En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 967.69 PTS
-
5 026.50
-
SBF 120 PTS
3 976.99
-
DAX PTS
11 274.28
-
Dowjones PTS
25 191.43
-0.50 %
7 118.67
-0.32 %
1.147
-0.02 %

Norvège: plus d'un véhicule neuf sur deux était électrifié en 2017

| AFP | 574 | Aucun vote sur cette news
Les véhicules propres ou hybrides ont représenté plus de la moitié des ventes de voitures neuves en Norvège en 2017
Ci-contre des voitures électriques en direction d'Oslo à une heure de pointe le 19 août 2014
Les véhicules propres ou hybrides ont représenté plus de la moitié des ventes de voitures neuves en Norvège en 2017 Ci-contre des voitures électriques en direction d'Oslo à une heure de pointe le 19 août 2014 ( Pierre-Henry DESHAYES / AFP/Archives )

Les véhicules propres ou hybrides ont représenté plus de la moitié des ventes de voitures neuves l'an dernier en Norvège, montrent des statistiques publiées mercredi, confirmant le rôle pionnier du pays dans l'électrification des transports.

Les voitures zéro émission (tout-électrique et, pour une portion congrue, à hydrogène) se sont arrogé une part de marché de 20,9% en 2017 et les hybrides 31,3%, une catégorie qui regroupe les modèles rechargeables (18,4%) et les hybrides légers (12,9%), selon les chiffres du Conseil d'information sur le trafic routier (OFV).

Cela fait de la Norvège le leader mondial de l'électrification du transport routier.

En 2016, les voitures zéro émission et hybrides avaient respectivement représenté 15,7 et 24,5% des nouvelles immatriculations dans le pays nordique.

La Norvège qui est aussi paradoxalement le plus gros producteur de pétrole d'Europe de l'Ouest, s'est fixé l'ambitieux objectif de ne vendre que des véhicules zéro émission à compter de 2025.

Contrairement aux voitures diesel ou essence lourdement taxées, les voitures propres y bénéficient pour l'heure d'une fiscalité avantageuse, voire quasi inexistante dans le cas des voitures tout-électrique, rendant leurs prix d'achat relativement compétitifs.

Leurs propriétaires bénéficient en outre de nombreux privilèges, tels que la gratuité des péages urbains, des ferries et du stationnement sur les parkings publics, mais aussi la possibilité de circuler dans les couloirs de bus.

Les effets de ces mesures sur le climat et leur coût sont toutefois contestés, et les autorités prévoient de rogner progressivement certains avantages à l'avenir.

L'an dernier, le gouvernement de droite a tenté de supprimer une des exemptions fiscales sur les grosses --et luxueuses-- berlines électriques mais a dû finalement renoncer à cette "taxe Tesla" face à l'opposition de ses alliés de centre droit.

L'Association norvégienne de la voiture électrique s'est félicitée des nouvelles statistiques, tout en appelant à maintenir les aides publiques.

"L'objectif de 2025 est ambitieux", a expliqué à l'AFP sa secrétaire générale, Christina Bu.

"Nous devons passer de 21% de parts de marché à 100% en sept ans, ce qui signifie qu'on a encore du chemin à faire même si ça va dans le bon sens et que l'augmentation par rapport à 2016 est satisfaisante", a-t-elle ajouté.

Pour elle, le frein à une expansion encore plus rapide du marché est lié à l'offre et aux capacités de production encore insuffisantes du côté des constructeurs alors que la demande des automobilistes est bien là, comme en témoignent les longues listes d'attente pour la commande de nouveaux modèles.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Tradez sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/10/2018

Cette évolution s'appuie sur un bon développement des activités Internationales et un recul des marchés européens...

Publié le 23/10/2018

La haute autorité des télécoms déplore une dégradation progressive et significative de la qualité de service en matière de téléphonie fixe...

Publié le 23/10/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 23/10/2018

Eurobio Scientific a fait évoluer avec succès ses systèmes de management de la qualité pour continuer à justifier du marquage CE de ses produits au-delà de 2019...

Publié le 23/10/2018

'Oggy et les Cafards', le pari gagnant de Xilam. Ce succès mondial made in France compte 7 saisons et 500 épisodes...