Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 551.95 PTS
-0.12 %
5 544.0
-0.1 %
SBF 120 PTS
4 392.32
-0.14 %
DAX PTS
13 276.98
-0.12 %
Dow Jones PTS
30 046.24
+0. %
12 079.81
+0. %
1.190
+0.05 %

"Nous allons gagner", promet Donald Trump

| Boursier | 559 | 3 par 5 internautes

Donald Trump n'abandonne pas, loin de là, et continue de contester le résultat de l'élection présidentielle américaine, alors que les médias ont...

"Nous allons gagner", promet Donald Trump
Credits Reuters

Donald Trump n'abandonne pas, loin de là, et continue de contester le résultat de l'élection présidentielle américaine, alors que les médias ont pourtant proclamé la victoire de Joe Biden. "NOUS FAISONS DE GRANDS PROGRÈS. DES RÉSULTATS COMMENCERONT A ARRIVER LA SEMAINE PROCHAINE. RENDRE SA GRANDEUR A L'AMÉRIQUE!", a tweeté Trump, le doigt fermement rivé sur la touche majuscule. "NOUS ALLONS GAGNER!", a assuré l'actuel locataire de la Maison blanche, qui entend toujours renouveler son bail.

L'équipe de Trump a initié en effet de nombreuses procédures suite à l'élection. Elle a notamment déposé hier un recours devant un tribunal fédéral de Pennsylvanie afin d'empêcher les représentants électoraux locaux de certifier la victoire du président élu Joe Biden dans cet Etat. La plainte met en cause le système de vote par voie postale en Pennsylvanie, qui manquerait de transparence et de 'vérifiabilité'. Le clan Trump évoque même un "système illégal" prévoyant davantage de supervision pour le vote en personne que pour le vote par courrier.

Trump ne cesse donc de remettre en question l'intégrité de l'élection et dénonce une fraude. Il entend mener jusqu'au bout la lutte juridique dans les Etats ayant permis à Biden de l'emporter le 3 novembre. Les recours ont été nombreux depuis le scrutin contre de supposées irrégularités. Les juges ont toutefois débouté les plaignants en Géorgie et dans le Michigan.

L'Attorney General William Barr a autorisé les procureurs fédéraux à enquêter sur des accusations d'irrégularités dans le vote et la tabulation des votes. Dans une lettre que l'agence Reuters a pu consulter, Barr demande toutefois aux procureurs de ne pas approfondir les plaintes jugées "fantaisistes".

Par ailleurs, le chef de file de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, soutient désormais ouvertement Trump dans sa nouvelle bataille. Il a estimé que le président sortant était dans son droit en se penchant sur ces éventuelles irrégularités électorales.

Biden avait été crédité samedi par les principales chaînes de télévision américaines et les principaux médias d'une victoire en Pennsylvanie lui permettant de franchir les 270 voix au Collège électoral nécessaires pour être élu président.

Trump a aussi réagi ce jour sur Twitter aux derniers développements très positifs concernant la lutte contre le coronavirus, avec en particulier l'annonce de spectaculaires résultats du vaccin potentiel de Pfizer et BioNTech. "Comme je l'ai dit depuis longtemps, Pfizer et les autres n'annoncent un vaccin qu'après l'élection, parce qu'ils n'ont pas eu le courage de le faire avant. De même, la FDA aurait dû l'annoncer plus tôt, non pas à des fins politiques, mais pour sauver des vies!". Un peu plus tôt, Trump saluait sur le réseau social média l'avancée de Pfizer et les sommet de Wall Street...

"Si Joe Biden était président, vous n'auriez pas eu le Vaccin pendant encore quatre ans. La FDA ne l'aurait pas non plus approuvé si rapidement. La bureaucratie aurait détruit des millions de vies!", a aussi tweeté Trump, alors que la FDA n'a pourtant pas encore approuvé le vaccin en question. "La FDA et les démocrates ne voulaient pas que j'obtienne une VICTOIRE sur le Vaccin avant les élections, alors il est sorti cinq jours plus tard - comme je l'ai toujours dit!", insiste Trump.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
5 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/11/2020

Xavier Niel et Matthieu Pigasse seraient prêts à remettre ça...

Publié le 25/11/2020

A compter du 1er décembre, les tarifs réglementés de vente de gaz naturel sont supprimés pour tous les consommateurs professionnels...

Publié le 25/11/2020

La chaîne de grands magasins Nordstrom a publié hier soir un bénéfice net de 53 millions de dollars au troisième trimestre de son exercice, soit 34 cents par action, contre 126 millions, ou 81…

Publié le 25/11/2020

Accor trébuche de 2,4% à 30,9 euros à la mi-journée...

Publié le 25/11/2020

Que faire après la hausse des cours ?

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne