En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 155.34 PTS
-0.26 %
5 153.50
-0.23 %
SBF 120 PTS
4 089.73
-0.26 %
DAX PTS
11 289.59
-0.09 %
Dowjones PTS
25 836.02
-0.18 %
7 061.32
+0.09 %
1.132
+0.15 %

Nintendo: une nouvelle Switch attendue pour contrer l'essoufflement

| AFP | 455 | Aucun vote sur cette news
Le président du fabricant japonais de jeux vidéo Nintendo, Shuntaro Furukawa, présente les résultats du groupe à Tokyo le 1er février 2019 et annonce la préparation d'une nouvelle console Switch.
Le président du fabricant japonais de jeux vidéo Nintendo, Shuntaro Furukawa, présente les résultats du groupe à Tokyo le 1er février 2019 et annonce la préparation d'une nouvelle console Switch. ( Kazuhiro NOGI / AFP )

Le pionnier japonais des jeux vidéo Nintendo prépare une nouvelle console Switch pour succéder à la première version qui s'essouffle, même si le groupe peut se féliciter du succès "explosif" de certains titres.

Les ventes de la Switch, lancée par Nintendo en mars 2017, ont désormais dépassé 32 millions d'unités à travers le monde.

Toutefois, leur rythme sur cette année budgétaire (avril 2018 à mars 2019) est un peu moins rapide que prévu: l'estimation a été ramenée à 17 millions d'exemplaires contre 20 millions précédemment, ce qui inquiète des actionnaires, même si les dirigeants se sont voulus rassurants sur ce point.

Moins chère, plus compacte

"Je ne suis pas particulièrement inquiet, il y a des marges pour faire mieux au cours du prochain exercice", a déclaré le PDG, Shuntaro Furukawa, lors d'une conférence de presse dans un décor de salon d'hôtel des plus austères, à l'opposé de l'image dynamique et multicolore du secteur du jeu.

La maison de Mario et consorts propose depuis plus de 30 ans des consoles de différents types, alors que beaucoup ont abandonné en cours de route: ses seuls vrais concurrents sont aujourd'hui son compatriote Sony et l'américain Microsoft.

"L'activité des consoles restera le coeur de métier de Nintendo, car un appareil dédié permet d'offrir des modes et sensations de jeu que l'on n'a pas avec d'autres appareils", a insisté le patron.

Reste que "cet abaissement de prévisions de ventes de Switch a un impact négatif sur le cours de Bourse", a indiqué dans une note Hirotoshi Murakami, de Mitsubishi UFJ Morgan Stanley.

Le titre Nintendo a lâché 9,19% à la clôture vendredi à Tokyo, dévissant soudainement après la prise de parole du dirigeant.

"Il n'y a pas eu sur les finances d'explications aussi fournies que l'espéraient les actionnaires, notamment sur les dividendes", décrypte pour l'AFP Hideki Yasuda, analyste d'Ace Institute.

En outre, même si un responsable de Nintendo a confié en aparté que la maison mère de Mario "développait bien sûr quelque chose" dans la lignée de l'actuelle Switch, sans préciser s'il s'agissait d'un modèle plus compact et moins cher comme l'avait indiqué plus tôt le quotidien japonais Nikkei, aucune annonce majeure n'a ponctué la séance.

Une figurine de Mario, du jeu vidéo à succès du fabricant japonais Nintendo. Photo prise le 17 janvier à Londres
Une figurine de Mario, du jeu vidéo à succès du fabricant japonais Nintendo. Photo prise le 17 janvier à Londres ( Daniel LEAL-OLIVAS / AFP/Archives )

"Il est très rare que Nintendo présente une nouvelle console lors de ce type de conférence plutôt axée sur les comptes, ce n'est en outre pas le meilleur moment pour ce faire alors que la période des fêtes vient de se terminer", tempère M. Yasuda qui estime que les résultats de Nintendo "sont très bons".

Les données publiées jeudi pour les neuf premiers mois de l'année ont en effet confirmé le redressement de la firme centenaire de Kyoto, après une passe très difficile due à l'échec de sa précédente console fixe, Wii U.

C'est surtout la ludothèque associée à la Switch qui sert de locomotive, dépassant les espérances.

Boutique Nintendo à Tokyo

En début d'exercice, Nintendo pensait vendre 100 millions de jeux pour Switch (sans compter ceux conçus par des développeurs tiers) mais il a revu sa prévision à 110 millions.

Super Smash Bros Ultimate (12,08 millions d'exemplaires vendus), Mario Kart (15 millions), La Légende de Zelda (11,68 millions) ou encore Mario Odyssey (13,76 millions) ont chacun séduit entre un tiers et près de la moitié des possesseurs de Switch (console semi-fixe, semi-portable).

"Ces jeux se sont vendus de façon explosive dès leur sortie", s'est réjoui le patron de Nintendo qui accentue aussi les services en ligne associés.

Du côté de l'activité mobile, un terrain où Nintendo a longtemps hésité à s'aventurer et où il n'avance toujours qu'à petits pas, "nous allons proposer des divertissements nouveaux grâce à des partenariats avec d'autres entreprises", a souligné M. Furukawa.

Le groupe a ainsi annoncé vendredi le lancement cet été d'un nouveau jeu pour smartphone, Dr Mario World, proposé gratuitement avec la messagerie ludique japonaise Line.

Le PDG a également fait part de son intention d'augmenter les recettes découlant du patrimoine de propriété intellectuelle de Nintendo, avec son cortège de personnages adulés de par le monde, de Maria à Zelda en passant bien sûr par Pikachu et sa clique de "monstres de poche".

Des joueurs de jeux vidéo à Hong Kong. Photo prise le 29 janvier 2019.
Des joueurs de jeux vidéo à Hong Kong. Photo prise le 29 janvier 2019. ( Anthony WALLACE / AFP/Archives )

Nintendo va ouvrir cette année son premier magasin détenu en propre au Japon, Nintendo Tokyo, enseigne où seront vendus, outre ses consoles et jeux, divers produits dérivés. La boutique sera installée dans la tour Parco en construction dans le quartier jeune et touristique de Shibuya.

kap/anb/lth

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/02/2019

Empreinte climatique...

Publié le 19/02/2019

En partenariat avec la start-up Zelros, CNP Assurances a déployé un assistant virtuel utilisant des technologies d’intelligence artificielle pour faciliter le travail de ses équipes de gestion de…

Publié le 19/02/2019

Résultats trimestriels...

Publié le 19/02/2019

Actuellement en test sur la ligne 1...

Publié le 19/02/2019

Dans la sclérodermie systémique