenez, a-t-il réagi dans un commentaire boursier.

M. Jimenez n'a pas donné d'indications sur ses projets pour l'avenir. Il s'intéresse toutefois de près à l'association de la biologie et de la technologie, a-t-il expliqué. La Californie, où il compte retourner, est la région idéale pour explorer cette piste, a-t-il fait valoir.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/06/2018

METabolic EXplorer (METEX), société de chimie biologique qui développe et industrialise des procédés de fermentation pour une chimie verte et durable, informe aujourd’hui avoir reçu les…

Publié le 19/06/2018

Emmanuel Macron va tenter de soutenir la chancelière allemande malmenée dans son pays en raison des questions des migrants...

Publié le 19/06/2018

Jean-Baptiste de Chatillon quitte l'automobile pour la pharmacie...

Publié le 19/06/2018

Oceasoft et Chronicled, spécialisée dans les solutions logistiques intelligentes, située à San Francisco en Californie, ont signé un partenariat commercial stratégique visant à favoriser…