Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 059.09 PTS
-0.54 %
7 065.00
-0.57 %
SBF 120 PTS
5 407.57
-0.6 %
DAX PTS
15 048.07
-0.67 %
Dow Jones PTS
33 978.08
+0.08 %
12 166.60
+0.96 %
1.089
+0.26 %

Nouvelle grève des ambulanciers au Royaume-Uni, sans sortie de crise à l'horizon

| AFP | 233 | Aucun vote sur cette news
Des ambulanciers sur un piquet de grève à Leeds, le 11 janvier 2023 dans le nord de l'Angleterre
Des ambulanciers sur un piquet de grève à Leeds, le 11 janvier 2023 dans le nord de l'Angleterre ( Paul ELLIS / AFP/Archives )

Le personnel des ambulances britanniques observe lundi une nouvelle grève pour demander des augmentations de salaires face à l'inflation dans un Royaume-Uni où la multiplication des conflit sociaux ne semble pas près de se tarir face à l'inflexibilité du gouvernement.

Il s'agit de la troisième grève en cinq semaines pour les ambulanciers du service public de santé, le NHS, dont les infirmières étaient déjà en grève deux jours la semaine dernière après une première mobilisation inédite en décembre.

La grogne sociale s'étend à de nombreux secteurs au Royaume-Uni, où l'inflation atteint 10,5% selon les derniers chiffres.

Mais celui de la santé, frappé par un sous-financement chronique et un manque d'effectifs, est particulièrement touché.

Une nouvelle journée d'action massive est annoncée pour le 6 février, alors que le gouvernement est en train de faire adopter une loi sur le service minimum dans plusieurs secteurs, dont la santé et les transports.

Le ministre de la Santé Steve Barclay a jugé "immensément décevant" dans un communiqué dimanche soir le mouvement de grève des ambulanciers et souligné les mesures d'urgence mises en place pour assurer la sécurité des patients.

"Il n'y a pas eu la moindre proposition en cinq semaines", a dénoncé la secrétaire générale du syndicat Unite, Sharon Graham, appelant le Premier ministre conservateur Rishi Sunak à négocier car à ses yeux, son ministre de la Santé n'a pas "l'autorité" pour conclure un accord.

Rassemblement d'ambulanciers en grève sur un piquet de grève à Londres, le 11 janvier 2023
Rassemblement d'ambulanciers en grève sur un piquet de grève à Londres, le 11 janvier 2023 ( Daniel LEAL / AFP/Archives )

Là où Steve Barclay évoque des "discussions constructives" avec les syndicats sur les salaires pour l'année prochaine (2023/2024), la responsable syndicale a averti que les grévistes seraient "là" jusqu'à ce que le gouvernement se décide à négocier sur l'année en cours.

"Ce sont les gens qui étaient là pendant la pandémie quand on n'avait pas de vaccin", "des gens mourraient, des employés du NHS mourraient", a-t-elle insisté sur Sky News.

Elle espère néanmoins que la journée d'action du 6 février, "un jour triste pour le NHS", puisse être évitée.

"Le gouvernement a la possibilité de rassembler les secrétaires généraux" des syndicats "n'importe quand, on sera là", a-t-elle assuré, soulignant que les personnels de santé assureraient la sécurité des patients.

"Cinq cents personnes meurent chaque semaine en attendant une ambulance dans la cinquième économie la plus riche du monde", a-t-elle dénoncé, reprenant l'estimation haute d'une organisation d'urgentistes, le Royal College of Emergency Medicine, "c'est une honte nationale absolue".

 ■

Copyright © 2023 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
REJOIGNEZ-NOUS LORS DES AVANT LE 6 MARS

Jusqu'à 200€ offerts* sur vos frais de courtage

J'en profite

*Voir conditions de l'offre

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 26/01/2023

Les députés Renaissance viennent de déposer une proposition de loi pour mettre en place une série de mesures de prévention face à l'exposition excessive des enfants aux écrans ( Pablo…

Publié le 25/01/2023

Le chef des députés LR Olivier Marleix à l'issue d'une réunion à l'Hôtel Matignon, le 13 octobre 2022 à Paris ( Bertrand GUAY / AFP/Archives )Olivier Marleix, le président du groupe LR à…

Publié le 24/01/2023

Un élevage de canes confiné pour prévenir les risques de contamination par la grippe aviaire, à Sarrant dans le sud-ouest de la France, le 28 novembre 2022 ( Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives…

Publié le 23/01/2023

La danse du dragon devant le temple A-Ma lors des célébrations du premier jour du Nouvel an lunaire à Macao, le 22 janvier 2023 ( Eduardo Leal / AFP )A Macao, la joie de revoir les rues noires…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 30/01/2023

FDE, producteur d'énergie à bilan carbone négatif, annonce que le Conseil d'administration a décidé d'initier un programme de rachat d'actions pour les 12 prochains mois. Ce programme sera pour…

Publié le 30/01/2023

#fed #investir #aapl #google #amzn #finance C'est la semaine la plus importante du semestre qui s'ouvre, avec des publications macroéconomiques majeures dont, notamment, les chiffres mensuels…

Publié le 30/01/2023

A venir, la réunion monétaire de la Fed mercredi puis celles de la Banque d'Angleterre et de la BCE jeudi.

Publié le 30/01/2023

GE HealthCare a annoncé pour son quatrième trimestre fiscal des revenus en augmentation de 8% en glissement annuel...

Publié le 30/01/2023

La Bourse de New York a fini la semaine dans le vert, les publications du jour indiquant un ralentissement de l'inflation et de l'économie à quelques jours de la prochaine décision de la Fed sur…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne