En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 393.74 PTS
-
5 399.0
-
SBF 120 PTS
4 326.90
-
DAX PTS
12 219.02
-
Dowjones PTS
26 405.76
+0.61 %
7 490.32
-0.05 %
1.168
+0.08 %

Nouvelle salve d'iPhone attendue mercredi, sur fond de marché saturé

| AFP | 255 | Aucun vote sur cette news
Le PDG d'Apple Tim Cook présente le nouvel iPhone 8 le 12 septembre 2017 au siège californien de l'entreprise, à Cupertino
Le PDG d'Apple Tim Cook présente le nouvel iPhone 8 le 12 septembre 2017 au siège californien de l'entreprise, à Cupertino ( Josh Edelson / AFP )

Apple devrait présenter mercredi le millésime 2018 de l'iPhone, avec sans doute plusieurs nouveaux modèles de son produit phare, grâce auxquels la firme à la Pomme espère impressionner les consommateurs malgré des prix élevés et un marché mondial du smartphone saturé.

Conformément à ses habitudes de discrétion, le géant américain n'a distillé que de maigres indices concernant la présentation prévue à son siège de Cupertino, dans la Silicon Valley, mais comme chaque année, les spéculations vont bon train. Parmi elles, l'introduction de trois modèles d'iPhone, dont une version plus grande du coûteux iPhoneX présenté l'an dernier, et qui pourrait donc être encore plus onéreux.

Ce modèle, conçu pour fêter les dix ans du smartphone, était bardé d'innovations technologiques (reconnaissance faciale, écran LED...) et vendu à partir de 999 dollars aux Etats-Unis. La marque co-fondée par feu Steve Jobs avait aussi présenté deux autres modèles, le 8 et le 8 Plus.

Même si les ventes d'iPhone se sont un peu tassées entre avril et juin, Apple en a encore écoulé 41,3 millions. Et la stratégie du très haut-de-gamme a permis à Apple, grâce à ses prix élevés, d'augmenter dans le même temps de 20% son chiffre d'affaires tiré des smartphones.

Malgré cette forte dépendance financière au smartphone, les investisseurs font toujours confiance à la marque à la Pomme, qui a franchi début août le seuil symbolique des 1.000 milliards de dollars de capitalisation boursière.

"Apple n'a rien à prouver, sinon qu'il souhaite segmenter encore un peu plus le marché", estime l'analyste spécialisé Bob O'Donnell (Technalysis Research). "Il va s'agir de proposer un plus grand éventail de choix", poursuit-il.

Résultats d'Apple
Résultats d'Apple ( Gal ROMA / AFP )

C'est aussi ce que pense Carolina Milanesi, qui suit Apple pour le cabinet Creative Strategies. Elle s'attend à ce qu'Apple présente aussi un modèle "moins cher", qui pourrait en dire un peu plus sur la stratégie de la marque.

"Il va être intéressant de voir comment ils le positionnent: s'il est vraiment censé être un modèle d'entrée de gamme, alors il va devoir être moins cher" que les autres, dit-elle, envisageant un prix "autour de 6 à 700 dollars".

- Stratégie -

Mais quelles technologies Apple choisira-t-il d'y mettre? Un écran LCD moins coûteux que le LED, mais avec le double objectif photographique sur la face avant?

"Cela en dira un peu plus sur ce qui leur importe et ce qu'ils essaient de faire: est-ce que c'est (augmenter) leur part de marché? Est-ce que c'est rendre les gens plus accros à de nouvelles technologies, de façon à ce qu'ils utilisent davantage des applications de réalité augmentée ou d'autres nouvelles choses qu'Apple essaie de faire?", explique Mme Milanesi, ajoutant pencher plutôt pour la deuxième option.

Conscient de la saturation du marché du smartphone, Apple travaille en effet à se diversifier, notamment via des services (paiement, streaming musical, contenus vidéos, réalité augmentée...). Des iPhone avec plus de fonctionnalités et des écrans plus grands sont cohérents avec cette stratégie.

Son concurrent sud-coréen Samsung, qui vient de présenter son Galaxy Note 9, a lui-même commencé à faire les frais de cette saturation: le leader mondial a enregistré au deuxième trimestre une baisse de 22% de son chiffre d'affaires lié aux supports mobiles.

Le nouvel iPhone X, présenté à la presse le 12 septembre 2017 au siège d'Apple, à Cupertino, dans la Silicon Valley
Le nouvel iPhone X, présenté à la presse le 12 septembre 2017 au siège d'Apple, à Cupertino, dans la Silicon Valley ( Josh Edelson / AFP )

Une déconvenue qu'il a attribuée aux ventes décevantes de son modèle Galaxy S9, lancé en mars. L'intensification de la concurrence des équipementiers chinois, Huawei en tête, explique aussi ce ralentissement. Au deuxième trimestre, pour la première fois, Huawei a d'ailleurs vendu plus de smartphones qu'Apple, se hissant à la deuxième place du podium mondial.

Samsung a vendu 71,5 millions de téléphones entre avril et juin, soit une part de marché de 20,9%. Huawei, avec 54,2 millions d'unités écoulées et une part de marché de 15,8%, devance désormais Apple, qui a une part de marché de 12,1%, selon les calculs d'International Data Corporation (IDC).

Le marché mondial a baissé de 1,8% au deuxième trimestre par rapport à la même période de l'an dernier, avec 342 millions d'appareils vendus, selon cette même source.

Pour IDC, le marché devrait néanmoins retrouver la croissance --limitée autour de 3% par an-- à partir de 2019, à la faveur d'un bond du marché indien, d'une reprise du marché chinois ou de l'arrivée de l'internet mobile ultra rapide, la 5G.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/09/2018

Suresnes, le 19 septembre 2018 : Recylex S.A. (Euronext Paris : FR0000120388 - RX) prend acte du jugement rendu le 18 septembre 2018 par le Tribunal de Grande Instance de Béthune…

Publié le 19/09/2018

Noxxon Pharma, société biopharmaceutique développant principalement des traitements contre le cancer ciblant le microenvironnement tumoral, annonce...

Publié le 19/09/2018

      Aujourd'hui, lors de son « Investor Day » annuel, Ageas a dévoilé son plan stratégique triennal pour la période 2019-2021, baptisé Connect21. Ce nouveau…

Publié le 19/09/2018

Osmozis, opérateur de réseaux WiFi multi-services dédiés à l'hôtellerie de plein air en Europe, annonce le lancement d'OsmoRelax, le premier...

Publié le 19/09/2018

Horizontal Software, éditeur de logiciels de nouvelle génération, remporte plusieurs contrats pour déployer son nouveau module d'évaluation des...