En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 412.16 PTS
-0.31 %
5 412.50
-0.30 %
SBF 120 PTS
4 335.85
-0.25 %
DAX PTS
12 568.67
+0.22 %
Dowjones PTS
25 018.37
-0.00 %
7 374.94
-0.01 %
Nikkei PTS
22 597.35
+1.85 %

Nouveau test de navettes autonomes dans le bois de Vincennes

| AFP | 618 | 3 par 1 internautes
Une navette autonome, le 17 novembre 2017 à Vincennes près de Paris
Une navette autonome, le 17 novembre 2017 à Vincennes près de Paris ( ERIC PIERMONT / AFP )

Deux navettes autonomes du constructeur français Easymile sont testées à partir de vendredi par la RATP, Ile-de-France Mobilités (ex-Stif) et la ville de Paris, pour relier le bois de Vincennes à la station de métro Château de Vincennes.

Ces minibus qui proposent six places assises transporteront gratuitement les passagers du vendredi au dimanche, pendant six mois au moins, entre la station Château de Vincennes (ligne 1) et le Parc floral de Paris, avec un arrêt intermédiaire au Fort neuf de Vincennes, détaille un communiqué de presse.

Ces navettes 100% électriques seront rechargées la nuit.

Le communiqué précise qu'un "nouveau mode d'exploitation", en convoi, sera également testé: "afin de répondre aux pics d'affluence, les navettes autonomes seront accolées les unes aux autres pour circuler de manière très rapprochée. L'objectif à terme est de pouvoir opérer un nombre de navettes autonomes adapté à l'affluence de passagers".

Dans les semaines à venir, le groupe RATP lancera une desserte interne du site du CEA Paris-Saclay avec deux autres navettes autonomes.

Deux navettes autonomes, le 17 novembre 2017 à Vincennes près de Paris
Deux navettes autonomes, le 17 novembre 2017 à Vincennes près de Paris ( ERIC PIERMONT / AFP )

Des navettes Navya, un autre constructeur français, opérées par Transdev, transportent déjà les salariés de la centrale EDF de Civaux (Vienne).

Les opérateurs de transports envisagent d'utiliser ces navettes autonomes notamment pour desservir des zones peu denses, dans lesquelles il n'est pas économiquement viable de faire circuler des bus. Elles deviendront alors des minibus qui transporteront à la demande les usagers.

La ministre des Transports Elisabeth Borne a inscrit le sujet au menu des Assises de la mobilité, qui se tiennent jusqu'en décembre et doivent aboutir à la présentation, début 2018, d'un projet de loi d'orientation des mobilités.

Des navettes autonomes sont expérimentées un peu partout dans le monde.

En France, la navette Easy mile avait déjà été testée par la RATP entre les gares de Lyon et d'Austerlitz, et avait transporté 30.000 voyageurs.

Celles de Navya sont expérimentées dans le quartier d'affaires de La Défense, à l'ouest de Paris, par la région Ile-de-France et Keolis - filiale de la SNCF - qui les avait déjà testées à Lyon, dans le quartier de Confluence.

Dernière annonce en date, l'opérateur Transdev et le constructeur Lohr ont présenté mardi la navette i-Cristal, développée dans le cadre d'un partenariat, et qui sera disponible à partir de septembre 2018.

Une navette Navya, opérée par Keolis, a récemment été impliquée dans une collision sans gravité avec un camion de livraison, reconnu responsable, à Las Vegas.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

LES SUMMER DAYS

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 16 juillet 2018

CODE OFFRE : SUMMER18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/07/2018

"Immersion en pleine nature"...

Publié le 16/07/2018

Activité toujours en berne

Publié le 16/07/2018

Belle histoire...

Publié le 16/07/2018

Blockchain Game Summit...

Publié le 16/07/2018

  Information relative au nombre d'actions et de droits de vote prévue par l'article 223-16 du règlement général de l'Autorité des marchés…